Les jeunes et l'alimentation

la quête de l'équilibre

Publié le 22 février 2011
Les jeunes et l'alimentation

Les années étudiantes, période de rupture avec le cercle familial et première prise d'indépendance, représentent pour les jeunes adultes une étape essentielle dans la construction de leurs habitudes alimentaires. Pourtant, elles sont souvent synonyme de déséquilibre alimentaire*, sur le fond d'un mode de vie caractérisé par le manque de temps, les moyens financiers limités, sans oublier la méconnaissance des règles de l'équilibre alimentaire. Face à ce constat, le renforcement de l'information sur l'équilibre alimentaire à destination des jeunes s'avère essentiel.

Décryptage : Comment aider les jeunes à construire leur équilibre alimentaire ?

Il est tout d'abord important d'identifier les déséquilibres. Selon une étude BVA de 2009 sur les pratiques alimentaires des populations étudiantes, les principaux déséquilibres alimentaires des jeunes reposeraient sur :

> Une prise alimentaire déstructurée

Par manque d'appétit ou de temps pour la majeure partie (60%), mais aussi pour des raisons financières (12%), un étudiant sur 5 ne prend que deux repas par jour. Le petit déjeuner, composant incontournable de l'équilibre alimentaire, est le repas le plus délaissé. En effet, 44% des étudiants sautent le petit déjeuner en semaine et 34% le week-end.**

> Des apports nutritionnels déséquilibrés

D'une manière générale, on observe chez les jeunes une baisse de la consommation des aliments simples (fruits, légumes, pain), au profit de certains produits transformés plus gras et plus sucrés, ce qui favorise des apports trop pauvres en fibres et glucides complexes, et une alimentation trop riche en graisses, sucres et produits animaux. Si 14% (soit près de 315 000 étudiants) ne mangent ni fruits ni légumes chaque jour, ils sont 95% à déclarer grignoter entre les repas.

Pourtant, plus de 40% des étudiants souhaitent bénéficier d'actions de promotion de la santé portant sur l'équilibre alimentaire et l'alimentation*. Aussi, de nombreuses initiatives sont mises en place par les acteurs de la prévention pour aider les jeunes à rééquilibrer leur alimentation et répondre à leur demande d'information sur le sujet.

Quelques conseils pour rééquilibrer l'alimentation des jeunes

- Faire 3 repas par jour, sans sauter le petit déjeuner. Ce repas permet notamment d'améliorer la concentration et les performances scolaires

- En cas de collation, privilégier les produits peu transformés (pain, fruits, produits laitiers)

- Manger 5 fruits et légumes par jour, pour couvrir les apports en fibres, et favoriser la satiété

- Manger des féculents (pain, pâtes, riz...) à chaque repas, ils contribuent aux apports en glucides complexes, en fibres, et favorisent la satiété.

- Pratiquer une activité physique régulière

L'avis du médecin : Dr Marlène Galantier

« Les études sur le comportement alimentaire des jeunes générations* témoignent des carences en glucides complexes et en fibres. Pour rééquilibrer leurs apports, il est important de réintégrer certains aliments simples, accessibles et faciles à consommer, comme le pain et les fruits et légumes. »

* Selon une enquête BVA réalisée pour l'USEM en 2009 sur « La santé des étudiants en 2009 »

** Observatoire de la Vie Etudiante


Diététique


My food : alimentation, café, bio, bien manger, restaurant, cafet, snack, nourriture, diététique, régime, aliment, alicament, calorie, fastfood ... Tout un programme pour s'y retrouver dans cet univers de consommation et bien s'alimenter !


FERMER