Polytechnique : il y a quarante ans , la première femme entrait à Polytechnique

Polytechnique célèbre le 40e anniversaire de l’entrée des femmes à l’École avec la soirée « Femmes de Progrès, Femmes de Polytechnique » le 16 octobre

Publié le 11 octobre 2012
Polytechnique : il y a quarante ans , la première femme entrait à Polytechnique

Contexte

1972 : un tournant historique pour l’École polytechnique

C’est en 1972, sous l’impulsion de Michel Debré, alors ministre de la défense de Georges Pompidou, que le concours de l’École polytechnique devient accessible aux femmes et c’est une femme, Anne Chopinet-Duthilleul, qui est reçue cette année-là major au concours d’entrée. L’année 2012 marque donc le 40e anniversaire de l’entrée des femmes à l’École polytechnique. Depuis 1972, le nombre de filles rentrant à l’École chaque année a nettement progressé : alors qu’elles n’étaient que sept polytechniciennes dans la première promotion mixte, elles sont 61 sur 400 en 2012.

 

Constat

Grandes écoles d’ingénieurs : des promotions encore très masculines

Si cette évolution est positive, la proportion de jeunes filles à Polytechnique, comme dans les autres grandes écoles et formations d’ingénieur, reste faible. Alors que l’enseignement scientifique ne semble pas leur déplaire (46% des lycéens en filière scientifique sont des femmes), les cursus menant à des carrières médicales et vétérinaires attirent aujourd’hui plus les jeunes filles que les cursus d’ingénieur. Les filles représentent moins de 20% des effectifs de l’École polytechnique et moins de 25% de ceux des écoles d’ingénieur en général. Les codes et références masculines qui dominent le monde de l’ingénieur peuvent constituer une barrière pour les jeunes femmes : Technique, Pouvoir, Carrière sont des valeurs dans lesquelles elles se reconnaissent moins. La diversité des parcours et métiers ouverts après une formation d’ingénieur semble également méconnue. Les modèles de réussite féminine, après de telles études, sont trop peu visibles et il n’est pas aisé pour les jeunes filles de s’y projeter : il est difficile de devenir ce qu’on ne visualise pas bien.

Créer des vocations chez les jeunes filles et les mobiliser en tant qu’actrices du progrès : l’événement « Femmes de Progrès, Femmes de Polytechnique »

Pour célébrer ce 40e anniversaire, l’École polytechnique a souhaité organiser plusieurs manifestations visant à présenter la richesse et l’attractivité des parcours des polytechniciennes, et ainsi proposer aux jeunes filles des « modèles » concrets, projectifs et divers.

Ces générations de polytechniciennes aux parcours variés – dans la recherche, l’industrie, l’administration... – se retrouvent autour d’un même objectif, d’une même envie : faire évoluer les choses, contribuer à l’amélioration de notre société contemporaine, s’engager dans le progrès.

Les « Femmes de Progrès, Femmes de Polytechnique » ont souhaité ouvrir un dialogue avec les jeunes filles actuelles. L’École a ainsi commandé une étude inédite à IPSOS portant sur le rapport des jeunes femmes au progrès.

Les résultats de cette étude, présentés le 16 octobre au Palais de la Découverte à l’occasion de la soirée anniversaire, seront ensuite commentés par plusieurs « Femmes de Progrès, Femmes de Polytechnique », et par la Présidente de l’École polytechnique, Marion Guillou.


Retransmission de la Soirée « Femmes de Progrès, Femmes de Polytechnique » en direct sur le site Internet de l’École polytechnique et sur celui de L’Express

La soirée du 16 octobre sera diffusée et retransmise en direct sur le site Internet de l’École polytechnique à l’adresse suivante : http://events.polytechnique.fr/accueil/femmes-de-progres/ et sur celui de L’Express, partenaire de l’événement : http://www.lexpress.fr/.

Cette retransmission permettra aux spectateurs extérieurs de suivre le débat et de poser leurs questions via Twitter aux invitées du plateau dans la conversation #femmesdeprogres.


FERMER