François Hollande consulte les organisations étudiantes

La FAGE est reçue aujourd’hui par le Président de la République : travailler à un choc de simplification pour les étudiants

Publié le 25 juin 2013
François Hollande consulte les organisations étudiantes

La FAGE est reçue aujourd’hui par le Président de la République. Lors de cet entretien, la FAGE, plus grand réseau d’associations étudiantes de France et forte de ses 200 000 membres, portera la voix d’une jeunesse plurielle, inquiète et en quête d’avenir.

  • Une politique globale du gouvernement en faveur des jeunes

 

Les jeunes s’engagent, militent, créent, pour peu que la nation lui accorde sa confiance. Ils sont la clef d’une croissance retrouvée. Le Président de la République doit porter cette confiance entre les jeunes et l’État qui n’aurait jamais du être rompue.

La FAGE demandera que la place des jeunes dans les organes de représentation soit revalorisée et que leur voix soit entendue dans le cadre des consultations.

La “priorité jeunesse” ne doit pas s’arrêter à une incantation, mais entrer dans les pratiques gouvernementales. Afin d’atteindre cet objectif, à travers la création d’une « clause jeunesse », la FAGE demandera au Président de la République que pour chaque mesure, chaque loi, il y ait obligation de produire une étude préalable évaluant son impact sur la jeunesse et les générations futures.

  • Un choc de simplification pour les étudiants

 

Aujourd’hui les étudiants sont confrontés au labyrinthe du système de formation. Afin de remettre en route la démocratisation de l’enseignement supérieur, il est urgent de porter une réforme courageuse faisant de l’Université le guichet unique des formations post-bac. La multiplication des acteurs (classes préparatoires, écoles, instituts privés, instituts publics, Universités, BTS) fait de l’orientation une machine à discrimination financière, sociale et culturelle. Simplifier le système en faveur des étudiants c’est faire de l’Université le guichet unique de l’enseignement supérieur, car elle est la seule à même de relancer l’ascenseur social.

Un choque de simplification est nécessaire pour les conditions de vie des étudiants. La paupérisation de cette population est une réalité qui conduit de plus en plus de jeunes à quitter leur formation. Sans mettre au pilori le salariat étudiant par dogmatisme il est urgent que le gouvernement prenne conscience de la situation de crise sociale et sanitaire des étudiants. Il est de la responsabilité de l’État de permettre à la jeunesse qui constitue l’avenir de la France de suivre ses études dans des conditions de vie décentes. Le réseau des CROUS doit être pérennisé et renforcé. Afin de simplifier l’accès aux aides sociales et s’assurer d’une égalité de traitement entre étudiants, le gouvernement doit faire de cet acteur le guichet unique des aides sociales pour tous les étudiants.

De même la FAGE demandera au Président de la République un choc de simplification par la création d’une Aide Globale d’Indépendance (AGI). Il est urgent de fondre les aides au logement, les aides familiales, les aides sociales, les aides pour l’accès à la santé en un seul dispositif, un seul dossier et le CROUS comme seul acteur. Tout en prévoyant un dispositif pour les étudiants en situation de rupture familiale, l’AGI prend en compte les ressources de l’étudiant et de sa famille afin d’atteindre l’impératif de justice sociale.

Le candidat François Hollande avait intégré à son programme la création d’un dispositif semblable à l’AGI, le réseau de la FAGE demande qu’il soit au rendez-vous de ses promesses.

À travers la FAGE, les jeunes attendent du Président de la République une politique de jeunesse nationale, volontariste, ambitieuse et progressiste. De plus, c’est aussi sur la scène internationale, notamment européenne que les étudiants demandent à François Hollande de porter leurs inquiétudes et leurs propositions.


Syndicat étudiant


Syndicat étudiant : les organismes à même de réprésenter les intérêts des étudiants. Les identifier, accéder à leur site et à leurs communications !


FERMER