Dépression hivernale !

Diagnostiquez et soignez votre « blues hivernal ».

Publié le 09 janvier 2007

Vous avez le moral dans les baskets et du mal à vous concentrer ? Vous êtes exténué alors que vous dormez douze heures par nuit (sans compter les siestes). Vous ne vous nourrissez plus que de douceurs?
Ressaisissez-vous, vous êtes peut-être atteint par « le blues de l’hiver » !

En effet, il est prouvé que l’hiver déprime. La raison de ce fléau : le manque de lumière…
Les nuits rallongeant l’hiver, le système hormonal se voit déréglé. Le taux de mélatonine (hormone synthétisée la nuit qui régule l’humeur ainsi que le rythme biologique) varie.

Il existe des solutions pour mieux lutter contre les troubles provoqués par cette déprime : les antidépresseurs et plus surprenant, la luminothérapie ! L’exposition à la lumière fait diminuer le taux de mélatonine et favorise l’action des antidépresseurs.

Pour les cas légers de blues hivernal, pas de panique ! Rassurez-vous, c’est un mal-être saisonnier donc éphémère qui, normalement, disparaît au printemps.
Mais le mieux est de ne pas se laisser aller et de se changer les idées, en attendant le retour des beaux jours.


FERMER