L'OceanKite en a mis plein la vue aux navigateurs San-Franciscains


Premiers essais en baie de San Francisco
L'OceanKite en a mis plein la vue aux navigateurs San-Franciscains
Les conditions de navigation étaient tout simplement idéales hier dans la « City by the Bay ». C'est sous un soleil de plomb et accompagnée par un vent de secteur Ouest - Nord/Ouest soufflant à près de 25 nœuds, que Anne Quéméré a goûté pour la première fois à l'Océan Pacifique. L'OceanKite en a mis plein la vue aux navigateurs San-Franciscains, atteignant jusqu'à 7,5 nœuds. Son père, aux premières loges, n'en croyait pas ses yeux.


D'ici quelques jours Anne Quéméré prendra le départ du Défi Adrien, une traversée du Pacifique, en Kite et en solitaire, entre San Francisco et Tahiti. Il faudra entre 70 et 90 jours à la navigatrice pour parcourir les 7000 kilomètres qui la séparent de la Polynésie Française.


Pour l'instant, l'heure est aux entraînements en baie de San Francisco, face au prestigieux Corinthian Yacht Club.

Mise en bouche


Il fallait la voir la quimpéroise, sur son incroyable embarcation, tirer des bords entre Alcatraz et le Golden Gate Bridge. La baie de San Francisco s'est révélée un formidable terrain de jeu avec des nouvelles règles, comme l'explique Anne Quéméré : « D'abord, il y a la circulation des ferries et des cargos. Impossible de naviguer la tête libre, il faut sans cesse vérifier à gauche et à droite. Un schéma bien différent de celui de la Foret Fouesnant ! Ensuite, il y a les courants qui vont jusqu'à quatre nœuds dans la baie, c'est très important. A cela s'ajoutent les îles autour (Alcatraz et Angel Island, ndlr). Elles génèrent des ‘marmites' qui aspirent le gouvernail et je perds le contrôle de mon bateau pendant un moment.»


La navigatrice est revenue après quatre heures de navigation, le sourire aux lèvres : « Je suis très contente. Cette sortie était géniale car complexe, pointue. Et puis l'Oceankite marchait bien, j'ai même pu faire des petits surfs à près de huit nœuds ! »
Voilà de quoi faire saliver la quimpéroise et rendre l'impatience du prochain départ, une nouvelle fois, encore plus forte.

 

Son premier supporter


Il l'a suit depuis le début de ses aventures et bien avant encore. Ils ont les mêmes yeux, le même humour ravageur et la même force de caractère. Ronan Quéméré, 76 ans, est le premier supporter de sa fille Anne. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il collectionne les casquettes. Quand il n'est pas en train de poncer la dérive ou de veiller au bon remorquage de l'OceanKite, il prend des photos de sa fille. « Quand Anne part pour une nouvelle aventure, il ne se passe pas un jour sans que je suive ses avancées. C'est mon petit plaisir d'établir sa position chaque soir. Et puis nous sommes toujours joignables, ma femme et moi, au cas où Anne nous appellerait. Et quand nous nous parlons via son téléphone irridium, c'est à celui qui mentira le plus à l'autre ! Elle nous dit que tout va bien alors qu'on entend des grosses rafales effrayantes derrière. Quant à nous, nous lui disons que nous sommes très confiants alors que nous nous rongeons les sangs. »


Autant dire qu'à l'issue de cette première sortie en mer, Ronan n'était pas peu fier. Une fierté dont Anne n'a cependant pas idée, par le fait même d'une certaine pudeur et d'un profond respect dans leur lien.

Le départ du Défi Adrien est toujours prévu autour du 24 octobre. La date précise sera quant à elle définie mercredi, par Anne Quéméré et son routeur, Jean-François Bonnin.

 Publié le 19 mai 2009

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Surf, Coin des surfeurs

<champ NOM>Surf, Coin des surfeurs

Surf, planche pour les étudiants et jeunes, Glisse, Fun, Skate ... : découvrez l'actualité du Fun et de la Glisse, du surf , du skate, du kite , et de tous les sports 100% Fun et Glisse ! C'est aussi l'actu mode et les tendances sportswear glisse et fun.

A LIRE ÉGALEMENT

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
FERMER