Comment réussir son rachat de crédit

Rachat de crédit : Tout ce qu'il faut savoir avant de passer à l'acte de rachat de crédit

Publié le 07 février 2011
Comment réussir son rachat de crédit

Baisse des taux d'intérêt, crise financière, endettement lié aux aléas de la vie, largesse de certains établissements de crédit revolving... sont autant d'éléments qui ont éveillé l'attention des autorités publiques. Mais si la mise en place de nouvelles lois, permet notamment un traitement plus rapide des dossiers déposés en commission de surendettement, quid des personnes endettées qui souhaitent tout simplement mieux vivre au quotidien et récupérer du pouvoir d'achat, sans avoir à se retrouver fichées par la Banque de France ?

Des solutions existent !

En agissant sur deux vecteurs, le taux d'intérêt et la durée du prêt, certaines banques spécialisées proposent aux Français de diminuer le montant de leurs mensualités ou de réaliser des projets, sans avoir à supporter un crédit supplémentaire. Cette technique s'appelle le rachat de crédits et ce sont les différentes méthodes et subtilités qui sont dévoilées par l'auteur dans cet ouvrage.

La multiplication des crédits

En 2010, 1 foyer français sur 2 a au moins un crédit et presque 1 foyer sur 3 a contracté un crédit immobilier. Selon l'Observatoire des crédits aux ménages, en 2009, 50,8 % des ménages français avaient un crédit, soit près de 14 millions de ménages (52,6 % en 2008). Le taux de détention des crédits immobiliers s'étant maintenu à 30,8 % contre 31,3 % en 2008.

Avec 79 % de Français qui souhaitent devenir propriétaires et seulement 53 % qui le sont réellement, le marché du crédit immobilier voit donc son potentiel d'avenir intact. 46 % des Français envisagent l'acquisition d'un bien immobilier à plus ou moins long terme.

Le modèle de développement du crédit à la consommation en France

Outre les crédits immobiliers, l'analyse du modèle de développement du crédit à la consommation a permis à ce marché de se développer au cours des dernières années en s'appuyant d'abord sur les crédits proposés sur les lieux de vente (crédits automobiles, en magasin...), sur les prêts personnels, et enfin sur le crédit revolving. Avec l'apparition de la technologie de la carte bancaire, permettant de lui adjoindre une carte de crédit, toutes les banques de réseau préconisent avec insistance le crédit revolving, appelé avec beaucoup de pudeur « la réserve en cas de coup dur », directement lié au compte bancaire ou à la carte bancaire associée.

L'auteur suggère des actions préventives au surendettement des ménages

«Les pistes de réflexion en termes d'actions préventives consisteraient à mettre en place des « capteurs » de comportements à risques. La multiplicité des tirages sur une période, l'atteinte fréquente d'un plafond considéré comme élevé ou la connaissance par un des prêteurs d'un événement fragilisant la capacité de remboursement de l'emprunteur devrait servir d'alerte. Cette alerte serait émise près d'un organisme indépendant non commercial, voire d'une association, afin que celle-ci aide les emprunteurs à reprendre la maîtrise de leur endettement.»

Le Sommaire «Comment réussir son rachat de crédits»

Éric Chauvin a l'art de synthétiser en 10 chapitres et 80 pages au format poche tout ce qu'il faut savoir avant de passer à l'acte :

  • Chapitre 1 - L'histoire du rachat de crédits et son développement récent en France
  • Chapitre 2 - Les caractéristiques du rachat de crédits
  • Chapitre 3 - Rachat ou renégociation
  • Chapitre 4 - Le marché & les acteurs du rachat de crédits en France
  • Chapitre 5 - Les offres de rachat de crédits
  • Chapitre 6 - Les conditions d'obtention d'un rachat de crédits
  • Chapitre 7 - Les dispositions juridiques encadrant le rachat de crédits
  • Chapitre 8 - Ce qu'il faut savoir
  • Chapitre 9 - Le rachat de crédits et le surendettement
  • Chapitre 10 - Que faire quand on n'est pas éligible au rachat de crédits ?

Le lecteur qui découvre qu'il n'est pas éligible au rachat de crédits appréciera de pouvoir explorer en fonction des caractéristiques de sa situation personnelle les 4 autres possibilités que l'auteur lui propose : renégocier ses assurances de prêt, le rachat de crédit en réméré, puiser dans son épargne, et hériter de son propre bien immobilier.

  • Le conseil aviséd'Éric Chauvin pour conclure

«Chaque année, des dizaines de milliers de dossiers de rachat de crédits sont instruits. Cependant, choisissez bien votre courtier spécialisé en rachat de crédits et n'en choisissez qu'un seul. À défaut, vous vous exposeriez à ce que votre dossier soit présenté et refusé chez plusieurs prêteurs en mêmes temps. Monter un dossier de rachat de crédits est une chose sérieuse qui nécessite un savoir-faire rigoureux. C'est l'affaire de spécialistes. A contrario d'un prêt immobilier ou d'un prêt personnel, c'est sans doute le montage de dossier le plus délicat à réaliser. N'optez donc que pour des professionnels expérimentés afin de ne pas gâcher des possibilités d'accords auprès de prêteurs.»

  • L'auteur

Éric Chauvin est considéré à juste titre comme un spécialiste de la prévention du surendettement. Fondateur du Groupement National des Intermédiaires bancaires, il dirige depuis 1992 le cabinet de courtage bancaire Moderatio.

Fiche Pratique

  • Parution : Janvier 2011
  • Format : 11 x 21 cm
  • Taille : 80 pages
  • Prix : 6,80 €

Banques Prêts


Pour parer à vos petits soucis d'argent, les banques offrent de plus en plus de prêts à des taux défiant toute concurrence. Nous avons donc consacré un petit guide, qui vous expliquera comment poser les bonnes bases pour gérer votre argent. N'oubliez pas de consulter en outre notre rubrique "Bourse" et restez branchés avec Capcampus, le web malin des étudiants futés.


FERMER