.

Universités britanniques : grandeur et décadence

Pass Interrail en poche, Elisa et Mathieu sillonnent l'Europe depuis le 1er septembre. Aujourd'hui, ils nous détaillent le fonctionnement tant vanté des universités britanniques...

Publié le 08 octobre 2009
Universités britanniques : grandeur et décadence

Une brillante réputation :

Les bâtiments gothiques trônent fièrement au c?ur de la vieille ville. Un ensemble gigantesque comprenant des édifices datant du XIe siècle séduit au premier regard. La célèbre université d‘Oxford reste un rêve pour bon nombre de jeunes, qui, au coude à coude, se battent chaque année pour les quelques 20 000 places à pourvoir. Plus qu’une simple université, la fondation d’Oxford a façonné autour d’elle toute une cité… où grouillent des étudiants par centaines.


Trente-neuf enseignes disséminées dans les artères de l’ancienne ville, sous la tutelle administrative de l’université d’Oxford, ouvrent leurs portes aux étudiants. Tout comme sa grande rivale, la faculté de Cambridge, Oxford illustre le prestige des établissements supérieurs anglo-saxons, multiculturels et dotés de moyens considérables. A chaque rentrée, des étudiants du monde entier se disputent les bancs des quelques 106 universités britanniques, séduits par leur brillante réputation. La plupart sont publiques, soutenues par l’Etat, à l’exception d’un ou deux établissements.


Autonomes, les universités gèrent toutefois librement leur personnel et leurs étudiants. Sur l’ensemble des universités de Grande-Bretagne, 33 triomphent dans le classement de Shangaï, qui classe les 100 premières formations mondiales.


Un cycle d'études différent :

Le cycle anglais se divise en deux parties : "undergraduate" et "postgraduate". Chaque université possède un "college", qui prépare les adolescents aux études secondaires. Ces adolescents peuvent intégrer les college dès l'âge de 16 ans sur des critères fixés par les établissements eux-mêmes. Pour passer à la formation supérieure, l’élève doit réussir l’examen A-Level.

L’étudiant entamera ensuite son cursus en "bachelor’s degree", durant 3 ou 4 ans ? ce qui équivaut à la licence française - il est alors dans la phase "undergraduate". En cas de succès, c’est le passage en "master’s degree", l’étape " postgraduate", où l’élève peut alors obtenir son diplôme en une année seulement, en cas de mention. Les inégalités sont toutefois flagrantes entre les établissements du pays, et en conséquence l’écart entre les diplômes est inévitable.


La suite sur www.leseuronautes.eu !


Bourses


Il y en a pour tous les goûts, toutes les situations et tous les portefeuilles (surtout les plus vides). Découvrez comment obtenir une bourse d'études et effectuez vos demandes en ligne.


FERMER