17 mai 2010 : journée mondiale contre l'homophobie

Combien de jeunes chassés de chez eux parce qu’ils sont homos ? Le Refuge dénonce une situation catastrophique en France

Publié le 08 mai 2010
17 mai 2010 : journée mondiale contre l'homophobie

Mise en lumière par « Casse-toi », l'ouvrage de Jean-Marie Perier récemment publié chez Oh Editions, la souffrance de ces jeunes garçons et filles recueillis dans ce lieu unique en France est intolérable.

Au travers de témoignages bouleversants révélateurs d'une situation dramatique, Jean-Marie Perier se fait le porte-parole de milliers de jeunes rejetés par leurs parents du jour au lendemain après une longue période d'isolement et de déni.

Bien souvent aveuglés par des préceptes religieux (65% des jeunes hébergés par l'association sont issus de familles pratiquantes) ou apeurés par le regard des autres, des familles entières rejettent ces jeunes adolescents, souvent mineurs, à la suite de pressions morales et physiques insupportables.

Le centre d'appel d'urgence géré par Le Refuge est confronté à plusieurs appels de détresse par jour. Psychologues et travailleurs sociaux sont submergés par ce flot quotidien de jeunes en souffrance.

Le président de l'association, qui a été reçu par Carla BRUNI-SARKOZI et Claude GUEANT, dénonce une situation catastrophique en France ainsi qu'une problématique cruciale de santé publique qui nécessite une intervention urgente des pouvoirs publics.

Les chiffres témoignent de cette réalité : 7 à 13 fois plus de tentatives de suicide chez les jeunes homosexuels, 30 à 40% de jeunes SDF qui sont homosexuels ou encore 70 à 90% de jeunes homosexuels victimes de propos homophobes dans les structures d'hébergement.

Alertée par la situation et sensibilisée au mal-être de ces jeunes, Nadine Morano, Secrétaire d'Etat chargée de la Famille et de la Solidarité, confirme son soutien au dispositif géré par Le Refuge et rendra visite aux jeunes hébergés, le 17 mai 2010, à l'occasion de la journée mondiale contre l'homophobie.


FERMER