Rechercher une Offre d'emploi

L'Agence universitaire de la Francophonie soutient les « Femmes Francophones Entrepreneures » au Liban pour la création d'entreprise

Appel à candidatures 2013

Publié le 13 février 2013
L'Agence universitaire de la Francophonie soutient les « Femmes Francophones Entrepreneures » au Liban pour la création d'entreprise

L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), Berytech (projet libanais permettant aux jeunes entrepreneurs de créer leur entreprise dans des domaines innovants et à forte valeur ajoutée) et la We initiative de la BLC Bank (programme destiné à promouvoir l’accès des femmes aux financements) s’associent en organisant du 25 janvier au 1er avril prochain la deuxième édition du concours « Femme Francophone Entrepreneure ». Les deux projets de création d’entreprise sélectionnés se verront offrir une aide financière ; ils bénéficieront d’un accompagnement sur mesure et d’un soutien relatif aux ambitions engagées.

Le concours « Femme Francophone Entrepreneure », entend soutenir deux entrepreneures dans leur projet de création d’entreprise. Les deux meilleurs projets déposés recevront un soutien financier de 13 850 € pour le 1er prix et de 10 000 € pour le second ainsi qu’un environnement favorable spécialement adapté (accompagnement professionnel, aide à la recherche et au financement des outils et locaux adaptés au projet…). Le projet, idée, préfiguration ou jeune pousse dont l’âge ne peut dépasser 3 ans, doit être intégralement rédigé en français. Cette initiative a pour finalité la création et la consolidation d’une entreprise.  

« Nous nous efforçons de contribuer au développement économique des pays émergents partout dans le monde. Cette deuxième édition ‘Des Femmes Francophones Entrepreneures’ illustre parfaitement la philosophie de l’Agence universitaire de la Francophonie. », affirme Bernard Cerquiglini, Recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie.

Public cible

La porteuse du projet devra être diplômée d’un établissement universitaire, de préférence membre de l'AUF, ou être installée sur le territoire libanais pendant toute la période d'incubation de son projet. Lorsque l’entreprise ainsi financée sera créée, son siège social devra être installé sur le territoire libanais.

La subvention obtenue, versée directement à Berytech, permet de couvrir les frais liés à l’intégration de la porteuse du projet et de son équipe dans l’incubateur de jeunes pousses, et leur accompagnement adapté. La phase de maturation et d’élaboration du projet durera un maximum de six mois consécutifs. Ainsi, l’intégration dans l’incubateur favorisera le passage du concept ou de l’idée vers l’entreprise grâce à l’accompagnement lors du dépôt de brevet(s), la réalisation du plan d’affaires, la recherche de financements, le montage juridique de l’entreprise, l’organisation de l’entreprise, le choix d’une politique de marketing, l’étude et la réalisation de partenariats commerciaux, l’élaboration des outils de

communication, la sélection et l’installation des équipements, le recrutement des collaborateurs.

La première édition de ce concours "Femme francophone entrepreneure" a donné naissance au projet Baby Steps porté par Mme Zaarour, infirmière de formation, sage-femme de spécialisation et secouriste bénévole auprès de la Croix-Rouge libanaise. Inauguré le 10 janvier 2013, Baby Steps est une crèche, d’une capacité de 50 places comprenant une puéricultrice diplômée d’Etat, des éducatrices de jeunes enfants, un médecin, un psychologue et d’autres professionnels comme des auxiliaires de puériculture et une cuisinière.

Pour candidater : www.auf.org


FERMER