La Nantaise d'Habitation veut développer la marque de résidences étudiantes accessibles Loire Campus

Objectif : répondre au manque criant de logements étudiants sur la Métropole Nantaise

Publié le 19 septembre 2022

Portée par la satisfaction de ses résidents,

Loire Campus accélère son développement

La rentrée universitaire a une nouvelle fois mis en lumière le manque criant de logements étudiants sur la Métropole Nantaise. Face à une demande croissante et un marché immobilier toujours plus tendu, il devient presque impossible pour les quelques 40 000 étudiants nantais qui vivent en dehors du domicile familial (source Auran) de trouver un logement.

Devant ce constat, fidèle à ses valeurs d'équité, de solidarité et de proximité, La Nantaise d'Habitations, première ESH de Loire-Atlantique, s'est engagée à développer une offre de résidences universitaires accessibles à haut niveau de services, Loire Campus.

Comme chaque année, les 333 appartements à loyer modéré disponibles à la location au sein des deux résidences de la marque ont très rapidement trouvé preneurs, que ce soit par le renouvellement des baux de locataires déjà présents, ou par l'arrivée de nouveaux résidents.

Ninon, étudiante en 1ère année de Médecine, et Cassandra, étudiante à e-Artsup Nantes, ont emménagé il y a quelques jours, elles reviennent sur leur parcours.

Une rentrée sereine pour les résidents de Loire Campus

A tout juste 18 ans, Ninon vient de débuter des études en médecine. Originaire de Sainte Lumine de Coutais, elle n'imaginait pas faire 1h30 de transport chaque jour pour rejoindre la Faculté de Nantes. C'est par le bouche-à-oreille que Ninon a découvert la résidence La Brunellière.

Arrivée le 28 août dans son appartement, son impression est très positive. L'appartement est spacieux par rapport à d'autres logements qu'elle a visité, et elle le trouve très calme, idéal pour réviser. Ses parents ont été rassurés par le niveau de sécurité proposé dans la résidence : l'accès par badge, la présence d'un gardien de nuit et d'une personne à l'accueil la journée. « C'est rassurant, et si on a un souci c'est top ! », commente Ninon.

Un autre point positif identifié par Ninon et ses parents est le fait que la location soit proposée toutes charges comprises dont le wifi. Elle précise « On a déjà pas mal de choses à gérer dans une nouvelle vie d'étudiant donc que tout soit inclus, c'est super ».

Ninon pense un jour s'installer en colocation pour être davantage entourée, et n'exclut pas de le faire dans la résidence si un appartement est disponible.

A 19 ans, Cassandra vient d'intégrer e-Artsup à Nantes pour suivre des études en cinéma d'animation. C'est sur recommandation de son école, avec laquelle Loire Campus est en relation, qu'elle a déposé un dossier pour intégrer la résidence La Brunellière située à seulement 500 mètres.

Originaire de Saint Brieuc, Cassandra s'est sentie très bien accompagnée par les équipes de Loire Campus, depuis sa première visite de l'appartement, jusqu'à son emménagement il y a quelques jours. « Quand on est venu visiter avec mes parents, c'était nickel, il n'y avait rien à redire. Tout est très bien expliqué. Les équipes sont super », précise-t-elle.

Cassandra envisage de rester dans son appartement le temps de ses études. Elle conclut « Je me sens vraiment bien dans l'appartement et ça serait trop compliqué de rechercher autre chose ».

Loire Campus, une ambition forte pour lutter contre la crise du logement étudiant

Confortée par l'excellent taux de satisfaction de ses résidents (94% des locataires sont satisfaits de leur résidence et 98% la recommanderaient à un proche - Enquête 2022), Loire Campus a décidé de décliner son modèle et ambitionne de proposer plus de 700 nouveaux logements d'ici à 2027. 7 projets de résidences sont en cours d'étude.

La troisième résidence Loire Campus sortira de terre au cœur du quartier Tortière à Nantes, à quelques pas des bords de l'Erdre et à proximité direct des campus Michelet-Tertre et Centre Loire.

La construction de ce programme de 94 logements est réalisée par le promoteur ADI, réputé pour sa capacité d'innovation sociale et d'adaptation aux nouveaux modes de vie.

La résidence devrait accueillir ses premiers étudiants pour la rentrée 2024.