Rechercher une offre en Intérim

Emploi intérimaire à fin 2014

Parution du Baromètre PRISM’EMPLOI

Publié le 26 janvier 2015
Emploi intérimaire à fin 2014

Commentaire général pour le mois de décembre 2014

En décembre, la baisse de l'emploi intérimaire s'accentue avec -4,1 %, après -2,7 % en novembre.
Seuls les transports enregistrent une croissance de leurs effectifs intérimaires de 1,6 % en décembre.

  • L'emploi intérimaire dans l'industrie, en légère croissance en octobre et novembre (+0,1% et +0,2%), baisse de 1,2 % en décembre.
  • Les services voient leurs effectifs diminuer de 2,5 %, après deux hausses successives en octobre (+1,9 %) et en novembre (+1,8 %).
  • Le commerce, qui résistait en octobre (+1,8 %) et en novembre (+0,3 %), se dégrade et diminue de 3 %.
  • Le BTP chute de 23 % en décembre, dans la lignée des replis enregistrés en octobre (-20,6 %) et en novembre (-20,2%).


Le Baromètre PRISM'EMPLOI apporte un éclairage sur les tendances de l'emploi intérimaire.
Il décrit les évolutions en % des effectifs intérimaires observées au cours de l'ensemble du mois précédent (par rapport au même mois de l'année précédente) selon les qualifications, les grands secteurs d'activité, les régions et les départements.

Indicateur avancé du marché de l'emploi, l'intérim constitue un enjeu économique important : il préfigure en effet les tendances du recrutement.

Le Baromètre est établi par un tiers de confiance indépendant, Umanis, à partir des statistiques transmises par un panel d'entreprises de travail temporaire représentant plus de 80 % de l'emploi intérimaire.

A noter : afin de comparer le volume d'emploi intérimaire sur une base identique, les statistiques sont corrigées du nombre de jours ouvrés.

Pour plus d'information sur ce baromètre

  • https://www.barometre-prisme.eu


Données nationales de cadrage du baromètre
Chiffres de décembre 2014 par rapport à décembre 2013

Chiffres clés

  • Les effectifs intérimaires reculent (-4,1 %) au niveau national.
  • Forte chute du BTP
    L'intérim progresse modérément dans les transports (+1,6 %) mais baisse dans les autres secteurs : l'industrie (-1,2 %), les services (-2,5 %), le commerce (-3,0 %) et recule fortement dans le BTP (-23,0 %).
  • Evolution contrastée selon les régions
    Seules quatre régions enregistrent des progressions de leurs effectifs intérimaires : la Haute-Normandie (+7,8 %), le Languedoc-Roussillon (+5,2 %), le Nord-Pas-de-Calais (+2,7 %) et le Limousin (+1,5 %).
    Les autres régions subissent un repli. Les baisses les plus significatives sont enregistrées dans le Poitou-Charentes (-10,7 %), le Centre (-9,2 %) et les Midi-Pyrénées (-8,9 %).


Évolution des effectifs intérimaires

  • En décembre 2014, en France, l'emploi intérimaire recule (-4,1 %).

Évolution des effectifs intérimaires par qualification

  • Baisse des ouvriers qualifiés et des employés
    L'emploi intérimaire progresse chez les ouvriers non qualifiés (+5,1 %) et les cadres et professions intermédiaires (+2,8 %) mais recule chez les employés (-1,0 %).
    Il chute fortement chez les ouvriers qualifiés (-18,4 %).


Évolution des effectifs intérimaires par grand secteur d'activité

  • Le BTP poursuit son recul, les transports résistent.
    L'intérim progresse modérément dans les transports (+1,6 %) mais baisse dans les autres secteurs : l'industrie (-1,2 %), les services (-2,5 %), le commerce (-3,0 %) et plus fortement dans le BTP (-23,0 %).



La France des régions
Décembre 2014 par rapport à décembre 2013

Évolution contrastée selon les régions

Seules quatre régions enregistrent des progressions de leurs effectifs intérimaires :

  • la Haute-Normandie (+7,8 %),
  • le Languedoc-Roussillon (+5,2 %),
  • le Nord-Pas-de-Calais (+2,7 %)
  • et le Limousin (+1,5 %).


Les autres régions subissent un repli.
Les baisses les plus significatives sont enregistrées dans le Poitou-Charentes (-10,7 %), le Centre (-9,2 %) et les Midi-Pyrénées (-8,9 %).


Une évolution contrastée selon les régions

Une évolution contrastée selon les régions


FERMER