La Ville de Paris et l'ESPCI ParisTech s'engagent mutuellement

le Conseil de Paris a voté le Contrat d'objectifs et de moyens 2011-2014

Publié le 07 février 2012
La Ville de Paris et l'ESPCI ParisTech s'engagent mutuellement

Le saviez-vous ? L'École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles est une école... municipale. Créée en 1882 par délibération du Conseil de Paris, elle n'a cessé d'attirer les esprits scientifiques les plus novateurs : Pierre et Marie Curie, Frédéric et Irène Joliot-Curie, Paul Langevin, Pierre-Gilles de Gennes et Georges Charpak, entre autres, conduisant à son surnom d'« Ecole des Nobel ». Membre fondateur des PRES ParisTech et Paris Sciences et Lettres, l'ESPCI ParisTech bénéficie d'une remarquable renommée internationale et est aujourd'hui la première école d'ingénieurs française au classement de Shanghai. Elle accueille, au coeur même de la Montagne Sainte-Geneviève dans le Quartier Latin, 400 élèves-ingénieurs et 500 chercheurs et enseignantschercheurs, qui déposent en moyenne un brevet par semaine et créent trois start-up par an. De nombreuses start-ups innovantes de haute technologie ont été fondées sur les recherches menées dans ses laboratoires, avec création d'emplois très qualifiés et ambition de développement mondial. Fait rare : 65% des élèves-ingénieurs poursuivent leurs études par une thèse pour devenir docteurs-ingénieurs.


Lors de sa séance du 7 février, le Conseil de Paris a voté le Contrat d'objectifs et de moyens 2011-2014 qui engage l'École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles dans des perspectives ambitieuses de développement, en s'appuyant sur un soutien très affirmé de la Ville de Paris.


Ce document apporte un éclairage précis sur l'enseignement et les recherches scientifiques de l'ESPCI et détaille les objectifs de performance à atteindre dans les
quelques années à venir. Il engage ainsi l'ESPCI à une augmentation de 25% des effectifs des promotions d'ingénieurs, bénéficiant prioritairement au recrutement d'étudiants internationaux. Il programme l'essor de deux instituts : l'Institut Langevin « Ondes et Images » et l'Institut Pierre-Gilles-de-Gennes dédié à la microfluidique. Il prévoit l'introduction de nouvelles thématiques en enseignement et en recherche, comme la biochimie et la matière condensée. La Ville de Paris accompagne ces développements en mettant à disposition de ces deux instituts des locaux rénovés rue Cuvier et rue Jean Calvin, à proximité immédiate du campus de la rue Vauquelin pour lequel, de surcroît, un schéma directeur immobilier et numérique fait d'ores et déjà l'objet d'une étude de programmation.


Le Contrat fait également état de la création du Fonds de dotation de l'ESPCI Georges-Charpak destiné à mobiliser les industriels et les mécènes souhaitant encouragerl'excellence recherchée et démontrée dans tous les domaines d'activité de l'École.


Jean-Louis Missika, adjoint chargé de l'innovation, de la recherche et des universités et président de l'ESPCI ParisTech, ainsi que son directeur général Jacques Prost, membre de l'Académie des Sciences, parlent d'une petite révolution dans les relations entre les deux institutions : la Ville de Paris acte tout à la fois l'autonomie et le soutien dont l'ESPCI ParisTech a besoin pour son avenir, au coeur de la cité.


Ecoles d'ingénieurs


Annuaire des Ecoles d'ingénieur, avec capcampus, le site portail de la communauté étudiante et des grandes écoles : Moteur des écoles d'ingénieur et l'actualité des campus coté ingé !


FERMER