Rechercher une Offre d'emploi

Emploi : Des perspectives d'emploi dans la filière menuiserie aluminium

A l’horizon 2015, la filière prévoit la création de 14 000 postes.

Publié le 30 mai 2011
Emploi : Des perspectives d'emploi dans la filière menuiserie aluminium

La filière menuiserie aluminium en quelques lignes :

Secteur en fort développement, la filière menuiserie alu rassemble les entreprises qui conçoivent, fabriquent et installent les fenêtres, façades, verrières, vérandas, portes, volets et garde-corps en aluminium. Elle propose de nombreux métiers liés à la conception des produits, aux études techniques des ouvrages, à la fabrication et à l'installation, au suivi des réalisations, ou encore à la vente : projeteur-concepteur, technicien CAO / DAO ou dessinateur, technicien études de prix, technicien usinage, technicien poseur, technico-commercial ou chargé d'affaires, pour ne citer que les principaux d'entre eux. Ces métiers se déclinent au masculin comme au féminin.

La filière menuiserie alu peine à attirer les jeunes... Pourtant, celle-ci connaît une constante augmentation du nombre de ses entreprises et de ses salariés (en 2011, 1 200 entreprises et 4 000 salariés de plus qu'en 2005), des prévisions d'emploi plus qu'encourageantes (14 000 créations de postes prévues d'ici 2015) et de vraies opportunités d'évolution de carrières pour chacun...

La filière aluminium en quelques chiffres :

Les chiffres sont extraits d'une étude réalisée par BatiEtude en mars 2011, auprès d'un échantillon représentatif de 350 entreprises de fabrication de menuiseries aluminium (100 entreprises de 1 à 6 personnes / 100 entreprises de 7 à 20 personnes / 150 entreprises de plus de 20 personnes).

  • Les entreprises de fabrication de menuiseries aluminium toujours plus nombreuses :

Les entreprises de la filière aluminium étaient 6 000 en 2005, elles sont aujourd'hui 7 200.

L'effectif total salarié est de 60 200, soit 4 000 salariés de plus qu'en 2005.

  • Des emplois stables :

Les entreprises de la filière aluminium privilégient la stabilité puisque 97 % des contrats sont des contrats à durée indéterminée. 42 % des salariés de la filière alu ont plus de 10 ans d'ancienneté.

  • Une filière dynamique :

5 400 recrutements en 2010, soit près de 10 % des effectifs. Ce sont plutôt les petits et moyens établissements qui ont embauché en 2010.

Plus de la moitié des recrutements correspond à une création de poste, alors que les remplacements des départs à la retraite ne concernent que 5 % des recrutements.

  • Quel avenir pour la filière menuiserie aluminium ?

Plus d'un tiers des entreprises a des postes non pourvus représentant au total 4 800 emplois soit plus de 5 % des effectifs de la filière.

31 % des entreprises de la filière alu prévoient d'ores et déjà de recruter en 2011.

Le recrutement concerne majoritairement des postes de pose et de fabrication (49 %), ce qui est cohérent dans une filière qui emploie 58 % d'ouvriers.

Près d'un emploi sur trois est proposé à un jeune débutant sans expérience.

Les entreprises de la filière prévoient une augmentation de leurs effectifs de plus de 20 % d'ici à 5 ans, soit une croissance de plus de 4 % par an.

A l'horizon 2015, la filière prévoit la création de 14 000 postes.


FERMER