L'ESSEC met le Service Civique au cœur de sa pédagogie à l'occasion de la première « Semaine de l'engagement »

La convention entre l’ESSEC et l’Agence du Service Civique porte sur 3 volets

Publié le 20 octobre 2014
L'ESSEC met le Service Civique au cœur de sa pédagogie à l'occasion de la première « Semaine de l'engagement »

Jean-Michel Blanquer, directeur général de l'ESSEC et François Chérèque, président de l'Agence du service civique, ont signé mercredi 15 octobre 2014 une convention qui marque l'engagement de l'ESSEC pour le Service Civique.



L'ESSEC encourage l'engagement étudiant sous toutes ses formes, comme une modalité d'intégration, une expérience humaine et une forme d'acquisition de compétences valorisables. Dans ce cadre, la première édition de la « Semaine de l'engagement » est l'occasion pour l'ESSEC de formaliser sa promesse avec l'Agence du Service Civique pour promouvoir le Service Civique auprès des étudiants. Chaque année, il offre à un plus grand nombre de jeunes de tous horizons l'opportunité de s'engager de 6 à 12 mois pour une mission d'intérêt général indemnisée. Depuis 2010, il a permis à plus de 65 000 jeunes d'être volontaires pour une action collective dans des domaines aussi variés que la solidarité, le sport, l'éducation, la culture, les loisirs, l'international.

La convention entre l'ESSEC et l'Agence du Service Civique porte sur 3 volets :

  • L'ESSEC s'engage à faire connaître et promouvoir le Service Civique, porteur de valeurs fortement transformatrices, auprès de ses 4 400 étudiants. L'ESSEC reconnait ainsi l'expérience de Service Civique dans le cursus universitaire de ses étudiants et la valorise par l'attribution d'UVEP.

  • L'ESSEC propose désormais des missions de Service Civique en lien avec les thématiques sur lesquelles elle est engagée, notamment la formation, l'égalité des chances, le handicap, l'environnement... L'ESSEC est déjà agréée pour 4 missions dans le champ de « l'éducation pour tous », au sein des programmes d'accompagnement de jeunes de milieu populaire (PQPM), de jeunes en situation de handicap (PHARES) et encore de décrocheurs scolaires (CAP METIERS). Le nombre de mission sera rapidement élargi.

  • Enfin, l'ESSEC souhaite mettre son expertise à disposition de l'Agence du Service Civique et contribuer à la formation des volontaires notamment en matière d'entrepreneuriat. En complément des actions qu'elle pourra mener en ce sens avec des organismes d'accueil dont elle est partenaire, l'ESSEC mettra son expertise à la disposition du plus grand nombre de volontaires possibles, avec l'aide de l'Agence du Service Civique.

François CHEREQUE, président de l'Agence du Service Civique, se réjouit de ce partenariat qui s'inscrit dans la volonté de développer le Service Civique afin d'atteindre l'objectif de 100 000 jeunes en mission de Service Civique à partir de 2017.

Une autre convention a été signée avec Marie Trellu-Kane, présidente co-fondatrice d'Unis-Cité, association pionnière du Service Civique en France qui déclare : « Prendre le temps de faire un Service Civique, consacrer une étape de sa vie aux autres ne peut être que bénéfique dans le parcours d'un jeune. En faisant leur Service Civique à Unis-Cité, les étudiants de l'ESSEC seront directement connectés à la réalité sociale et cet engagement leur permettra de développer de nouvelles compétences : sens de l'engagement, fiabilité, capacité à travailler en équipe, capacité d'écoute et d'adaptation à différents milieux, leadership, gestion de projets, gestion de la diversité, maturité... ».


Grandes ecoles


retrouvez toutes les informations que vous recherchez sur les grandes ecoles, comment y accéder, les meilleures prépas, leurs formations et débouchés et leur palmarès, avec capcampus, le site portail de la communauté étudiante des grandes ecoles.


FERMER