Gerontophilia de Bruce LaBruce au cinéma le 26 mars.

Une histoire d’amour à contre-courant des canons de la société.

Publié le 25 mars 2014

Synopsis :

Lake, 18 ans, un garçon plutôt ordinaire, vit avec une mère névrosée et sort avec une fille de son âge, un peu excentrique. Mais il se découvre un penchant de plus en plus fort pour... les vieux messieurs. Embauché dans une maison de retraite pour l'été, il tombe sous le charme de M. Peabody, un séduisant patient de 82 ans.

Gerontophilia est une comédie romantique dans laquelle le réalisateur Bruce LaBruce a résolument pris le parti d'aller à l'encontre des conventions diffusées dans notre société actuelle. Le personnage principal, Lake, est un beau jeune homme susceptible d'attirer toutes les jolies filles - dont sa petite amie Désirée. Mais sous ses airs de « Saint », il a un penchant pour le moins inattendu : les hommes âgés. Bruce LaBruce aborde dans ce film le thème assez tabou du fétichisme sexuel, c'est-à-dire l'attirance pour un type de personne, de pratique ou d'une partie du corps en particulier. Pari osé, mais c'est avec humour, pudeur et émotion que le réalisateur a choisi de montrer cette histoire d'amour hors normes. C'est avec une moquerie tendre que, d'autre part, il décrit un féminisme un peu naïf à travers le personnage de Désirée, obsédée par l'idée de faire la « révolution », sans vraiment savoir laquelle. De front, il dénonce les mauvais traitements affligés aux personnes âgées dans les maisons de retraite, dont Mr Peabody, l'amant de Jake, est lui-même victime.

La performance des acteurs principaux de Gerontophilia est à souligner. Pier-Gabriel Lajoie (Lake) et Walter Borden (Mr Peabody) forment un couple très touchant et complice à l'écran, et rendent cette histoire d'amour crédible, et Katie Boland réussit à donner à Désirée une personnalité attachante malgré sa naïveté.

Gerontophilia va certainement marquer les esprits par le non-conformisme voulu de son réalisateur, au risque de gêner voire choquer les spectateurs (malgré l'absence de tout acte sexuel montré à l'écran). Il faut aller voir ce film avec l'esprit ouvert pour l'apprécier comme une comédie romantique - genre dans lequel l'inscrit Bruce LaBruce - et l'apprécier tout simplement.

Réalisation : Bruce LaBruce

Avec : Pierre-Babriel Lajoie : Lake

Walter Borden : M. Peabody

Katie Boland : Désirée

Production : Nicolas Comeau, Léonard Farlinger et Jennifer Jonas.


Cinéma & Spectacle


Cinéma : le septième art a également sa tribune sur le pôle culture de capcampus, le portail des étudiants : actualité, métier, tendance par et pour les étudiants ! Mais aussi des spectacles à découvrir


FERMER