.

Préservons les forêts: sans forêt, pas de pluie!


Les forêts, près de 1,6 milliard de personnes en dépendent pour leur subsistance, elles produisent des biens dont certains ont une valeur marchande comme le bois, des produits pharmaceutiques et bien d’autres encore.
Préservons les forêts: sans forêt, pas de pluie!

Elles rendent des services essentiels : régulent le climat, les pluies, évitent les effets dévastateurs des tsunamis sur les côtes, procurent de l'eau potable, constituent un véritable stock de carbone... Et maintiennent les sols fragiles de régions qui subissent de fortes pluies. En somme, les forêts sont donc les meilleures barrières naturelles contre les dégâts liés aux fortes pluies. Trois quarts de l'eau douce accessible provient des bassins versants des forêts ; les forêts purifient l'eau potable du deux tiers des grandes villes des pays en développement. Par conséquent, les forêts peuvent être comparées à des stations d'épuration. Sans elles, pas de filtration (à travers les systèmes racinaires) des polluants tels que : les métaux lourds, azotes... Les forêts jouent en réalité un rôle primordial dans la préservation des équilibres sociaux et écologiques.

Les forêts peuvent « refroidir » la Terre par évaporation d'eau, en créant des nuages qui réfléchissent la lumière du soleil. Avec environ 8 milliards de tonnes de vapeur d'eau rejetée chaque année par la forêt amazonienne, la fraîcheur aux sources et ruisseaux est assurée tandis que les précipitations sont entrainées des côtes vers le continent. Mais lorsque frappe la déforestation, comme en Inde, on constate une diminution de la pluviométrie de 30%.

Un autre exemple en pays développé cette fois-ci, celui de la ville deNew-Yorkqui préféra restaurer les fonctions écologiques du bassin versant alentour d'où provenait l'eau plutôt que de construire et exploiter une station de traitement (économie réalisée : 80% du coût de la construction d'une nouvelle station sans compter les frais d'entretien).

Les forêts sont les meilleures barrières naturelles contre les inondations, les glissements de terrain ou les tempêtes. Elles jouent un rôle protecteur primordial pour des millions de personnes, qu'ils vivent dans les terres ou en façade maritime, en faisant tampon entre l'eau, le vent et les habitations.

Elles contrôlent aussi le ruissellement des eaux en stockant l'eau de pluie puis en la rejetant progressivement dans les aquifères, ce qui réduit les risques d'inondation et de glissement de terrains. En prévenant l'érosion des sols elles évitent également la perte des sols et de l'humus nécessaire à l'agriculture.

Les services rendus par les forêts, comme l'influence sur le régime des pluies, sont aujourd'hui en danger. L'histoire de la disparition de la civilisation maya se reproduira-t-elle pour l'homme moderne, incapable de tirer profit des expériences du passé ?

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Actualité du monde des associations et en particulier tout ce qui touche au monde associatif des jeunes et des étudiants

Actualité du monde des associations et en particulier tout ce qui touche au monde associatif des jeunes et des étudiants

les associations étudiantes sont de réelles micro-entreprises. elles vont non seulement permettre aux fondateurs de vivre une aventure humaine unique, mais aussi de compléter leur cv en prouvant leur sens de l'initiative. capcampus, le site portail de la communauté étudiante (bde, entreprises étudiantes, associations) vous dévoile toutes les ficelles pour créer, financer et animer votre propre association étudiante.

A LIRE ÉGALEMENT

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
FERMER