Un nouveau Président pour la Fédération Gay-Lussac

Jacques Mercadier, Directeur de l'Ecole Nationale Supérieure en Génie des Technologies Industrielles (ENSGTI),

Publié le 06 avril 2013
Un nouveau Président pour la Fédération Gay-Lussac

Jacques Mercadier a été élu Président de la Fédération Gay-Lussac, qui regroupe les 19 écoles d'ingénieurs en chimie et génie chimique françaises, lors de l'Assemblée Générale du 21 mars dernier. Il succède à Jean-Marc Le Lann, Directeur de l'ENSIACET, Président depuis 2011 et arrivé en fin de mandat.

Jacques Mercadier dirige l'ENSGTI à Pau depuis 2007. Par ailleurs, il est Vice-président du Club des Grandes Ecoles de Bordeaux-Aquitaine. Diplômé en 1989 de l'ENSIC de Nancy (Ecole Nationale Supérieure des Industries Chimiques), Docteur de l'INPL (Institut National Polytechnique de Lorraine) en Génie des procédés, il est habilité à diriger des recherches. C'est un spécialiste des Réacteurs chimiques, des fluides supercritiques, de la conversion hyprothermale. Il enseigne à l'ENSGTI et à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.

Instance de concertation et d'échange d'expériences, la Fédération Gay-Lussac est aussi une structure opérationnelle qui porte plusieurs projets et a réalisé depuis sa création, il y a 25 ans, des actions remarquables. Citons notamment la création de Classes Préparatoires Intégrées pour l'ensemble des 19 écoles sur 4 sites en France : Rennes, Lille, Clermont-Ferrand et Strasbourg, la création d'un programme franco-chinois avec l'Université ECUST à Shangai qui accueille aujourd'hui une centaine d'élèves et l'organisation de colloques Recherche réunissant les compétences de ses 90 laboratoires de recherche, 1100 doctorants et 250 post-doctorants. Le prochain colloque aura lieu à Paris en décembre 2013 sur le thème de la chimie et la ville de demain.

Le nouveau Président souhaite renforcer ces actions autour de :

  • la promotion des métiers et les débouchés qu'offre la chimie aux jeunes,
  • la qualité des échanges d'élèves ingénieurs en dernière année en utilisant la complémentarité des formations des écoles,
  • le développement de l'international de façon ciblée , à l'image du programme avec la Chine,
  • le rapprochement avec les entreprises qui emploient les 1600 diplômés de la Fédération,
  • la présentation du potentiel d'innovation et de créativité des 19 écoles, toutes membres de la CGE.
  • Les politiques locales ou régionales ainsi que l'appartenance à d'autres réseaux complètent, pour les écoles, les atouts de la Fédération Gay-Lussac.

 

Il sera aidé dans le cadre de ses fonctions, par un bureau composé de huit membres directeurs d'écoles, d'un délégué général et d'une déléguée à la communication.


FERMER