Piercings et tatouages, les règles de l'art.

Faire de l'art avec son corps, oui, mais dans les règles !

Publié le 18 août 2006

Faire de son corps un moyen d'expression, marquer un tournant dans sa vie, envie esthétique... les tatouages ou les piercings peuvent avoir des origines diverses et variées. Ces pratiques sont de plus en plus banalisées, et on oublie des fois qu'elles comportent des risques bien réels, aux conséquences plus ou moins graves. Alors, faire de l'art avec son corps, oui, mais dans les règles !

Dans un premier temps, demandez-vous si les tatouages ou piercings sont bien recommandés dans votre cas personnel. Et oui, nous ne sommes pas tous égaux devant les aiguilles, les métaux ou l'encre, et il y certaines personnes pour qui ces pratiques sont déconseillées. Outres les personnes souffrant d'hépatites ou plus généralement de pathologies liées au sang, les allergiques à certains métaux ou aux pigments, feraient bien de réfléchir à deux fois avant de passer à l'acte. Et même si vous ne pensiez pas à un tatouage définitif, sachez que le tatouage au henné comporte des risques également : les allergies sont nombreuses, tout comme les champignons. La cause, les tatouages réalisés à l'aide d'une aguille ayant déjà servie. Même si les tatouages au henné ne nécessitent pas de percer la peau, un simple contact avec celle-ci suffit pour propager les maladies (de la peau, bien évidemment).

Alors, que ce soit pour un piercing ou pour un tatouages, surtout, faîtes-le faire par un professionnel ! Ca peut paraître évident comme ça, mais le nombre de personnes qui se « piercent » entre amis est assez effrayant. Les réglementations de la profession sont déjà assez floues pour que vous n'exigiez pas au moins ce minimum ! Une fois chez le spécialiste, inspectez les lieux et renseignez-vous sur les conditions d'hygiène. Le matériel est-il stérile ? les aiguilles sont-elles à usage unique ? Dans la plupart des cas, vous aurez une décharge à signer en ce qui concerne les risques, alors, faîtes-le en connaissance de cause et prenez toutes les précautions possibles.

Enfin, sachez que vous avez également un rôle à jouer en matière d'hygiène si vous voulez que votre piercing ou tatouage cicatrise au mieux. Même si c'est contraignant, il va falloir, au moins deux fois par jour, nettoyez la cicatrice avec un savon antiseptique acheté en pharmacie, et ce, durant plusieurs semaines. Privilégiez les vêtements amples pendant quelques temps, il ne faut surtout pas que les cicatrices soient comprimées, ou qu'elles soient en contact avec fils et bouloches qui les infecteraient en un rien de temps. Attendez au maximum avant de faire bronzette (un mois, strict minimum ! plus, c'est mieux ), pour que votre piercing cicatrise et que les couleurs de votre tatouages ne deviennent pas toutes fadasses. Toujours dans la série « Les joies de l'été » évitez également les bains avant totale cicatrisation de l'œuvre d'art.

Sur ce, pas la peine d'être complètement parano non plus, si vous respectez ces quelques consignes rudimentaires, à priori tout devrait bien se passer !


FERMER