Bernard Kouchner et One Young World (Davos des jeunes) s'engagent pour un système de santé mondial


Taxer les transactions financières de 0,005% rapporterait 25 à 30 Milliards par an : une solution simple et efficace
Bernard Kouchner et One Young World (Davos des jeunes) s'engagent pour un système de santé mondial

Bernard Kouchner, cofondateur de Médecins sans frontières, appelle les dirigeants de demain à se faire les champions d'une transformation en profondeur concernant le financement de la santé au plan mondial.

Il y a plusieurs années, l'ancien ministre français de la Santé puis des Affaires étrangères et européennes a proposé un plan pour créer un mécanisme innovant permettant de financer un programme d'assurance-maladie universelle. Bernard Kouchner invite maintenant les ambassadeurs de One Young World à s'associer à son initiative pour l'aider à enclencher un mouvement mondial. Il espère pouvoir créer avec eux un système de santé élémentaire universel. "Nous avons besoin d'un système de santé élémentaire qui soit dirigé par les gens, pour les gens", dit-il.

Bernard Kouchner s'exprimait ainsi à New York, lors d'un entretien avec David Jones, cofondateur de One Young World et DG de Havas, (pour visionner l'entretien : http://bit.ly/ohajBu ) à qui il a indiqué qu'environ 7000 enfants de moins de cinq ans meurent chaque jour, alors que de simples vaccins pourraient les sauver.

"Nous avons besoin d'argent pour mettre en place un régime minimal de santé et nous devons nous assurer que cet argent ne sert pas à corrompre les gens", déclare M. Kouchner. Il a expliqué que son projet de système de santé mondial et durable recevrait une faible contribution prélevée sur chaque mouvement de capitaux dans le monde.

Selon la proposition de M. Kouchner, un prélèvement de 0,005 % sur chaque transaction financière d'au moins 1000 $ permettrait de récolter entre 25 et 30 milliards de dollars par an pour améliorer la santé dans le monde.

M. Kouchner déclare que, malgré un accueil positif de son projet par le G20 et de nombreux pays de l'UE, le principal obstacle est la pensée "orthodoxe" qui soutient que le marché finit toujours par s'équilibrer et qu'il ne faut pas intervenir.

"Certains considèrent l'idée d'un prélèvement sur toutes les transactions financières comme contradictoire avec ce principe" continue Bernard Kouchner. "Mais en réalité, bien que le marché libre présente nombre d'avantages importants, de vastes pans de la population mondiale souffrent d'un manque de soins de santé élémentaires".

M. Kouchner a signalé à M. Jones que ce prélèvement risquait d'être perçu, à tort, comme une taxe, alors qu'il s'agit selon lui "d'une contribution au nom de la solidarité et de l'humanité. Elle est destinée au soin, à la santé, à chacun d'entre nous".

Bernard Kouchner appelle les jeunes dirigeants de demain à intervenir et à amorcer un changement positif là où les dirigeants actuels font défaut et prie les jeunes leaders de soutenir ses projets et de l'aider à les concrétiser. Il leur demande, dans leurs propres communautés et réseau, de "défendre l'idée d'avoir quelque chose en commun et de diffuser l'information pour contribuer au projet". D'après lui, si la pression augmente à ce sujet dans le monde entier, l'idée pourrait devenir réalité.

M. Jones recevait M. Kouchner pour lui souhaiter la bienvenue en tant que conseiller de One Young World. L'ancien ministre ajoute son nom à la liste impressionnante des conseillers du sommet de One Young World 2011, qui se tiendra à Zurich, du 1e au 4 septembre. Cette manifestation réunira plus de 1300 jeunes leaders et de nombreux éminents conseillers, tels que Sir Bob Geldof, le professeur Muhammad Yunus et l'archevêque honoraire Desmond Tutu.

Les dirigeants de quelques-unes des plus grandes entreprises du monde, notamment Unilever, Google, American Express, PepsiCo et Barclays, se joindront à eux. Des sommités du monde politique, des affaires, des médias, du sport, du divertissement, de la philanthropie, de l'administration de l'environnement et de bien d'autres domaines apporteront également leur contribution.

En septembre, à Zurich, les jeunes débattront de questions portant sur six thèmes : la religion, les affaires, la politique, la santé, les médias et l'environnement. M. Kouchner participera à la session sur la santé et à l'assemblée plénière. Il demandera de plus aux délégués de trouver un nom à son projet.

David Jones, cofondateur de One Young World et DG de Havas, déclare : "Partout dans le monde, des gens meurent d'infections très simples, qui se guérissent avec le bon traitement. Par de petites contributions à la racine, nous pouvons sauver des vies sur la planète. Nous appelons les ambassadeurs de One Young World à s'associer à ce mouvement pour améliorer la santé mondiale, afin d'amorcer un changement positif et de créer un monde meilleur pour la population mondiale de demain."

En savoir plus Publié le 24 août 2011

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Actualité du monde des associations et en particulier tout ce qui touche au monde associatif des jeunes et des étudiants

Actualité du monde des associations et en particulier tout ce qui touche au monde associatif des jeunes et des étudiants

les associations étudiantes sont de réelles micro-entreprises. elles vont non seulement permettre aux fondateurs de vivre une aventure humaine unique, mais aussi de compléter leur cv en prouvant leur sens de l'initiative. capcampus, le site portail de la communauté étudiante (bde, entreprises étudiantes, associations) vous dévoile toutes les ficelles pour créer, financer et animer votre propre association étudiante.

A LIRE ÉGALEMENT

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
FERMER