Rechercher une Offre d'emploi

Lancement de La Manu

Une initiative qui fabrique le lien étudiants entreprises

Publié le 06 novembre 2008
Lancement de La Manu
Les étudiants d’université ont du talent, ils font preuve d’initiative, se prennent en main et le démontrent dans plein de domaines.

L A M A N U c’est leur donner l’opportunité de mettre toute cette énergie au service de la construction de leur avenir professionnel. Faire le pari de la jeunesse étudiante, investir dans l’avenir, dans l’innovation est une nécessité vitale.

Il faut fabriquer massivement tout ce qui permet d’apprendre, de créer, de chercher, d’entreprendre, d’innover. Dans les différents domaines d’activité,
l’investissement dans la « matière grise » assurera la bonne performance des compétences pratiques.

Les défis à relever dans le monde du 21e siècle, l’ambition de construire une société de la connaissance, exigent la participation de tous pour fabriquer du lien entre le monde des études et celui du travail. C’est encore plus vrai dans un moment où doit se jouer le renouvellement générationnel dans la société française et donc dans le monde du travail.

Étudiants, entreprises, universités, collectivités locales, État, c’est ensemble que nous allons travailler pour y réussir.

 

LES PRIORITÉS DES ÉTUDIANTS

 

Mardi 26 février 2008, le ministère de l’Enseignement supérieur a rendu public un baromètre étudiant qui recense priorités et attentes des étudiants. Cette étude, qui s’appuie sur les réponses d’un panel représentatif de 1 022 étudiants, a été réalisée par l’institut Opinion Way, s

 

 

  • Emploi et pouvoir d’achat au coeur des préoccupations étudiantes :
    pour 57 % des étudiants interrogés,la priorité numéro un, c'est l’emploi et l’insertion professionnelle. Suivent le pouvoir d’achat (49%) puis le logement (42 %), et, enfin, loin derrière l’accès à la culture (13 %).
    On constate quelques différences en fonction des filières. Ainsi, 63 % des étudiants dans les filières littéraires ou économiques placent l’emploi en premier choix.
  • L’avenir :
    64 % sont plutôt optimistes par rapport à leur avenir même si tous n’ont pas le même degré d’assurance en fonction de leur diplôme. Les étudiants en école d’ingénieurs ou de commerce estiment à 88 % que leur diplôme leur permet d’accéder facilement à un emploi.
    En fac, ils ne sont que 57 % à le penser. D’une façon générale, 67 % des étudiants interrogés ne pensent pas que le diplôme est la meilleure garantie contre le chômage.
  • L’emploi : Alors que seul 30 % des étudiants sollicitent les entreprises directement ; 80 % utilisent internet pour chercher leur premier emploi.
    Parmi les principaux critères recherchés par les étudiants, l’intérêt de la mission prime (62 %) sur la rémunération (60 %) et dépasse largement l’image de l’employeur, revendiquée (4 . La majorité des sondés n’ont pas de préférence quant au secteur qui emploie.
    Multinationale et PME : ont la même valeur à leurs yeux. S’il fallait changer quelque chose dans l’enseignement supérieur aujourd’hui, 67 % des sondés jugent qu’il faudrait mieux adapter les formations au marché de l’emploi. 67 % des étudiants en BTS et STS estiment qu’il faut développer les formations en alternance.

FERMER