Retour des rondes

La pub s'y met

Publié le 27 juin 2006
Les publicités, les magazines, les média en général, voilà les coupables que l'on désigne lorsqu'on parle du dicta de la minceur.

Des filles aux jambes interminables, au ventre plat, et aux justes proportions, voilà ce que l'on trouve dans n'importe quel magazine féminin.

Mais il semble que depuis peu, les publicitaires semblent vouloir nous atteindre avec un autre filon : celui de la fille ordinaire. Oui celle, qui a quelques kilos en trop sur les hanches, aux ventre, et a la poitrine généreuse.

Cette femme-là précisément à laquelle on vendait des produits mais sans jamais la faire apparaître sur les affiches. Comme vendre un produit contre la chute des cheveux avec un homme à la chevelure bien fournie.

Il semble que les publicitaires veulent aujourd'hui nous faire admettre nos rondeurs et ne plus vouloir nous faire rêver un corps idéal.

C'est ainsi qu'il y a quelques mois est apparue en France, la ligne Dove, avec comme slogan « Real women have real curves » ( ce qui donne en français «les femmes en vrai ont de vraies formes »).
Révolution : une publicité qui ose enfin montrer la réalité. On y voit des femmes aux formes généreuses et qui assument parfaitement le fait de passer pour des extra-terrestres de la publicité.

Face à l'engouement porté par cette initiative, il ne fallait pas attendre longtemps avant qu'un géant de l'habillement s'y mette aussi.

La nouvelle campagne Nike affiche donc une jeune fille aux cuisses imposantes et le texte qui l'accompagne « I have thunder thighs, and that's a compliment » revient à « J'ai des cuisses du tonnerre, et c'est un compliment ». La campagne fait déjà couler beaucoup d'encre outre-atlantique.

Côté média français, le magasin référence Vogue d'août dernier consacre près de dix pages mode à une mannequin aux formes voluptueuses et ELLE titre « Vive les Rondes » !

Alors est-ce l'heure d'une nouvelle ère ? Pour l'instant, ces actions restent ponctuelles et ne touchent pas encore une institution telle que la Haute Couture. Karl Lagerfiel continue de n'habiller que des mannequins taille 32...

FERMER