Après les étudiants, KLEY passe à l'assaut des Jeunes actifs avec une offre de co-living


A la fois investisseur, propriétaire et gestionnaire de résidences, KLEY lance le concept KLEY URBAN VILLAGE,
Après les étudiants, KLEY passe à l'assaut des Jeunes actifs avec une offre de co-living

KLEY, premier investisseur, propriétaire et gestionnaire de résidences étudiantes destinées aux nouvelles générations - continue de révolutionner le secteur de l'immobilier et lance KLEY URBAN VILLAGE, son concept de coliving. Les premières résidences ouvriront dès 2022 en région parisienne et au sein de la technopole Toulouse Labège.

Le groupe s'adresse à une nouvelle cible : les jeunes actifs et actifs en transition de vie, en quête de nouvelles expériences et d'une offre de logements adaptée à leurs modes de vie.

KLEY, À L'ASSAUT DES JEUNES ACTIFS

Expert du logement étudiant depuis le lancement de son concept en 2014, KLEY est devenu le premier acteur à la fois « propriétaire » et « opérateur » sur le marché du logement étudiant français.

Afin d'accompagner ses étudiants en quête de vivre-ensemble également après leurs études, le groupe lance son concept KLEY coliving, un habitat partagé dédié cette fois aux jeunes actifs. KLEY se positionne comme le facilitateur des transitions de vie, qu'elles soient personnelles ou professionnelles1.

Au sein de ses « URBAN VILLAGE », KLEY proposera de vastes espaces de vie à proximité immédiate du centre-ville. Conçus comme des villages, ces lieux au design unique seront conçus pour échanger, se divertir et s'épanouir dans une ambiance cosy et chaleureuse : restaurant, bar, piscine, rooftop végétalisé, potager collectif, salle de cinéma, salle de sport, espace de coworking...

KLEY entend créer, animer et fédérer des communautés de colivers par affinité dans chacune de ses futures résidences URBAN VILLAGE, en leur proposant un haut niveau de services et de prestations :

  • Services inclus ou à la carte disponibles depuis l'application « MY VILLAGE » : souscription à un pack Netflix et Spotify, accès aux espaces de coworking et fitness, location d'une cave à vin, privatisation d'espaces, prêt de matériel, réservation d'une prestation de ménage ou de pressing, inscription aux événements, accès au « chat- collaboratif » ...
  • Equipe présente quotidiennement
  • Services avec les partenaires locaux : restauration, mobilité, cours de langues...
  • Evénements thématiques : conférences, talks, cours de cuisine, ateliers thématiques (œnologie, DIY, yoga, sophrologie...), séances de coaching personnel...

Tout en ayant accès à l'ensemble des espaces communs, les colivers KLEY disposeront de leur propre logement connecté avec salle de bain privative, mobilier design et équipement personnalisable en court ou long séjour (d'une nuit à plusieurs mois) à un tarif tout compris. Pensée pour répondre une nouvelle fois aux besoins de chaque coliver, l'offre de logement coliving KLEY est diversifiée : du T1 au T5 en colocation, en passant par des T2 en duplex, pour vivre seul ou à plusieurs, tout en gardant son intimité.

Partenaire des collectivités locales, le groupe KLEY prévoit de participer à l'attractivité des grandes métropoles avec ce nouveau concept. La première résidence URBAN VILLAGE accueillera ses colivers à partir de 2022. Le groupe annonce déjà l'ouverture de 8 résidences coliving d'ici 2025.

1 Consultants et salariés corporates, expatriés et personnes en mobilité, nomades et indépendants (freelance, start-upers, professeurs, chercheurs...), personnes en transition affective (divorcés, couples)


POUR 9 JEUNES SUR 10, LE LOGEMENT EST UN CRITÈRE ESSENTIEL AU BONHEUR, AVANT LEUR POUVOIR D'ACHAT ET LEUR VIE AMOUREUSE1

POUR 9 JEUNES SUR 10, LE LOGEMENT EST UN CRITÈRE ESSENTIEL AU BONHEUR, AVANT LEUR POUVOIR D'ACHAT ET LEUR VIE AMOUREUSE1

Le groupe KLEY réalise son premier observatoire avec IPSOS pour être au plus près des attentes et aspirations des jeunes actifs en matière d’habitat partagé. Le logement est l’une des conditions essentielles au bonheur des jeunes et plus d’un jeune résident Français sur deux déclare être intéressé par le coliving comme future solution de logement.

