Vers une fusion de Télécom Bretagne et Mines Nantes

« Télécom Bretagne et Mines Nantes engagent leur projet de fusion pour la création d’une nouvelle école »

Publié le 24 mars 2015

Mines Nantes et Télécom Bretagne ont décidé de mettre en œuvre le projet de fusion de leurs deux écoles qui conduira, d'ici deux ans, à la création d'une nouvelle école de l'Institut Mines-Télécom, positionnée au cœur des transformations numérique, énergétique et environnementale et de leurs impacts sociétaux.

Cette décision fait suite à la réflexion engagée par le ministère de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, sous l'égide de l'Institut Mines-Télécom, sur les évolutions les plus pertinentes de ses écoles, afin d'apporter les meilleures réponses aux attentes des étudiants, des entreprises, des pouvoirs publics et de conforter la stratégie territoriale de l'Institut.

Elle s'appuie sur les conclusions de l'étude de faisabilité menée par les directions des deux écoles depuis mai 2014, en lien avec les parties prenantes internes et externes : personnels, étudiants, alumni, représentants des entreprises, des collectivités territoriales, des classes préparatoires aux grandes écoles, etc.

Ce projet de fusion a pour objectif de créer une école attractive, avec un spectre thématique élargi s'appuyant sur les forces complémentaires et l'expertise de Mines Nantes et Télécom Bretagne, en particulier en matière d'innovation pédagogique, d'internationalisation de leurs campus, d'inter-culturalité et de relations avec les entreprises. Cette école sera leader sur un territoire étendu pour sa contribution au dynamisme économique, affirmant ainsi la spécificité des écoles du ministère de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique au côté de leurs partenaires de l'enseignement supérieur et de la recherche des deux régions.

Elle sera la première école positionnée à la croisée des trois enjeux techniques et sociétaux majeurs du XXIe siècle : la transformation par le numérique, la transition énergétique et la question environnementale. Elle s'appuiera pour cela sur une double spécificité : un positionnement reconnu sur les questions de sécurité / sûreté, qui suscite un intérêt marqué de ses partenaires industriels, et une originalité forte sur les systèmes en réseaux (communication, énergie, sociaux, et leurs interconnexions).

Elle s'attachera à développer les dimensions sociales et responsables permettant aux étudiants et aux entreprises partenaires de contribuer à l'émergence d'une société respectueuse des hommes et des femmes qui la constituent.

L'engagement du projet conduira à la fusion administrative des deux écoles au 1er janvier 2017, constituant ainsi une école interne de l'Institut Mines-Télécom, basée sur Brest, Nantes et Rennes, et dotée d'une taille lui permettant de disposer d'effets d'échelle nécessaires à la poursuite de son développement tout en restant agile. La fusion conduira également à un même diplôme d'ingénieur généraliste, avec un recrutement positionné sur le concours commun Mines-Ponts.


FERMER