Rechercher une Offre d'emploi

La profession infirmière aura désormais son Ordre !

Pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants d'une telle création, rencontre avec François Izard, directeur du syndicat Coordination Nationale Infirmière.

Publié le 13 mars 2008
La profession infirmière aura désormais son Ordre !

CAPCAMPUS

Pouvez-vous présenter la Coordination Nationale Infirmière ?

FRANCOIS IZARD

La Coordination Nationale Infirmière est un syndicat professionnel issue des mouvements de 1988. Nous sommes devenus syndicat en janvier 1990. Nous n'avons aucune appartenance politique. Nous regroupons toute la filiaire infirmière. Nous avons voulu être un syndicat et non une association pour pouvoir porter la voix de l'infirmière au sein des instances locales, départementales et nationales. Nous avons participé à l'élaboration de l'Ordre Infirmier.

CAPCAMPUS

Quelles seront les missions de l'Ordre des Infirmiers ?

FRANCOIS IZARD

L’Ordre des infirmiers aura pour missions d’élaborer le code de déontologie, de travailler sur les evolutions des pratiques, de lutter contre l’exercice illegal de la profession, d’étudier les démographies, de traiter les conflits entre professionnel et patient et, bien évidemment, de garantir la qualité des soins. Il sera également en charge de la formation initiale. La plus importante de ses missions sera de reconnaître la profession et d’être un interlocuteur des pouvoirs publics.

CAPCAMPUS

Quelles seront les différences entre l'Ordre et les syndicats ?

FRANCOIS IZARD

Les missions de l'Ordre sont à la fois différentes et complémentaires des missions des syndicats. Les syndicats défendent le professionnel sur son lieu d'exercice et négocient au niveau national les conditions de travail et les salaires.

L'Ordre aura besoin des syndicats si ses dossiers sont rejetés par les pouvoirs publics (puisque seuls les syndicats ont le droit de déposer un préavis de grève). Les syndicates seront des partenaires pour travailler les dossiers.

Les syndicates, de leur côté, auront besoin de l'Ordre pour communiquer des informations importantes concernant la profession.

Dans tous les pays européen où il existe un Ordre, les syndicats et les Ordres travaillent ensemble. Ils entrent bien sûr parfois en conflits, mais sont chacun une force de propositions et un contre-pouvoir important.

CAPCAMPUS

Qui siégera aux Conseils de l'Ordre ?

FRANCOIS IZARD

Dans les Conseils départementaux dont les élections seront le 24 avril, siègeront des représentants de la filière infirmière ( de l'IDE au Directeur des soins) dans trois collèges : salariés publics, salariés privés et libéraux. Chaque infirmier d'un collège ne peut voter que pour des candidats de son collège. Tout le monde peut se présenter dès lors qu'il a trois ans d'exercice. Pour la région et le national, les modalités sont les memes à cela près que les candidats sont élus par les délégués départementaux pour la région, et les délégués régionaux pour le national.

CAPCAMPUS

Cet Ordre aura-t-il des droits similaires (par exemple révocation d'un professionnel) à l'Ordre des médecins ?

FRANCOIS IZARD

L'Ordre aura les mêmes droits que l'Ordre des médecins. Il y a des critiques sur le fait que l'Ordre puisse interdire à une infirmière de pratiquer mais comment accepter actuellement qu'une infirmière salariée, déclarée par un conseil de discipline comme dangereuse pour le patient, puisse s'installer quand même en libéral ?

CAPCAMPUS

Quels reproches formuler aux aléas de la création ?

FRANCOIS IZARD

Les politiques et le monde médical savaient que cela allait devenir l'Ordre le plus puissant en nombre de tous les ordres français et européens ( 225 000 médecins pour 500 000 infirmières). Cela n’a pas aidé à sa création.

CAPCAMPUS

Que penser de l'obligation de souscrire à l'Ordre pour pouvoir exercer ?

FRANCOIS IZARD

Pour que cet Ordre ait un pouvoir, il faut qu'il soit indépendant financièrement. C'est pourquoi l'obligation de souscrire à l'Ordre est important. Il ne doit pas vivre de subventions de l'État. Si on ne rend pas la souscription obligatoire, on le voit avec les syndicats et les associations, personne n'adhérera. Vu notre nombre, la cotisation ne peut qu'être modique (contrairement aux kinésithérapeutes). Elle sera décidée par le Conseil National de l'Ordre.

CAPCAMPUS

Quels apports pour les patients ainsi que pour le milieu infirmier et hospitalier en général ?

FRANCOIS IZARD

Pour les patients, l'Ordre sera le garant de la qualité et de la sécurité des soins ainsi qu’un interlocuteur. Pour les infirmiers, quelque soit le secteur d'activité, il leur permettra de participer à l'évolution de leur profession, de pouvoir être aidés pour faire de la recherché ou d'évoluer dans leur carrière et d'être informés régulièrement sur le milieu infirmier. Actuellement en effet, seuls ceux qui cherchent des informations (à l’aide notamment d’Internet et de la presse professionnelle) sont au courant des évolutions de la profession. Avec l'ordre, tout le monde aura les mêmes informations, en même temps.

CAPCAMPUS

A quelle échéance l'odre sera-t-il pleinement opérationnel?

FRANCOIS IZARD

L'ordre sera opérationnel quand toutes les instances seront mises en place et que la campagne de souscription aura commencé, c’est-à-dire fin 2008 ou début 2009.

CAPCAMPUS

Où en est-on de la reconnaissance du statut d'étudiant pour les étudiants infirmiers ? De meme, quid des équivalences et reconnaissance du diplôme d'infirmier ?

FRANCOIS IZARD

Pour les étudiants infirmiers, il est encore difficile d'avoir les mêmes avantages que les étudiants universitaires. L'universitarisation de notre formation avec la reconnaissance LMD règlera ce problème. C'est aussi grâce à cela que l'on pourra faire reconnaitre notre diplôme comme BAC + 3, donc licence, et avoir les salaires correspondant.

CAPCAMPUS

Un dernier mot à nos lecteurs ?

FRANCOIS IZARD

Nous ne pouvons plus râler chacun dans notre coin. Prenons cette opportunité que l’on nous donne par la création de l'Ordre Infirmier pour se rassembler et porter la voix infirmière au plus haut niveau des décisions. Rendez-vous compte le pouvoir de 500 000 infirmières qui demandent la même chose au même moment. L'Ordre fera ce que la profession voudra qu'il fasse.


FERMER