Interview des Fées de Bengale


Trois jeunes femmes dans le vent !
Interview des Fées de Bengale

Capcampus

D'ou vient ce jolie nom « les fées de bengale » ?

Les Fées de Bengale

Ce nom vient d'une idée que nous avons eu en référence à l'effet papillon dont le logo (une fée avec des ailes de papillons). Il nous a été offert par Jacques Loyer (créateur de la marque "coup de cour" et des magasins "le grand comptoir") (conseiller en noms de marque et en stratégie de lancement) Ce nom est évocateur du côté féminin et féérique de la marque, il donne également des indications sur le lieu de production et englobe à la fois les couturières, les clientes qui achètent les vêtements et nous, les créatrices de la marque qui deviennent toutes des fées.Ouvrez vos ailes de fées, chacun de leur battement est bénéfique.


Capcampus

Avez-vous pignon sur rue ou êtes vous seulement présent en ligne ?

Les Fées de Bengale

Nous sommes vendues dans un certain nombre de magasins sur Paris, en France, en Grèce, en Angleterre, En Belgique, en Suisse et pour la prochaine collection au canada.(liste des points de vente sur le site rubrique distributeurs).

Capcampus

Quelles sont les difficultés pour se faire une place quand on est nouveau et original ?

Les Fées de Bengale

Nous avons rencontré des petits soucis au départ car notre positionnement est particulier "créateurs éthique" c'est très antinomique. Beaucoup n'y croyaient pas car notre positionnement prix est élevé vs les autres marques éthiques (qui font des vêtements plus basiques) et car notre démarche éthique effrayait les boutiques classiques qui avaient peur que le style ne correspondent pas à leur boutique. Notre parti pris est de faire une entrée par le style et non par la démarche. Cette approche des clients nous a permis de rentrer dans un grand nombre de boutiques dites tendance. Cette démarche répond à une volonté que nous avons de faire de la mode éthique une manière de consommer accessible à toutes les femmes qui aiment la mode et non un acte réservé aux seules clientes sensibles à cette démarche et fréquentant les boutiques équitables. Aujourd'hui nous travaillons avec les deux circuits de distribution et les clientes accueillent les collections avec autant d'enthousiasme sur ces deux circuits éthiques et mode.

Capcampus

Comment les gens réagissent-ils à l'étiquette bio ?

Les Fées de Bengale

Certains sont intéressés, d'autres intrigués, d'autres totalement insensibles et enfin certains peuvent même (et c'est très étonnant) être rebutés. Les gens sont souvent mal informés sur ce que signifie coton biologique et certains ont peur que la qualité ne soit pas aussi bonne que le coton classique. Devant nos collections et devant celles de plusieurs créateurs éthique les clients sont étonnés de la qualité très haute du coton utilisé. Il est important que le client réalise que bio signifie uniquement que le coton est cultivé sans pesticides et engrais de synthèse. Le filage, tissage ou tricotage du coton reste inchangé.

Capcampus

Phénomène de mode ou réelle demande des consommateurs ?

Les Fées de Bengale

Je pense que la mode éthique, le développement durable et le commerce équitable sont des tendances structurelles de notre société et non un effet de mode conjoncturel.Cette tendance est en train de se développer et concerne aujourd'hui tant les petites structures comme nous que les grosses entreprises qui lancent de plus en plus de gammes bio ou équitable.Elle est née d'une prise de conscience globale que les ressources naturelles et humaines de la planètes ne sont pas sans limite et que le respect de l'autre et de l'environnement doit être au centre de nos préoccupations au quotidien. Ce nouveau mode de consommation n'est pas si nouveau, il se démocratise et c'est une excellente chose.

Capcampus

Décrivez nous en quelque mot le positionnement de votre gamme ?

Les Fées de Bengale

Les Fées de Bengale c'est la mode féminine qui prend un nouvel envol, elle devient non seulement belle par ses matières mais belle par son engagement. L'environnement, l'homme et plus encore la femme s'harmonisent pour créer une collection féerique et élégante.

Capcampus

Quel type de consommateurs visez vous ?

Les Fées de Bengale

Les femmes qui aiment la mode et les jolies choses et qui ont envie de rêver. Aujourd'hui nous apportons à ces femmes un style original, féminin et unique (séries limitées) tout en créant un univers féérique dans lequel se faire plaisir n'apporte pas de culpabilité car consommer a un sens : aider des coopératives de femmes en Inde.

Capcampus

Pouvez vous nous parler de votre cursus professionnel ? Votre formation

Les Fées de Bengale

"Nous sommes 3 : Sophie Dupuy : après avoir fait une école de commerce j'ai travaillé dans plusieurs grands groupes Euro RSCG, Unilever, Lancôme, Marantz puis je suis partie en Inde pour un voyage touristique et j'ai eu envie de créer un partenariat avec une coopérative de femmes en Inde pour créer une jolie marque avec ma sour Camille et une amie Elodie.
Camille Dupuy : Après des études d'arts et de graphisme elle a vécu à Barcelone où elle a travaillé en tant que graphiste freelance pour du culturel. Puis de retour à Paris elle a continué à travaillé en agence et en freelance. Elle est aujourd'hui le Directeur artistique de la marque. Elle dessine les sérigraphies et crée l'univers visuel de la marque (site internet, catalogues, étiquettes des vêtements, logo etc.)
Elodie le Derf : Après des études de stylisme, elle est partie en Inde en tant que designer textile puis a travaillé pour des créateurs parisiens. Elle est aujourd'hui la styliste des Fées de Bengale et défini le styles des vêtements et forme les couturières indiennes aux techniques de broderies et au style très féminin des Fées de Bengale.

Capcampus

Dans la vie vous avez une devise ?

Les Fées de Bengale

Mon vice c'est le rêve !

Capcampus

Votre pire souvenir dans votre création d'entreprise ?

Les Fées de Bengale

La recherche de financement qui a été très dure. On nous disait souvent arrêter de rêver et que nous n'arriverions jamais à créer notre société.Comme quoi tout le monde peut se tromper...

Et le meilleur ?

Les Fées de Bengale

Il y en a tellement!!!! Le jour ou notre dossier de financement a été accepté par HDSI et par la Banque populaire.
Le jour ou nous avons gagné le 2ème prix envie d'agir (concours du ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative).
La première fois que nous avons croisé dans la rue une personne qui portait l'un de nos vêtements.
La première fois que nous avons reçu une commande d'une boutique très tendance...

Capcampus

Un dernier mots à nos lecteurs ?

Les Fées de Bengale

Continuez de rêver, c'est ce qui fait avancer le monde.

En savoir plus Publié le 31 mai 2007

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Professionnels

Professionnels

Interview de professionnels de la mode : Pour mieux connaître les acteurs de ce secteur mythique, quelques portraits et interviews de professionnels de la mode.

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Google+

Rechercher sur capcampus

FERMER