Des difficultés financières des écoles d'ingénieurs privées?

Budget 2014 : la CDEFI alerte les pouvoirs publics sur les difficultés financières des écoles d’ingénieurs privées

Publié le 18 août 2014

Au cours des 22 dernières années, le nombre total d'élèves ingénieurs a augmenté de 147 % dans les écoles d'ingénieurs privées. Par ailleurs, le nombre de diplômes d'ingénieur délivrés par les établissements privés a progressé de 3,6 % entre 2011 et 2012. C'est aujourd'hui plus du quart des diplômes d'ingénieurs qui sont délivrés par ces écoles.

Malgré la reconnaissance nationale de la qualité des formations, des bons taux d'insertion professionnelle, des progrès réalisés en termes d'ouverture sociale et de recherche de ces établissements majoritairement non lucratifs et contractualisés, nous ne pouvons que déplorer les baisses, année après année, des subventions publiques accordées aux écoles privées associatives.

La subvention publique totale était de 80,5 M€ en 2012, de 70M€ en 2013 et de 64,7 M€ en 2014, soit une baisse de 19,7 % entre 2012 et 2014 (-7,56 % en 2014) et une baisse de 29 %, par étudiants, depuis 2010.

Pour la deuxième année consécutive, cette forte diminution vient aggraver la situation financière d'établissements qui supporteront en 2015 les conséquences d'autres mesures gouvernementales telles que la réforme de la taxe d'apprentissage, qui devrait conduire à une baisse de ressources de l'ordre de 25 % au minimum, ou encore les effets économiques de la restriction de délivrance de masters internationaux par les établissements privés.

Bien que nous soyons conscients de la délicate situation économique actuelle et des efforts que chacun doit consentir, les écoles privées jouent un rôle essentiel dans notre enseignement supérieur. A l'argument souvent invoqué selon lequel ces écoles associatives privées peuvent jouer sur leurs frais d'inscription, nous ne pouvons que réaffirmer que la solution ne réside pas, à long terme, dans une hausse de droits de scolarité à la charge des familles mais qu'il devient crucial de réfléchir au modèle économique de l'ensemble des établissements d'enseignement supérieur et plus généralement de définir la part du Produit Intérieur Brut que la France souhaite consacrer à son enseignement supérieur.

Qui est la CDEFI?

Fondée en 1976, la CDEFI (Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d'Ingénieurs) réunit l'ensemble de Directeurs des établissements ou composantes d'établissement, publics ou privés, habilités par la Commission des Titres d'Ingénieur (CTI) à délivrer le titre d'ingénieur diplômé. Elle a pour principale mission d'étudier tous sujets relatifs au métier et à la formation des ingénieurs, ainsi qu'au développement de la recherche et à la valorisation de celle-ci. Elle a de plus, vocation à promouvoir l'Ingénieur de l'Ecole française, dans le monde comme en France. Ainsi, la dimension internationale est au cœur de ses préoccupations, notamment dans l'espace européen de l'enseignement supérieur et de la recherche.


FERMER