Egalité des chances: une réalité à l'ESSEC

Un chemin de réussite créé par la ville de DRANCY

Publié le 19 octobre 2015
Egalité des chances: une réalité à l'ESSEC

Le 17 octobre prochain, 64 familles de Drancy seront reçues à l'ESSEC pour le lancement des programmes Egalité des chances. Pour la première fois, des étudiants issus de ces programmes deviendront à leur tour tuteur. Ils accompagneront les jeunes de Drancy, pendant toute l'année scolaire. Permettre à chaque élève d'aller au bout de son potentiel, tel est l'objectif de ce projet territorial d'égalité des chances !

Plus de 700 personnes sont attendues dans le Dôme de l'ESSEC pour le lancement des programmes Egalité des chances : collégiens, lycéens, familles, étudiants-tuteurs, professeurs et chefs d'établissement, partenaires, anciens bénéficiaires feront le déplacement depuis Drancy. Pour l'occasion Sarah Ourahmoune, championne du monde de boxe originaire de Seine-Saint-Denis, diplômée de Science Po et entrepreneure sera présente pour encourager les jeunes et leurs familles dans cette nouvelle aventure.

Un projet unique en France de mobilisation d'un territoire.

C'est la première fois qu'une cordée de la Réussite est portée par une collectivité.

Jamais un dispositif d'égalité des chances n'aura permis une concentration aussi forte de bénéficiaires sur un territoire. Ce projet est unique car il ne touche pas quelques élèves, isolés, comme c'était le cas jusqu'à présent: il va créer un mouvement, une dynamique sur un territoire. Jamais un partenariat en faveur de l'égalité des chances n'aura fait travailler ensemble, à ce niveau, autant de parties prenantes (la Ville de Drancy, l'ESSEC, l'Education Nationale, les entreprises etc...).

Grâce à la mobilisation de la Ville de Drancy, c'est plus de 600 jeunes qui seront accompagnés par l'ESSEC, à travers du tutorat-étudiant personnalisé ou à un accompagnement collectif numérique dans le cadre scolaire. C'est un partenariat inédit qui permet aux jeunes drancéens d'acquérir toutes les clés de la réussite. Ce dispositif vise à donner aux jeunes, quel que soit leur milieu socio-culturel, toutes les clés pour avoir les mêmes ambitions et les mêmes chances de réussite que des jeunes de milieux plus favorisés.

Les tuteurs accompagneront les élèves de la 3e à la terminale!

En binôme avec un autre étudiant, le tuteur encadre un groupe de huit collégiens/lycéens chaque semaine.

Son rôle ? Faire découvrir aux élèves les capacités et les opportunités qui s'offrent à eux. Ils animeront des ateliers non scolaires afin de les faire travailler sur la confiance en soi, l'aisance à l'oral, la curiosité ou encore le sens de l'initiative. Les tuteurs organiseront également des sorties culturelles, des visites en entreprise ainsi que des masterclass.

L'accompagnement proposé permettra ainsi par exemple aux élèves d'accéder à des ateliers en petits groupes. Ils rencontreront des entrepreneurs ou s'entraîneront à la prise de parole en public. Ils auront également accès à des cours en ligne, appelés Moocs.

D'anciens bénéficiaires de programmes d'égalité des chances, aujourd'hui mobilisés à Drancy.

Samir, Adama et Fatima seront à l'ESSEC le 17 octobre. Ils rencontreront les familles de Drancy et les jeunes qu'ils accompagneront pendant l'année. A partir du 2 novembre, ils seront tous les trois tuteurs de collégiens de Troisième.

Adama est étudiante à Néoma Business School et apprentie en marketing, pour elle, être tutrice à Drancy est une évidence. « Je n'ai pas osé postuler tout de suite, parce que le tutorat a lieu le samedi matin et que je viens de Cergy : il s'agit d'un véritable engagement ! Mais quand je suis tombée sur l'annonce à nouveau, je me suis dit que c'était un signe, j'ai postulé. Le programme « Une Grande Ecole, pourquoi pas moi ? » m'a tellement apporté qu'il me semblait normal de donner un peu de mon temps pour l'Egalité des chances » explique l'étudiante qui aura le privilège de mener l'interview de Sarah Ourahmoune samedi prochain devant plus de 700 personnes.

« J'ai toujours rêvé de devenir tutrice. Les étudiants qui m'ont accompagnée lorsque j'étais bénéficiaire du programme PHARES, un programme à destination de jeunes en situation de handicap, sont des modèles pour moi. Pour la première fois, l'opportunité est donnée à des étudiants non ESSEC de devenir tuteur, alors je n'ai pas hésité ! » raconte Fatima, aujourd'hui étudiante en géographie à la Sorbonne.

« Je viens du quartier le moins favorisé de Valence. Je trouve cela intéressant que le projet soit porté par une collectivité. C'est une vraie opportunité pour créer une dynamique de territoire» ajoute Samir, étudiant en finance à l'ESCP. « Les personnes qui nous ont accompagné, qu'il s'agisse des étudiants-tuteurs ou l'équipe du pôle Egalité des chances de l'ESSEC, ont fait preuve d'un vrai engagement. Ils n'ont jamais compté leurs heures pour nous aider. Il est donc tout à fait naturel pour nous de vouloir rendre un peu de ce que l'on a reçu » conclut Samir.

Stéphane Salini, élu de la Ville de Drancy, conseiller départemental de Seine-Saint-Denis et Président de la communauté d'agglomération de l'aéroport du Bourget sera présent pour souligner aux familles la détermination municipale au service de la réussite de leurs enfants et aussi, remercier les étudiants tuteurs pour leur dévouement militant au service de l'Egalité des chances.


Grandes ecoles


retrouvez toutes les informations que vous recherchez sur les grandes ecoles, comment y accéder, les meilleures prépas, leurs formations et débouchés et leur palmarès, avec capcampus, le site portail de la communauté étudiante des grandes ecoles.


FERMER