Rechercher une offre en Intérim

CDD et intérimaires

Le marché semble frémir : décrochez un job grâce à l'intérim

Publié le 02 juin 2015
CDD et intérimaires

Alors que les discussions sur la réforme du marché du travail pour lever les freins à l'embauche sont lancées, une enquête exclusive* de Robert Half Management Resources, expert mondial du recrutement spécialisé, révèle que, 77,5% des DRH estiment que la part des CDD et intérimaires va notablement s'accroître dans les 5 prochaines années afin de gagner en flexibilité.

Des contrats temporaires toujours plus nombreux au sein des entreprises

D'ici à ce que la réforme du contrat de travail soit réellement effective et que la question du contrat unique soit débattue, une majorité des DRH envisagent le CDD et les contrats intérimaires comme une alternative idéale pour résoudre certains besoins de l'entreprise en matière de Ressources Humaines.

Un constat largement observé par Robert Half dans son étude puisque 77,5% des DRH interrogés se déclarent d'accord avec l'affirmation suivante et 19,5% sont même tout à fait d'accord : « D'ici 5 ans, l'organisation du travail va évoluer car les CDD et les intérimaires vont jouer un rôle plus important au sein des équipes en place ».

Ils ne sont que 22,5% de l'autre côté de la barrière (plutôt pas d'accord et pas du tout d'accord).


Le besoin de flexibilité, principale raison d'opter pour des CDD et intérimaires

Le besoin de flexibilité, principale raison d'opter pour des CDD et intérimaires

La flexibilité du travail est un enjeu pour la compétitivité puisqu’il constitue l’un des principaux moyens pour une entreprise de s'adapter aux évolutions de sa demande et de son environnement.

La flexibilité du travail implique en effet une adaptation de l'organisation du travail à laquelle répondent des contrats en CDD et intérimaires permettant un aménagement des périodes de travail.

 

C’est donc pour répondre à ce besoin précis que la majorité des DRH (42%) sont de plus en plus à croire au rôle majeur que pourrait tenir ces formes de contrats.

 

Dans la perspective de s’adapter aux périodes d’activités plus ou moins denses, les DRH considèrent que les CDD et intérimaires pourront permettre d’optimiser la masse salariale (26%) ou encore de rendre possible le travail sous forme de projets (18%).

 

Viennent ensuite : les compétences indisponibles en interne (6%), la possibilité de prévoir les fluctuations économiques (5%) et le support en cas de surcharges de travail (3%).

« CDD et intérim sont souvent qualifiés de "contrats précaires" et ont une image dépréciée auprès des salariés,constate Karine Doukhan, Director de Robert Half Management Ressources. Pourtant, le rôle de ces contrats prend une part de plus en plus importante et comporte de nombreux avantages pour les entreprises: cela permet notamment d’être plus compétitif en gagnant en réactivité. Sur le long terme, c’est une ouverture vers une meilleure employabilité. Côté salariés, les contrats temporaires comportent également des atouts indéniables : flexibilité qui convient parfaitement à certains candidats, une expérience professionnelle plus variée et enrichissante et bien souvent une meilleure rémunération ! »

 

 

 



FERMER