.

Le rendement de l'épargne à court terme en berne

Les livrets d’épargne réglementés (Livret A, LDD…) et les placements bancaires à court-moyen terme procurent actuellement un rendement très faible. Mais ils sont disponibles à tout moment et sans frais.

Publié le 07 novembre 2016
Le rendement de l'épargne à court terme en berne

Le rendement des livrets d'épargne réglementés par l'Etat poursuit sa baisse depuis plus de 3 ans. Et cela est assez logique, puisque le taux de ces livrets est calculé en fonction du rendement des taux à court terme et de l'inflation... De fait, le taux actuel du Livret A, de 0,75 %, très peu élevé, aurait dû même est réduit à 0,50 %.

Des livrets garantis par l'Etat

Ces produits sont encouragés par l'Etat qui en fixe le taux, exonère les intérêts perçus de tout impôt, et affecte les produits, pour l'essentiel au financement du logement social.

Le Livret A, détenu par 92 % des Français, permet de placer 22 950 €. Toutefois l'encours moyen reste assez peu élevé, à environ 4 000 €. Son taux de rendement est de 0,75 %.

Le Livret de développement durable (anciennement compte de développement industriel - Codevi) demande un versement minimal, en général de 15 euros. Le montant maximum des dépôts est plafonné à 12 000 euros depuis le 1er octobre 2012. Il ne peut être ouvert qu'un livret par contribuable ou un livret pour chacun des époux ou partenaires liés par un PACS, soumis à une imposition commune. Les fonds affectés au livret de développement durable financent principalement des projets en faveur de la protection de l'environnement et des économies d'énergie. Son taux de rendement est égal à celui du Livret A.

Le Livret d'épargne populaire (LEP) a été créé en 1982 dans le but d'offrir aux personnes les plus modestes une protection de leurs économies contre la hausse des prix. Les versements et les retraits sont libres, dans la limite d'un plafond de 7 700 €. Il est réservé aux personnes disposant de revenus modestes. Son rendement est de 1,25 % (Livret A + 0,5 %)

Le Livret Jeune est réservé aux 12-25 ans. Si vous avez moins de 16 ans, il faut une autorisation parentale pour ouvrir le compte. Les versements et les retraits sont libres, et le plafond de versement est fixé à 1 600 €. Les banques fixent librement le taux d'intérêt du livret, mais l'Etat fixe la rémunération minimale (alignée sur le Livret A).

Des produits d'épargne totalement défiscalisés

Ces supports bénéficient d'un cadre bien spécifique puisqu'ils sont totalement exonérés d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

L'épargne non réglementée

A court-moyen terme, il existe également les livrets bancaires, pour lesquels il n'existe aucun plafond de dépôt, ni de règle de fixation du taux de rendement. Actuellement, ces taux sont assez faibles. De même, les banques proposent des comptes à terme dont le rendement varie en fonction de la durée de blocage des capitaux. Mais attention ! Ces produits d'épargne sont fiscalisés (le taux varie selon le niveau de vos revenus) et supportent les prélèvements sociaux (15,5 %). Il faut donc bien faire ses comptes. Bien souvent, l'épargne réglementée reste plus intéressante. Il faut l'envisager comme un placement à court terme en cas de coup dur, et non comme un investissement à long terme.


Banques Prêts


Pour parer à vos petits soucis d'argent, les banques offrent de plus en plus de prêts à des taux défiant toute concurrence. Nous avons donc consacré un petit guide, qui vous expliquera comment poser les bonnes bases pour gérer votre argent. N'oubliez pas de consulter en outre notre rubrique "Bourse" et restez branchés avec Capcampus, le web malin des étudiants futés.


FERMER