Cité U de Nanterre : l'UNEF dénonce les expulsions des résidents

Le syndicat étudiant demande leur relogement immédiat

Publié le 31 juillet 2008


Une centaine de policiers est intervenue à la résidence universitaire de Nanterre pour expulser de force les occupants de 22 chambres de la résidence. Au cours de l'expulsion, l’ensemble des biens de ces résidents ont été enlevés et emportés dans des camions de déménagements. Trois résidents, dont un élu étudiant de l'UNEF, ont été emmenés au commissariat parce qu'ils tentaient de s'opposer aux expulsions.

L'UNEF dénonce cette mesure d'expulsion collective d'une résidence d'habitat social étudiant. Quelle que soit le motif invoqué (retard de loyer, occupation trop longue, expiration du statut d'étudiant...), l’expulsion n'est pas une solution.

Le droit au logement doit être reconnu pour tous de manière effective et la responsabilité des pouvoirs publics est de trouver une solution de logement acceptable à chaque occupant de la résidence qui ne peut la quitter par ses propres moyens.

Interpellée par l'UNEF dans l'après-midi, la directrice du CROUS s'est engagée à trouver une solution d'hébergement au CROUS pour l'ensemble des personnes expulsées justifiant de leur statut d'étudiant au cours de l'année 2007-2008. Un travail de collectes des pièces justificatives a été engagé par les militants de l'UNEF présents sur place. Les étudiants concernés peuvent s’adresser à l’UNEF en envoyant un mail à aidesociale@unef.fr.

L'UNEF dénonce les conditions dans lesquelles la préfecture a organisé l'expulsion et exige qu’elle propose sans délai avec les collectivités avoisinantes une solution de relogement pour les résidents expulsés qui ne seront plus étudiants en 2008-2009.

Enfin l'UNEF exige que l'ensemble des biens « déménagés » des chambres soit restitué sans délais aux résidents.

Syndicat étudiant


Syndicat étudiant : les organismes à même de réprésenter les intérêts des étudiants. Les identifier, accéder à leur site et à leurs communications !


FERMER