« Une grande école : pourquoi pas moi ? » : 10 ans d'engagement : quels impacts ?

– En 2002, l’ESSEC Business School s’est engagée dans la lutte en faveur de l’égalité des chances dans l’accès à l’enseignement supérieur, en créant le programme « Une grande école : pourquoi pas moi ? » (PQPM). Encourager les jeunes issus de milieux populaires à aller au plus loin de leurs envies et de leurs capacités, grâce à des séances de tutorat avec des étudiants du programme Grande Ecole de l’ESSEC : voilà le pari que s’est lancé l’ESSEC. 10 ans plus tard, plus de 500 lycéens ont participé au programme, 450 étudiants se sont engagés en tant que tuteurs et 10 établissements scolaires se sont associés avec l’ESSEC pour mettre en place le dispositif.

Publié le 10 décembre 2012
« Une grande école : pourquoi pas moi ? » : 10 ans d'engagement : quels impacts ?

« Après 10 ans, il était indispensable de faire le bilan des actions menées pour rendre compte de leur impact et de leur résultat. A cette occasion et à l'heure où les pouvoirs publics s'interrogent sur l'efficacité et l'efficience des cordées de la réussite dont bon nombre ont repris les fondements de PQPM, deux études ont été réalisées pour apporter des réponses, mesurer l'impact du programme sur les tuteurs et tutorés et son « empreinte sociale ». », remarque Chantal Dardelet, Directrice exécutive de l'Institut de l'Innovation et de l'Entrepreneuriat Social (ESSEC IIES) et Responsable du Pôle Egalité des chances de l'ESSEC.

Kévin André, ingénieur de recherche de ESSEC IIES a ainsi étudié l'impact du programme sur les tutorés et les tuteurs à partir d'un suivi longitudinal des bénéficiaires. Par ailleurs, pour évaluer les impacts sur toutes les parties prenantes, l'équipe ESSEC a mené conjointement avec Accenture une étude visant à mesurer « l'empreinte sociale » du programmeUne grande école : pourquoi pas moi ?, en s'appuyant sur l'approche de Social Return on Investment (le SROI).

«Une grande école : pourquoi pas moi ? »permet de rétablir une certaine égalité des chances dans l'accès à l'enseignement supérieur

L'étude menée par Kevin André, permet de montrer qu'après le bac, les étudiants PQPM osent les filières sélectives, notamment les CPGE. En effet parmi les bacheliers généraux avec mention, les étudiants PQPM sont aussi nombreux (45 %) à entrer en CPGE que les enfants de cadres du panel 1995 (42 %) avec un bon équilibre entre les filles et les garçons.

Quatre ans après le baccalauréat, les étudiants PQPM sont deux fois plus à réussir les concours sélectifs que les étudiants du groupe témoin (45 % vs 22 %) et deux fois plus à obtenir un diplôme de niveau Bac+5 (77% vs 35%).

Les étudiants passés par le programme Une grande école : pourquoi pas moi ? s'insèrent parfaitement dans le monde du travail puisqu'ils mettent environ un mois pour trouver du travail et que 79% d'entre eux sont actifs en moins de 2 mois (ce qui est comparable à l'ensemble des diplômés d'une grande école - 83%3).

Les étudiants tuteurs ESSEC ont développé des compétences managériales supplémentaires

En interrogeant les étudiants tuteurs de l'ESSEC, la première étude a permis de montrer que 68% d'entre eux se déclarentplusaptes à capitaliser et à transmettre leur expérience (contre 40% des diplômes ESSEC dans leur ensemble). Ils se sentent mieux armés pour développer les compétences de leurs collaborateurs (53% contre 33%) et ont développé davantage desqualités de communication et d'écoute (76% contre 57%).

Le tutorat développe en fait l'empathie des étudiants, c'est-à-dire leur capacité à la fois à se mettre à la place d'autrui et à être sensible aux difficultés rencontrées par les autres.

Une fois diplômés, les étudiants-tuteurs s'engagent même davantagedans des actions solidairesalors que, avant de commencer le tutorat, ils s'étaient moins investis dans ce genre d'actions que la moyenne des étudiants de leur promotion.

« Grace à cette étude nous voyons que le tutorat étudiant est une modalité efficace et que notre programme est donc un dispositif gagnant-gagnant où tuteurs et tutorés se développent au contact les uns des autres », conclut Kévin André, ingénieur de recherche de l'ESSEC IIES.

La portée du programme va bien au-delà des tuteurs et tutorés

L'étude menée par Accenture a permis de montrer que les anciens lycéens sont fortement impactés par le programme et bénéficient de près de 80% de valeur sociale créée. Cette portée va bien au-delà des lycéens puisque le programme touche en réalité l'ensemble de l'écosystème des jeunes tutorés et des parties prenantes impliquées directement ou indirectement dans l'action d'accompagnement.

