Rechercher une Offre d'emploi

Cap sur le programme Jeun'ESS

Promouvoir l’économie sociale et solidaire auprès des jeunes et à soutenir leurs initiatives dans ce secteur

Publié le 06 juillet 2011
Cap sur le programme Jeun'ESS

Roselyne Bachelot-Narquin, aux côtés d'Alain Philippe, Président du comité d'engagement du programme, de Yann Dyèvre, directeur de la Jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative et d'Hugues Sibille, président de l'Avise, opérateur du programme, en ont présenté les premières actions, notamment un appel à projet destiné à soutenir des initiatives d'ESS portées par des jeunes de moins de 30 ans. Roselyne Bachelot-Narquin a également annoncé sa décision d'abonder à nouveau le programme de 300 000 euros pour 2012.


Les jeunes sont particulièrement sensibles aux projets et aux valeurs de l'économie sociale et solidaire. Selon le sondage CSA/Jeun'ESS, 84% des jeunes interrogés déclarent préférer un emploi dans une entreprise de l'ESS, à un emploi dans une entreprise classique. Mieux, près de 90% des jeunes adhèrent massivement aux principes fondamentaux de l'ESS : gouvernance démocratique des projets, primauté de l'intérêt social sur l'intérêt financier, politique de développement durable, etc.


Et pourtant, seuls 49 % des jeunes ont entendu parler de l'ESS. C'est sur la base de ces constats que le programme Jeun'ESS a été créé. Il est issu d'un partenariat public-privé unique dans ce secteur, rassemblant le ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, le ministère de l'Education, de la Jeunesse et de la Vie Associative, la Caisse des dépôts, et six fondations et entreprises du secteur : les fondations Crédit Coopératif, Groupe Chèque déjeuner, Macif et la Mondiale, ainsi que la MAIF et la MGEN.


Le programme Jeun'ESS se développera autour de trois axes :

  • promouvoir l'ESS auprès des jeunes, et leur donner envie de s'y investir,
  • valoriser les initiatives des jeunes dans ce domaine et démultiplier les plus innovants,
  • favoriser l'intégration des jeunes dans les entreprises de l'ESS et notamment dans leur gouvernance.


Le lancement de ce programme intervient à un moment où l'économie sociale et solidaire est en pleine effervescence, grâce aux énergies conjuguées des acteurs publics et privés. Témoins, les Etats généraux de l'ESS dont le point d'orgue s'est tenu du 17 au 19 juin, après avoir mobilisé des milliers de personnes dans toute la France pendant neuf mois. Témoins aussi les engagements des pouvoirs publics en direction de ce secteur en plein développement, qu'il s'agisse de la mobilisation du Programme d'Investissement d'Avenir - qui consacre 100 M€ aux entreprises sociales et solidaires - ou de la refondation du Conseil supérieur de l'économie sociale et solidaire.


FERMER