Le programme doctoral « IA et Ingénierie » porté par Centrale Lille retenu par l'ANR

8 des 13 thèses qu'il comprend bénéficieront chacune d'une aide financière de l'Etat de 60 000 euros

Publié le 05 mai 2020
Le programme doctoral « IA et Ingénierie » porté par Centrale Lille retenu par l'ANR

Le programme doctoral AI_Engeneering_PdD@Lille dédié à l'IA en ingénierie, présenté par Centrale Lille conjointement avec l'ENSAIT et Yncrea, est l'un des 22 programmes retenus par l'ANR dans le cadre de l'appel à programmes lancé en juin 2019. 8 des 13 thèses qu'il comprend bénéficieront chacune d'une aide financière de l'Etat de 60 000 euros. Ce programme est également soutenu par l'I-Site ULNE qui contribue au montage financier, ainsi que par la Région Hauts-de-France qui apportera plusieurs co-financements.

L'appel à programmes de l'ANR « Contrats doctoraux en Intelligence Artificielle - Etablissement » a été lancé en juin 2019 à l'issue de la journée de débat « AI for Humatiny ». Il vise à satisfaire l'objectif du Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Rercherche et de l'Innovation exprimé dès fin 2018 de doubler le nombre de docteurs français formés en IA. 29 établissements habilités à délivrer le doctorat ont candidaté. 274 thèses présentés par 22 d'entre eux ont été retenus par l'ANR et bénéficieront du dispositif de co-financement mis en place. Elles seront lancées de juillet 2020 à fin 2022.

« L'intelligence artificielle est au cœur de l'innovation en ingénierie, qu'il s'agisse de concevoir des systèmes intelligents pour l'industrie 4.0, l'agriculture, la santé et le médical, d'aider à la prise de décision tout au long de processus d'ingénierie, d'anticiper la détection de pannes, ou encore d'imaginer les réseaux connectés de demain pour les transports, la smart city et l'énergie. L'approche adoptée par nos trois établissements est de capitaliser sur les connaissances approfondies, expériences et ressources humaines de nos laboratoires pour les mettre au service de la diffusion, de l'adaptation et du développement de nouveaux concepts et approches d'IA dans tous les domaines de l'ingénierie », explique Philippe Pernod, Directeur de la recherche de Centrale Lille, en charge de la coordination du programme AI_Engeneering_PdD@Lille.

Centrale Lille va en effet non seulement mobiliser ses deux écoles doctorales mais aussi ses étudiants, ces derniers suivant des formations d'excellence en ingénierie où, comme dans toute école Centrale, leur est enseignée la multidisciplinarité et l'interdisciplinarité des problèmes. Ils se spécialisent par ailleurs dans certains domaines spécifiques de l'ingénierie par le biais de programmes de master de recherche supplémentaires.

Centrale Lille mobilisera également les équipes de ses laboratoires de recherche (UCCS, UMET, IEMN, L2EP, CRIStAL, LamCube, LMFL) ; elle s'appuiera sur les activités de recherche menées en étroite collaboration avec les centres de recherche de l'industrie, afin d'accéder à des situations réelles et de tirer parti des possibilités de transfert des résultats de la recherche vers l'industrie.

Enfin, le programme doctoral AI_Engeneering_PdD@Lille contribuera aux synergies au sein de l'alliance régionale humAin, et proposera des avancées pour atteindre une approche plus humaine dans l'AI. Il est en effet complémentaire des trois programmes portés par d'autres membres de l'alliance : le programme AI_PhD@Lille déposé par l'Université de Lille, le programme Symbolic AI porté par l'Université de l'Artois et le programme IA@IMT impliquant l'IMT Lille Douai. Il contribuera à renforcer la collaboration entre les membres de l'alliance.

Thématiques des 8 thèses retenues

Chimie

- l'accélération du développement de catalyseurs basés sur les données en évitant les biais humains afin de permettre une chimie durable ;

Energie

- la prévision de la production d'énergie et la gestion de l'énergie des sources renouvelables en utilisant des réseaux neuronaux artificiels et orthogonaux ;

- l'utilisation de véhicules électriques autonomes pour améliorer les performances des réseaux intelligents avec une approche AI ;

- une meilleure gestion de l'énergie en temps réel dans un bâtiment intelligent ;

- le contrôle en boucle fermée des flux aérodynamiques pour la réduction de la consommation et des émissions de gaz des avions et des véhicules terrestres

Textile

- la conception de nouveaux produits vestimentaires intelligent pour le suivi en ligne du bien-être des personnes âgées ;

- la prévision des tendances de la mode ;

Santé

- l'identification des cellules cancéreuses par des études statistiques de leur phénotype biophysique ;

- la fabrication de médicaments injectables, de capteurs biomédicaux, et d'une nouvelle génération de systèmes d'imagerie ultrasonique et de dispositifs de vectorisation acousto-magnétique des nanoparticules ;

Bâtiment et construction

- le développement d'un protocole blockchain pour le contrôle des transactions dans la construction

- la maquette numérique BIM

- la génération automatisée des calendriers des projets de construction,

- la gestion des performances de la construction projets.


FERMER