Présentation du bilan d'étape des concertations sur les « conditions de vie étudiante »

Les propositions de l'UNI au cœur des orientations fixées par Valérie Pécresse

Publié le 18 juillet 2007

Après plus d’un mois de discussions avec l’ensemble des acteurs de la communauté universitaire autour des questions de « vie étudiante », la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, a présenté, lundi 16 juillet 2007, un bilan d’étape des concertations, au cours duquel elle a fait part de sa volonté de « réformer en profondeur le système d’aides sociales afin de le rendre plus juste,
plus lisible et plus efficace ».

Une étape à concrétiser
L’UNI (droite universitaire) se réjouit de tels propos qui correspondent à la fois à une nécessité dans la mise en œuvre d’une simplification et d’une modernisation du système des aides sociales ainsi qu’à une demande de la part des étudiants qui souhaitent bénéficier au plus vite d’aides qui répondent plus efficacement à leurs besoins.

L’UNI se félicite par ailleurs de retrouver dans les orientations fixées par la ministre un certain nombre de ses propositions qu’elle avait formulées dans le cadre des groupes de travail.

En effet, la « linéarisation des bourses sur critères sociaux », la « récompense du mérite tout au long de la scolarité », l’ouverture du parc locatif à des bailleurs privés ou encore « le versement des bourses le plus tôt possible » sont autant de propositions pour lesquelles l’UNI milite depuis longtemps et que Valérie Pécresse souhaite faire aboutir à l’issue de la deuxième phase de concertation.

Face à l’inadaptation du système universitaire français, la ministre a invité l’ensemble des organisations présentes à faire preuve d’audace, en apportant des solutions innovantes. Pour sa part, l’UNI s’est d’ores et déjà engagée à relever le pari en proposant de créer un système de prêt étudiant ambitieux ou encore en permettant, dans le cadre d’une réforme de la loi SRU, d’intégrer le logement social étudiant
dans celle-ci.

La nécessaire valorisation de l’emploi étudiant
Parmi ces solutions innovantes figure également la question de l’emploi étudiant, qui constitue l’un des principaux chevaux de bataille de l’UNI, et au sujet de laquelle Valérie Pécresse, consciente de la valeur ajoutée d’une expérience professionnelle durant les études, a fait savoir qu’elle était favorable à la création, sur les campus, de postes de contractuels réservés aux étudiants.

Cette proposition de l’UNI figure d’ailleurs dans la note sur « l’emploi étudiant » qu’elle vient de publier afin de valoriser le travail des étudiants et de lever les nombreux freins qui les empêchent aujourd’hui de combiner un travail rémunéré avec leurs études.


P.J : la note de l’UNI sur « l’emploi étudiant ».


Syndicat étudiant


Syndicat étudiant : les organismes à même de réprésenter les intérêts des étudiants. Les identifier, accéder à leur site et à leurs communications !


FERMER