Se réorienter après une première année


Les bonnes astuces pour se réorienter rapidement après un échec en première année.
Se réorienter après une première année
Copyright © Butch - Fotolia.com

En 2012, les étudiants avaient le choix entre plus de 9 000 formations supérieures. Mais un étudiant sur dix se retrouvera finalement sur le marché du travail sans aucun diplôme, soit près de 75 000 étudiants ! Les bacheliers généraux sont 8% à interrompre leurs études en cours d'année alors que les bacheliers technologiques sont 33% et les bacheliers professionnels culminent à 66% !

  • Rassembler les étudiants et les formations

Les différentes formations restent floues pour les étudiants. Au lycée, on explique rarement aux étudiants quelles sont les différentes possibilités qu'ils pourront avoir après le baccalauréat. Aussi, la plupart des lycées s'inscrivent à l'université à défaut de trouver une filière ou une école qui leur plaît vraiment. Malgré les nombreux salons auxquels les lycéens participent pour connaître un peu les écoles et universités qui proposent des programmes qui leur plaît, l'information n'est pas bonne puisque des réorientations sont envisageables par la suite.

  • Une réorientation rapide

Les erreurs d'orientation sont monnaie courante, d'autant plus que depuis quelques années, le nombres de formations ne cesse d'augmenter. Mauvais choix, plus de motivation, études trop difficiles, les bacheliers décrochent le plus souvent au cours de la première année. Mais tout n'est pas perdu ! Une réorientation envisagée assez tôt peu permettre à un étudiant de trouver rapidement une nouvelle formation dans laquelle il se sentira en adéquation. En première année, il est encore temps de changer de voie, si possible dès la fin du premier semestre !

  • Les filières de l'échec

Certaines filières, souvent choisies par défaut, accueillent de nombreux étudiants qui décrochent au cours de la première année. La plupart des erreurs d'orientation se font en faculté. En première année de licence, 23% des étudiants redoublent, 19% se réorientent et 6% arrêtent leurs études, soit presque la moitié des étudiants inscrits sont en échec ! Cependant, en BTS comme en IUT, on remarque également un taux d'échec de l'ordre de 16% pour les bacheliers généraux pouvant aller jusqu'à 26% pour les bacheliers professionnels et 58% pour les bacheliers technologiques.

  • Les formations de la seconde chance

De plus en plus de formations offrent des facilités de réorientation avec des passerelles facilement accessibles aux étudiants. Les universités sont encouragées par le plan « Réussir en Licence » pour aider les étudiants à se réorienter dès la première année de licence vers une licence professionnelle ou encore un IUT qui conviendra mieux aux étudiants en échec. Pour ce qui est des BTS, une réforme en cours permettra d'augmenter le taux de réussite, notamment pour les bacheliers professionnels. De nombreuses passerelles vont prochainement voir le jour afin de permettre à tous les étudiants en échec de se réorienter dans d'autres filières sans abandonner les études. La réforme offrira aux étudiants un suivi personnalisé avec une meilleure information sur les débouchés de chaque BTS.

Si vous avez peur de vous tromper de voie et hésitez encore sur le choix de vos études futures, pensez à consulter votre conseiller d'orientation.

Aurélie JULIEN

En savoir plus Publié le 20 juin 2013

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Filières

Filières

Les filières pour s'orienter ?
Faites votre choix entre classes préparatoires, bts, université, grandes écoles, esc, mba, 3ème cycle, master ...
Choisir sa formation avec capcampus c'est plus facile grâce à tout une gamme d'outils pratiques pour son orientation dans la jungle des métiers et formations !

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Rechercher sur capcampus

FERMER