Rechercher une Offre de Stage

Décret sur la rémunération des stages

Génération précaire juge les mesures insuffisantes

Publié le 18 octobre 2007

Selon le communiqué de génération précaire, le décret prévoyait :

- la rémunération des stages obligatoire pour les seuls stages de plus de trois mois,
- et moins de 30% du SMIC soit 370 euros

Soit une rémunération de :

0 euros (par mois) pour les stages de 1, 2, ou 3 mois
95€ par mois pour les stages de 4 mois

Au final, ces dispositions entérinaient la situation qui prévalait quand Génération-Précaire s'est constitué. La norme de rémunération était cependant de 30% du SMIC, par mois, et non pas à partir du premier jour du 4ème mois ;

Mais, coup de théâtre : à la suite d'une levée de boucliers des organisations syndicales et étudiantes, et des commentaires de Génération Précaire sur cette proposition, le gouvernement a préféré demander au comité de procéder en urgence à un second tour de table.

Avec cette proposition de décret, les stagiaires ont frôlé le pire : cette proposition de décret aurait entériné une situation pire que celle qui a suscité la mobilisation des stagiaires en colère (une rémunération de l'ordre de 30% du SMIC par mois)

Cette proposition (très en-deçà de la proposition de loi déposée par Valérie Pecresse alors députée)[1], c'est un faire le choix d'un gros cadeau aux entreprises, et comme à l'époque du Contrat Première Embauche (CPE), ce cadeau se prépare sur le dos des jeunes étudiants et actifs.

Comment se loger, comment s'installer, comment accéder à une autonomie financière quand on peut être licencié du jour au lendemain (CPE, stages), ou qu'on reçoit :

- 0 euros par mois pour de stages de 1, 2 ou 3 mois
- 95 euros par mois pour un stage de 4 mois
- 152 euros par mois pour un stage de 5 mois
- 190 euros par mois pour un stage de 6 mois ;

La prochaine réunion du comité est prévue pour le 8 novembre.

Source : communiqué de génération précaire


FERMER