Stage à l'étranger : les démarches administratives

Faire un stage à l’étranger est une expérience qui nécessite une grande anticipation : petit inventaire des démarches administratives

Publié le 29 novembre 2022

Faire un stage à l'étranger est une expérience qui nécessite une grande anticipation. De nombreuses démarches administratives doivent être réalisées avant le départ. En fonction du pays visé, il faudra mettre à jour son permis international, son VISA, son passeport ainsi que sa convention de stage, ses papiers d'identité et ceux de santé.

Le passeport

Le passeport justifie de l'identité d'une personne partout dans le monde. Pour voyager dans certains pays, il est indispensable d'en avoir un. Pour réaliser un stage à l'étranger, un passeport valide devra être présenté. La demande se fait dans une mairie équipée. Plusieurs documents sont nécessaires comme une photo d'identité de moins de 6 mois qui soit conforme aux normes et un justificatif de domicile, une carte d'identité et un timbre fiscal électronique. Le délai d'obtention du passeport varie. Il peut varier entre 3 semaines et plus d'un mois. Pour obtenir un passeport valide, il sera obligatoire de présenter un acte de naissance. Ce document peut être réclamé grâce à un système de demande en ligne.

Le VISA

En fonction du pays dans lequel se déroulera le stage et de la situation de chacun, un VISA pourra être nécessaire à la réalisation d'un stage à l'étranger. Pour effectuer une demande de VISA, il faudra suivre plusieurs étapes. La première se fait en ligne. Il est nécessaire de fournir un certain nombre d'informations et de papiers comme un document de voyage, deux photos d'identité récentes, une justification du motif de voyage ainsi qu'un moyen de paiement. Une fois la demande en ligne terminée, il est indispensable de prendre un rendez-vous au centre des visas. Pendant cette rencontre, il faudra donner un dossier complet (CERFA et récépissé). Les démarches pouvant s'étendre sur la durée, il est fortement conseillé de s'y prendre au minimum 6 mois à l'avance.

La convention de stage

Elle est indispensable pour la réalisation d'un stage à l'étranger. Elle stipule les droits et devoirs de chacun et permet au stagiaire d'avoir un statut et ainsi d'être assuré ou d'obtenir une attestation de rapatriement. Des conventions de stage se trouvent facilement déclinées en plusieurs langues. Il en existe par exemple sur le site Eduscol. Certains pays nécessitent l'utilisation de dispositifs de contractualisation ou de conventionnement locaux. Il faudra inévitablement se renseigner sur les modalités liées au pays de destination.

Le permis de conduire

Pour un séjour à l'étranger dans l'Union européenne, l'utilisation du permis de conduire français est autorisée et ne posera aucun problème. En revanche, pour toutes les autres destinations, un permis français ne sera valable que pendant 3 mois à un an selon le pays concerné. Au-delà de ce délai, il faudra passer un permis local ou alors faire la demande d'un permis de conduire international auprès de la préfecture. Ce dernier est gratuit et valable 3 mois.

Les impôts

Pour toute personne imposable en France, même dans le cas de revenus à l'étranger, il est nécessaire de les déclarer. Il faudra remplir le formulaire de déclaration d'impôts n°2042. Les salaires des étudiants ne sont pas imposés comme ceux des autres salariés. Seule la différence entre le montant total et le plafond est soumise à l'impôt sur le revenu. Le plafond est d'environ 4 000 euros.

Les papiers d'identité

Pour voyager à l'étranger, que ce soit pour un stage ou toute autre raison, il est obligatoire de pouvoir présenter ses papiers d'identité. Ces derniers doivent être valides, à jour. Il est fortement conseillé de prévoir un renouvellement de carte d'identité plusieurs mois à l'avance si besoin est afin de s'assurer de l'avoir à temps. Les délais d'attente peuvent dépasser facilement les 3 mois.

L'espace santé

Pour partir faire un stage à l'étranger, il faut prendre en main la mise à jour de ses documents de santé. Pour s'assurer de bénéficier de soins en cas de souci de santé quelconque, des démarches sont indispensables. Celles-ci dépendent principalement du pays concerné. Les démarches ne seront pas les mêmes en fonction de la destination. Dans certains pays, il faudra avancer les frais qui vous seront remboursés une fois de retour en France. Dans d'autres, les soins seront gratuits et directement pris en charge.