François Staal - Nouvel album Canyon

Sortie le 7 novembre chez Beuscher Arpège - En concert le 11 novembre à L’Olympia

Publié le 19 octobre 2011

François Staa peut être considéré comme le chainon manquant entre Alain Bashung et CharlElie Couture, un musicien trop rare qui a composé plus de quarante musique de films et sort aujourd'hui son quatrième album Canyon avec la présence d'un invité de luxe Jean Fauque (Osez Joséphine, Ma petite entreprise...) qui offre deux nouvelles chansons dont ce titre Terre M'Atterre qui vous fera sûrement penser à un chanteur disparu il y a deux ans ...

On déguste ce titre avec un clip tourné dans les conditions live, tel que le disque a été enregistré. Et tel que l'on retrouvera François Staal à l'Olympia le 11 novembre, entouré de douze musiciens et Jean Fauque naturellement.

Avec déjà quatre albums à son actif, et des concerts dans tout les lieux parisiens (et tous les mois au Zèbre de Belleville), un duo avec CharlElie Couture, un duo avec Jean Fauque, et plus de 40 musiques de film, François STAAL est surtout connu dans le microcosme musical pour ses musiques de films et de téléfilms, genre très "cadré" s?il en est. Sur scène, François STAAL se libère complètement des règles cinématographiques pour donner libre cours à un expressionnisme qui touche et fait mouche.

Est-ce du rock/blues ? Est-ce de la chanson française ? C?est quelque part entre les deux, et, après tout, peu importe, du moment qu?on se sent porté par des mélodies entêtantes, par des textes ciselés qui tournent autour du thème universel des rapports amoureux, du sens de l'existence ou qui abordent avec humour le "système showbiz".

Au petit jeu des analogies, on pourrait cocher dans le désordre Bashung, Lou Reed, Léonard Cohen, Cat Stevens, CharlElie Couture, Louis Bertignac ... références qui donnent une idée de l?univers de François STAAL.

Au-delà de ces références « tribales » il y a bien sûr et avant tout une note très personnelle qui donne une atmosphère douce-amère : on baigne dans un univers cotonneux parfois déchiré par quelques coups de pattes rapides mais efficaces.

Les concerts donnés en 2011 à Paris à L?Européen, au Réservoir, Sentier des Halles, Petit Journal, à la FNAC ou à La Scène ... ont montré le lien très fort que Nicolas STAAL entretient avec son public

Le mot d'ordre de son nouvel album Canyon est le déplacement, l'ailleurs, le mythe du voyage, l'espoir et l'illusion d'un monde meilleur... L'album est entièrement enregistré avec des instruments acoustiques et électro acoustiques. Pas de synthés, pas de

samples, c'est un parti pris de réalisation, pour être au plus proche du rendu «Live» des concerts de François STAAL. Le son de Canyon est Country Rock / Blues / Pop ... On peut, sur certains morceaux, retrouver le compositeur de musiques de films, notamment sur le travail d'écriture des cordes.


FERMER