Rechercher une Offre d'emploi

L'environnement : un secteur d'avenir !

De nombreux postes à pourvoir !

Publié le 04 juillet 2007

Nous l’avons bien vu, lors de la dernière campagne présidentielle. La protection de l’environnement est devenue une priorité pour les pouvoirs publics. Face au réchauffement inquiétant de la planète, à la multiplication des risques industriels, à l’augmentation de la pollution, une réelle prise de conscience écologique a vu le jour.

En effet, soutenue par une législation favorable, de nombreux secteurs d’activités se soucient ainsi de la conformité de leur activité et de produit avec les nouvelles normes environnementales.


La politique environnementale a inévitablement, un impact important sur le marché de l’emploi environnemental. Selon les chiffres de l’ifen, entre 2004 et 2005, les emplois liés à l’environnement ont augmenté de 2,5%, soit 9000 nouveaux emplois, soit 374000 personnes travaillent dans l’environnement.


Cette plus grande prise en compte de l’environnement, par les entreprises a généré la création de nouveaux emplois dans divers secteurs d’activités. En effet, la protection de la nature, la prévention et gestion des risques naturels et industriels, ainsi que le traitement des pollutions ont certainement participé à la création massive d’emplois liés à l’environnement.



Un marché de l'emploi environnemental en croissance régulière

De nombreuses formations


Fin 2006, est crée le pôle emploi-environnement, au sein du ministère de l?écologie et du développement durable. Ce pôle permettait d?identifier les métiers de l?environnement, afin d?évaluer correctement les impacts des politiques publiques de l?environnement sur la création d?emplois et ainsi d?adapter les offres de formations avec les offres d?emploi.


L?accès à ces métiers de l?environnement est prévu par de nombreuses formations, de BEP à bac+5. En effet, ils existent maintenant de nombreuses formations, menant aux métiers de l?environnement. Le niveau de qualification requis est également varié : du CAP au diplôme d?ingénieur.


De nombreuses formations classiques, permettent aux étudiants de se spécialiser en environnement. En effet, nombreux sont les étudiants en droit, économie ou encore communication, qui décident de se spécialiser en dernière année, en environnement.


Des formations spécifiques existent aussi. Elles permettent d?accéder à un poste précis (rudologue, météorologue?) dans le domaine de l?environnement.


Un marché de l?emploi environnemental en croissance régulière


Le marché de l?emploi environnemental est en essor. Ces nombreux métiers liés à l?environnement ont été crées. En effet, l?environnement durable est sans aucun doute, générateur d?emplois.

Les offres d?emplois émanent de grandes entreprises, de Pme ou encore de service public.


L?emploi environnemental compte 316 700 personnes (chiffres ; ifen 2002) travaillant dans le secteur de l?environnement, soit un tiers de la population active, dans le privé et un tiers dans le public.


L?environnement crée des postes dans le secteur privé et public.


En effet, le secteur public est réellement porteur dans les années à venir, au sein des ministères et services déconcentrés de l?équipement, de l?agriculture ou de l?environnement, et de la fonction publique territoriale (communes, conseils généraux et régionaux). C?est dans ces branches, que l?on observe la plus forte croissance de l?emploi dans le secteur.


Dans les années à venir, le ministère de l?écologie et du développement durable, va également créer de nombreux postes dans le secteur.


Ensuite, le réflexe environnemental, imposé par les pouvoirs publics, commence aujourd?hui à être de plus en plus adopté par les entreprises. De plus, les politiques publiques environnementales contraignent les entreprises, à adapter des pratiques éco-responsable. En effet, chaque année, l?entreprise doit établir un bilan environnemental, afin de démontrer que leur entreprise respecte « l?environnement ».La nécessaire prise en compte de considérations écologiques, dans la stratégie de développement de l?entreprise, ouvre le champ, à de nombreuses discipline, comme le droit, la communication, l?aménagement du territoire, ou encore l?éducation.


Les grands groupes, les grandes entreprises, les ONG les organisations internationales ou encore les cabinets de conseil ont crée ces dernières années de nombreux postes liés à l?environnement (juriste d?entreprise, conseiller en environnement?). Les pme représentent aussi l?avenir du secteur. En effet, en 2005 le ministère de l?écologie et du développement durable a financé le recrutement de 1000 jeunes cadres diplômés spécialisés dans les domaines de l?environnement et du développement durable. Selon l?étude TNS-SOfre 2006, 85% des dirigeants de PME, se sentent concernés par l?environnement et la maîtrise de l?énergie. Et en 2006, selon le sondage ADEME-TNS-SOFRE, 3% des chefs d?entreprises sondés, envisageaient de mettre en place un poste consacré aux questions environnementales. Ce qui signifie qu?il y aurait donc 40 000 postes en attente.




Des métiers dans de nombreux domaines professionnels

La prise en compte des normes environnementales par toutes les entreprises privés et publiques, génèrent la création de nombreux métiers liés à l’environnement dans de nombreux domaines, comme l’aménagement du territoire, le droit, la communication ou encore l’assainissement. Tous les secteurs d’activités semblent être ainsi créateurs d’emploi.

Etant donné la politique de protection environnementale opérée par les pouvoirs publics, de nombreux domaines se retrouvent ainsi contraints de suivre de nombreuses normes écologiques. Aujourd’hui 2,6% des investissements des industries sont consacrés à la protection de l’environnement.


Ainsi, de nouveaux métiers liés à l’environnement se créent au sein de l’entreprise. Prenons l’exemple du métier d’éco-conseiller : il s’agit d’un conseiller en environnement au sein d’une entreprise. Soit consultant, soit salarié, il a pour mission principale la prévention des risques, lors de l’implantation d’un nouveau site. Il doit ainsi réaliser une étude d’impact, afin de dresser un éco-bilan complet (contrôle de pollution, de nuisance sonore, de gestion des déchets…). Il doit donc s’assurer que l’entreprise veille au respect des normes environnementales. Pour cela, il fait part de ses conseils au chef d’entreprise. Il s’agit d’une activité, qui est en pleine évolution, qui est de plus en plus sollicitée par les entreprises et les collectivités publiques.


<

De technicien forestier à chargé de communication, en passant par écotoxicologue ou encore paysagiste, le marché de l’emploi environnemental offre une grande palette de métier. Ce qui traduit le caractère transversal, ainsi que l’étendue des emplois liés à l’environnement. L’agriculture, l’air, l’eau, le cadre de vie, les énergies renouvelables, la gestion des risques, l’hygiène ou encore la gestion des déchets, sont tant de domaines concernés par les métiers de l’environnement. Il existe de ce fait, toute une mosaïque de métiers de l’environnement.




FERMER