Dans une enquête menée avec IPSOS auprès de 1 000 millennials, jeunes résidents Français âgés de 18 à 30 ans, répartis entre étudiants et jeunes actifs, KLEY a identifié leurs besoins en termes de logement idéal et déterminé leur appétence pour le coliving.


Le logement : une condition essentielle au bonheur des millennials


Le logement est un critère essentiel pour le bonheur des jeunes : pour 92% d’entre eux, il est la seconde condition la plus importante, derrière la famille (93%) et devant la vie amoureuse (87%) et le pouvoir d’achat (89%).

Les millennials recherchent la confrontation au réel et accordent de plus en plus d’importance à l’usage : 87% d’entre eux privilégient les expériences vécues aux biens matériels et 86% ressentent le besoin de se déconnecter de ce monde digitalisé, vivre « hors écrans ». Plus de 8 jeunes sur 10 sont par ailleurs sensibles aux enjeux du développement durable et à l’écologie et souhaitent que l’économie soit encore plus collaborative.

Le logement impacte positivement la vie des jeunes : plus de 3/4 d’entre eux déclarent que leur logement a un impact sur leur bien-être.

Ce que les jeunes attendent de leur logement


Les critères déterminants dans le choix d’un logement, et qui contribuent à la satisfaction des jeunes sont la localisation (86%), la proximité avec des espaces verts (84%), la liberté de vivre sans contraintes (82%) et avec les personnes de leur choix (79%).


A contrario, l’esthétique, le design et l’aspect environnemental du logement sont les éléments qui contribuent fortement à l’insatisfaction que les jeunes ont de leur logement. Ces aspects ne doivent en aucun cas être négligés par les acteurs de l’immobilier.


De manière générale, en termes de logement idéal, c’est avant tout l’indépendance des jeunes qui prime : pour plus de 9 millennials sur 10, le logement idéal doit permettre de vivre librement (sans contraintes d’horaires, d’organisation…).

Les millennials veulent réhabiliter la notion de commun


Les millennials sont en quête de vivre ensemble et expriment un besoin de socialisation et de partage : 58% des jeunes Français ont une réelle appétence pour le coliving et peuvent envisager cette solution pour leur futur logement.
Dans une perspective d’habitat partagé, les services à l’aspect « pratique » sont ceux qui semblent essentiels pour les jeunes : un parking (84%), l’accès Internet (83%) et une laverie (68%). Cependant, 3/4 des millennials sont également séduits par un jardin partagé dans une résidence coliving.


Toujours dans cette perspective d’habitat partagé et de services mutualisés, les jeunes sont intéressés par des événements qui font écho à leurs aspirations et qui rassemblent : sport (79%), événements collaboratifs (77%), actions responsables (76%) et événements culturels (72%).


Le groupe KLEY tient compte des besoins et attentes des millennials exprimés au travers de cette enquête pour concevoir ses « URBAN VILLAGE », résidences coliving.


 Publié le 02 octobre 2019

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Actualité du Marché des Résidences Services pour étudiant et du Logement pour Etudiants

Actualité du Marché des Résidences Services pour étudiant et du Logement pour Etudiants

Vous êtes un professionnel du marché des résidences pour étudiants et vous cherchez à vendre ou acheter une résidence service pour étudiant, vous souhaitez vous développer et rechercher des terrains pour créer des résidences pour étudiants?
Vous avez le statut de Louer Professionnel et vous souhaitez revendre un appartement acquis en LMP/ LMNP en résidence pour étudiants?

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
FERMER