.

Votre première déclaration de revenus


Dès l’année suivant celle de vos dix-huit ans, vous n’êtes plus considéré comme étant à la charge fiscale de vos parents. Vous devez donc souscrire votre propre déclaration de revenus, à moins que vous ne demandiez à être rattaché au foyer fiscal de vos parents.
Votre première déclaration de revenus

Comme il s'agit de votre première déclaration, l'administration fiscale ne vous adressera pas de formulaire pré-rempli avec vos principaux revenus. Vous devez donc vous procurer un formulaire vierge que vous pouvez retirer dans n'importe quel centre des impôts, dans certaines mairies ou encore télécharger sur le site www.impôts.gouv.fr.

Toutefois, si vous avez plus de 18 ans et moins de 25 ans et étiez rattaché au foyer fiscal de vos parents, vous pouvez, si vous le préférez, déclarer directement vos revenus en ligne ; pour cela, vous devez vous connecter en utilisant les identifiants que le service des impôts vous a envoyés par courrier au domicile de vos parents.

Ce que vous devez déclarer

En principe, vous devez déclarer tous les revenus que vous avez perçus en 2016:

  • vos salaires, allocations de chômage, indemnités journalières versées par la sécurité sociale ;
  • les indemnités reçues dans le cadre d'un contrat de professionnalisation, d'une formation en alternance ;
  • les bourses d'études accordées pour le financement d'une thèse ;
  • les allocations versées pour des travaux de recherche dans le cadre d'une convention passée entre votre université et une entreprise ;
  • les allocations versées par un institut de formation des maitres (IUFM), une école administrative (école nationale d'administration -ENA- par exemple) ou une grande école (Saint-Cyr, Polytechnique...) ;
  • les indemnités reçues en contrepartie d'un stage non obligatoire ou d'un stage obligatoire de plus de 3 mois ;
  • la pension alimentaire versée par vos parents mais uniquement dans la limite de 5 738 € si vous êtes célibataire, même s'ils vous ont versé plus ; si vos parents sont divorcés ou séparés et que chacun vous a versé une pension, vous devez déclarer les deux pensions reçues mais dans la limite de 11 476€ ;

Ce que vous ne devez pas déclarer

Certaines sommes sont exonérées d'impôt et vous n'avez pas à les mentionner sur votre déclaration de revenus :

  • l'aide personnalisée au logement (APL) ;
  • l'allocation de logement social (ALS) ;
  • le salaire que vous avez reçu, dans la limite de 17 599€, si vous êtes apprenti ;
  • les bourses d'études accordées sur des critères sociaux ;
  • les indemnités reçues en contrepartie d'un stage obligatoire de moins de 3 mois faisant partie intégrante de votre cursus scolaire ;
  • Les indemnités perçues dans le cadre d'un volontariat ;
  • les indemnités que vous avez reçues si vous êtes étudiant hospitalier.

Si vous avez moins de 25 ans au 1er janvier 2016 et avez travaillé parallèlement à vos études (le soir, le week-end, pendant la semaine ou vos vacances ...), vos salaires sont, sur option, exonérés d'impôt dans la limite annuelle de 4 400 € (3 fois le montant mensuel du Smic de l'année de perception des revenus) ; en pratique, pour bénéficier de cet avantage, il vous suffit de ne pas déclarer vos salaires ou si vous avez perçu plus que 4 400 € de ne déclarer que le surplus.

Demander à être rattaché au foyer fiscal de ses parents

Que vous soyez célibataire, marié, pacsé avec ou sans enfants, vous pouvez demander à être rattaché au foyer fiscal de vos parents, même si vous ne viviez plus chez eux l'année dernière.

Seule condition pour y prétendre : avoir moins de 21 ans ou moins de 25 ans, si vous êtes étudiant ou apprenti. Cette condition s'apprécie au 1er janvier : vous pouvez donc demander à être rattaché au foyer fiscal de vos parents même si vous avez eu 21 ans ou 25 ans en 2015.

Si vos parents sont divorcés, séparés ou imposés séparément, vous pouvez demander à être rattaché à l'un ou l'autre mais pas aux deux.

Si vous êtes célibataire, ce rattachement permet à vos parents de conserver le même nombre de parts que celui dont ils bénéficiaient jusque-là.

Si vous êtes marié, pacsé ou chargé de famille, le rattachement leur permet de bénéficier d'un abattement sur leur revenu imposable, mais ils ne bénéficient pas de part supplémentaire.

Cet abattement est de :

  • 5 738 € pour un enfant rattaché,
  • 11 476 € pour un jeune couple sans enfant ou un enfant lui-même parent,

Mais attention, en contrepartie du rattachement, vos parents devront déclarer vos revenus imposables avec les leurs.

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Bourses

Bourses

Il y en a pour tous les goûts, toutes les situations et tous les portefeuilles (surtout les plus vides). Découvrez comment obtenir une bourse d'études et effectuez vos demandes en ligne.

A LIRE ÉGALEMENT

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
FERMER