France Business School dévoile son plan à 3 ans pour renforcer son développement à l'international

Création de « campus-miroir » entre la Chine (Beijing City University à Pékin) et la France (fBS à Tours) associés à des programmes master bi-campus

Publié le 22 novembre 2013
France Business School dévoile son plan à 3 ans  pour renforcer son développement à l'international

fBS, une Grande Ecole de Management d’origine française, a présenté ce matin sa stratégie de développement illustrant son ambition d’être, demain, un groupe multi-campus international. Créée il y a un an avec une logique multi-campus en France et un système éducatif prônant l’immersion dans les nouvelles cultures pour former des leaders entrepreneurs capables de créer des modèles en rupture avec l’existant, l’école d’origine française à vocation internationale entend bien transformer l’essai dans les 3 ans à venir. La Chine et l’Afrique en sont les priorités !

 

France Business School annonce aujourd’hui un accord majeur avec l’Afrique et la Chine. La Beijing City University (Chine) et le groupe HECI (Maroc) deviennent, à ce titre, les partenaires internationaux d’un plan d’attaque ayant pour objectif de développer une démarche conjointe auprès des étudiants avec une offre croisée sur les trois continents.

"Au cœur de notre dynamisme pédagogique, nous voulons exposer nos étudiants aux différentes cultures et systèmes de valeurs qui construiront l’avenir. En terme de modèles managériaux, la Chine interpelle, en terme de vitalité économique et de vivier de jeunes entrepreneurs, l’Afrique est le continent de demain", affirme Patrick Molle, directeur général de France Business School, « L’éducation est un métier de long terme. Parce que dans 30 ans, le chinois sera sans doute la première langue parlée au Monde, nous semons aujourd’hui auprès de nos étudiants les bases pour qu’ils puissent être demain des leaders entrepreneurs au cœur de l’influence économique mondiale ».

 

Création de« campus-miroir » entre la Chine (Beijing City University à Pékin) et la France (fBS à Tours) associés à des programmes master bi-campus

Ce premier projet concerne la conclusion d’un accord inédit en France pour l’ouverture d’un campus chinois de la Beijing City University (BCU), la première université privée chinoise créée en 1984 (1500 professeurs et administratifs, et 23 000 étudiants) sur le campus fBS de Tours.

« Ce campus choisi pour son emplacement central au cœur de la France, à proximité de Paris, et chargé d’histoire, présente une position stratégique pour développer le premier campus chinois de France et même d'Europe » révèle Patrick Molle.

 

A la prochaine rentrée, près de 150 étudiants chinois de la BCU vont être accueillis sur le campus fBS de Tours et ce, chaque année. « La Chine est très sensible à la France, à son savoir-faire et à l’image de qualité qu’elle incarne. C’est pourquoi il nous a semblé primordial de renforcer les relations entre nos deux pays. Nous avons besoin urgemment de talents internationaux ! BCU est une université jeune, qui se développe à grande vitesse. Nous avons reçu le soutien gouvernemental et privé, mais nous sommes autonomes en termes de gestion vis-à-vis du gouvernement, ce qui est rare dans notre pays. Cet accord signé avec fBS et l’ouverture d’un « campus-miroir » est une excellente opportunité pour nous et nos futurs dirigeants chinois de comprendre la culture française et de générer du business dans ce pays. » déclare le Président Liu Lin de Beijing City University.

 

Du côté de Pékin, « Nous allons également ouvrir, en septembre prochain, un campus fBS à Pékin, du côté de la BCU, dans la Silicon Valley chinoise » souligne Patrick Molle. La création d’un campus fBS sur un des 5 campus de la BCU, au cœur de l’innovation technologique pékinoise, permet de donner vie à une série de 3 programmes masters bi-campus en co-production entre les équipes pédagogiques de France Business School et de Beijing City University :

-      Un Programme « Master en Innovation & Entrepreunariat » qui accompagnera les jeunes talents voulant créer des nouvelles entreprises

-      Un Programme « Management des activités culturelles et de la protection du patrimoine »

-      Un Programme « Management de la sécurité et des risques agro-alimentaires ».

Ces programmes co-signés BCU et fBS sont en cours de reconnaissance auprès du Ministère chinois.

 

Mais ce projet rentre dans le cadre d’une stratégie globale d’ouverture à l’international des étudiants de France Business School. L’objectif à terme est que TOUS les étudiants fBS fassent une partie de leur scolarité en Chine. La première illustration concrète: le nouveau Programme Bachelor France Business School impose à tous ses étudiants une initiation au mandarin et à la culture chinoise et envisage de prolonger le Bachelor par une 4e année en Chine. D’autre part, le Double-diplôme sera obligatoire pour tous dans ce même programme.

