Evolution du cout du logement étudiant

L'étude annuelle de la FAGE délivre un bon état des lieux

Publié le 25 août 2010
Evolution du cout du logement étudiant

Prise en compte de la répartition sur le territoire :

Les indicateurs sur le coût du logement sont multiples et la spécificité du logement étudiant ne peut être prise en compte que par un recueil du marché. Pour cela,
nous avons relevé les prix de plus de 5.000 logements en France en nous basant uniquement sur les logements les plus attractifs pour les étudiants (entre 12 m² et 25 m² de type studio ou T1bis).


Les organismes spécialisés ont donné une évolution du prix du loyer négative sur les petites surfaces, néanmoins les prix au m² s'avèrent en moyenne en augmentation sur le logement étudiant.

Ceci s'explique par le fait que les petites surfaces trouvent très facilement preneurs l'été et sont de ce fait plus chers au m² qu'un logement de taille plus importante qui ne correspondrait pas aux besoins étudiants, sauf pour développer la colocation comme la FAGE l'encourage depuis plusieurs années.

C'est à partir de l'échantillon que le coût du loyer a été relevé dans les villes universitaires puis pondéré en fonction du nombre d'étudiants qu'elles représentent. Cela nous permet de fournir un état des lieux du coût du logement étudiant en fonction de la répartition exacte des étudiants sur le territoire.

Les pratiques pour accéder à un logement privé se sont simplifiées (utilisation de contrats types, meilleur encadrement par les agences immobilières, etc).
Néanmoins des pratiques abusives demeurent, notamment sur les clauses illégales dans les contrats de location des appartements meublés. Ces derniers sont en effet très prisés ce qui laisse parfois place à la malveillance de certains bailleurs privés. Le plus souvent, il s'agit de résiliations sans préavis ou de conservations infondées du dépôt de garantie.

Cette année encore, le logement occupe le premier poste de dépenses des étudiants. Pour cette rentrée universitaire 2010, il représente en moyenne 41% du
budget global !

Le plan Anciaux qui vise à améliorer la situation du logement social étudiant par une politique de rénovations et de constructions de résidences est loin d'avoir tenu ses objectifs en remplissant à peine plus de 55% des objectifs fixés en terme de constructions.


Pire encore, l'effort budgétaire en faveur du logement social étudiant s'est limité cette année à 99 millions d'euros (dont 30 millions exceptionnels provenant du
plan de relance) alors que le plan Anciaux prévoyait un financement à hauteur de 165 millions d'euros.


La région francilienne est la plus en difficulté avec des capacités d'hébergements sociaux infimes en comparaison des demandes. La situation est telle qu'elle provoque une tension importante du marché locatif privé, faisant grimper en flèche les loyers étudiants.


L'urgence est là et le temps des demies-mesures n'est plus envisageable pour que la situation du logement étudiant revienne à la décence. La FAGE exige
que le gouvernement respecte ses engagements pour répondre à la crise du logement social étudiant.


Trouver un logement


A l'aide du moteur des résidences étudiantes de capcampus, trouver facilement une chambre, un studio ou un appartement en résidence service pour étudiant.
Le moteur des petites annonces vous facilitera la recherche d'appartements proposés par des particuliers ou des agences aux étudiants en location .


FERMER