 

Un plan qui envisage l’ouverture à Shanghai d’un autre campus en septembre 2014 qui servirait à la fois de centre de formation continue et de centre spécialisé permettant aux entreprises partenaires de fBS en France d’avoir un hub d’observation du système chinois présent sur place. Pékin sera l’Ecole (fBS) et Shanghai le centre de formation et d’observation, avec un objectif d’accueillir 90 étudiants fBS au printemps prochain.

 

« Innover et entreprendre entre l’Afrique, la Chine et la France »

Le premier Institut tricontinental Sino-Franco-Africain à Poitiers avec la Beijing City Universityle Groupe HECI (Maroc)comprenant un incubateur

L’Afrique étant la première destination des étudiants chinois francophones et le 2e projet d’envergure de France Business School, elle est au cœur de l’annonce de la création de l'Institut « Innover et Entreprendre entre l'Afrique, la Chine et la France » avec la Beijing City University et le Groupe HECI.

Situé sur le campus de Poitiers, campus historiquement lié avec le Groupe HECI (Maroc) depuis plus de 7 ans avec un effectif de plus de 1 000 étudiants déjà formés ensemble, cet Institut de Recherche permettra de donner accès aux étudiants aux programmes de formation Bachelor, Master, MBA et Formation Continue, ainsi qu’à une Chaire, un Observatoire et un Incubateur.

 

Le Groupe HECI, partie prenante de l’Université Internationale de Dakar, présent dans 7 pays d’Afrique avec 18 campus, est le premier réseau d'enseignement supérieur en Afrique. L’objectif est donc de proposer un environnement favorisant la création d’entreprise en Afrique pour des étudiants chinois et français pour soutenir le développement de business transcontinentaux et de proposer aux étudiants africains l’identification des projets porteurs permettant l’incubation de nouvelles entreprises. Mais avant tout, l’Institut « Innover et Entreprendre entre l'Afrique, la Chine et la France », ce sont des programmes spécialisés adossés à une chaire du programme de recherche.

« Il n’est pas nécessaire de rappeler les liens amicaux historiques qui existent entre la France et l’Afrique, voire la proximité de cœur entre elles. Cet accord en est l’illustration parfaite et le fruit d’une longue collaboration avec fBS. Nous sommes fiers de mettre au service de cet institut franco-sino-africain, nos vingt années d’expérience de formation en management en Afrique et d’œuvrer pour la formation de dirigeants ayant la triple compréhension culturelle » explique Faycal Rhissassi, Président Fondadeur du Groupe HECI.

 

Ce concept d'instituts est un élément fort de la stratégie de France Business School, à côté du Programme Grande École et du Bachelor. Nous allons ainsi développer deux types d'instituts : des instituts métiers et des instituts sectoriels en lien avec le savoir-faire français" précise Patrick Molle.

 

Deux initiativesinédites et prestigieuses qui viennent enrichir le large réseau de partenaires fBS

France Business School, forte de son maillage territorial, peut compter sur le soutien de partenaires académiques ou entreprises reconnus au niveau régional, national et international. En France comme à l’étranger, la vision de l’école est de sans cesse renforcer son ouverture et de bousculer les modèles d’apprentissage. L’objectif final étant de permettre à ses étudiants de profiter de liens très étroits tissés avec les acteurs de l’économie, du développement, du management à travers le monde.

« L’Afrique, continent de demain et de la jeunesse, et la Chine, pays au potentiel de développement économique incommensurable apparaissent pour nous comme LA priorité majeure à l’international pour les trois prochaines années. Liu Lin et Faycal Rhissassi sont connus et reconnus comme innovateurs et développeurs dans l’éducation. Ces deux accords inédits et réfléchis viennent enrichir les 325 partenariats internationaux existants. Dans un monde globalisé et en perpétuel mouvement, fBS fédère plus que jamais les cinq continents. Notre stratégie à l’international, qui s’inscrit dans une vision à long terme, représente pour nous un formidable relais de croissance, conférant à nos partenaires et étudiants un rayonnement international » déclare Patrick Molle, Directeur Général de France Business School, « Notre ambition est de doubler en 5 ans le nombre d’étudiants étrangers accueillis par fBS et le nombre de partenariats académiques bilatéraux à l’international ».


Grandes ecoles


retrouvez toutes les informations que vous recherchez sur les grandes ecoles, comment y accéder, les meilleures prépas, leurs formations et débouchés et leur palmarès, avec capcampus, le site portail de la communauté étudiante des grandes ecoles.


FERMER