Pour un euro versé, près de deux euros complémentaires sont levés auprès des partenaires, et neuf euros de valeur sociale sont créés.

Les entreprises partenaires, qui apportent leurs propres compétences, un accompagnement et/ou des capitaux, tirent elles aussi certains bénéfices de leur implication.

« Forte de l'engagement de ses 770 collaborateurs volontaires dont 140 parrains, la Fondation Deloitte pour l'éducation et le développement solidaire a accompagné plus de 150 filleuls sur cette année 2012. C'est en travaillant main dans la main et depuis de nombreuses années avec l'ESSEC que nous souhaitons poursuivre ensemble et élargir encore dans ce sens nos initiatives. » déclare Alain Pons, Président de la Direction Générale de Deloitte France.

Du programme Une grande école : pourquoi pas moi ? est né le pôle Egalité des chances de l'ESSEC qui est aujourd'hui un centre d'expertise reconnu tant par les Pouvoirs Publics que par les praticiens. Une équipe de huit personnes est engagée au quotidien auprès des jeunes, de leurs familles, des établissements scolaires et de l'ensemble des parties prenantes. Le pôle fait vivre différents dispositifs, tous issus de l'expérience de Pourquoi pas moi ? qui, à partir d'une même vision de l'égalité des chances, accompagnent un nombre important de jeunes dont les talents sont moins spontanément reconnus et révélés que d'autres, dans notre société, ce qui constitue à la fois une injustice et un gâchis.

Méthodologies

Etude « Une grande école : pourquoi pas moi ?" : dix ans après, quel impact sur les lycéens tutorés et les étudiants tuteurs ?

Auteur : Kévin André, ingénieur de recherche ESSEC IIES, doctorant à l'université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Cette étude se base sur l'analyse de deux populations : les anciens lycéens et les anciens étudiants tuteurs.

L'étude compare ainsi dans un premier temps la trajectoire et les réussites des « étudiants PQPM », anciens lycéens qui ont bénéficié de PQPM, avec un « groupe témoin » d'étudiants, issu des données nationales du panel 1995 produites par la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) du ministère de l'Éducation nationale1. Ce « groupe témoin » n'a pas suivi PQPM, mais a les mêmes caractéristiques que les étudiants du programme au vu des 5 critères suivants :

- profil scolaire : série et mention au baccalauréat

- PCS du chef de famille

- parents issus ou non de l'immigration

- genre

Le but est de montrer si le programmeUne grande école : pourquoi pas moi ?permet de rétablir une certaine égalité des chances dans l'accès à l'enseignement supérieur.

Dans un deuxième temps l'étude se porte sur les anciens étudiants tuteurs. Un questionnaire a ainsi été adressé à l'ensemble des étudiants de l'ESSEC diplômés entre 2005 et 2012, promotions auxquelles appartiennent les anciens étudiants tuteurs PQPM étudiés. L'étude analyse les écarts significatifs de réponses entre les anciens étudiants qui ont été tuteurs, et ceux qui ne l'ont pas été.

Cette partie de l'étude a pour but de montrer si le programmeUne grande école : pourquoi pas moi ?développe chez les étudiants tuteurs des compétences particulières, des compétences managériales supplémentaires, un engagement solidaire plus fort....

Etude d'impact du programme suivant la méthode SROI : « Une grande école : pourquoi pas moi ? », un programme qui fait bouger les lignes

Auteurs : Accenture (Emmanuelle Charrier, Anaïs Hourde, Sofia Djouadi)

La démarche SROI (Social Return On Investment) menée pour analyser l'impact du programme a été opérée en plusieurs temps :

  • Une recherche, par des questionnaires et des entretiens,des changements sociaux engendrés par le programme PQPMsur les différentes parties prenantes
  • La quantification et ensuite l'estimation de la valeur sociale créée par ces changements
  • La comparaison de la valeur générée aux contributions investies dans le programme

À propos de l'ESSEC

L'ESSEC, Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales, fondée en 1907, est un acteur majeur de l'enseignement de la gestion sur la scène mondiale. Avec 4 400 étudiants, une large gamme de programmes en management, des partenariats avec les plus grandes universités dans le monde, un réseau de 40 000 diplômés, un corps professoral composé de 141 professeurs permanents, reconnus pour la qualité et l'influence de leurs recherches, l'ESSEC perpétue une tradition d'excellence académique et cultive un esprit d'ouverture au service des activités économiques, sociales et de l'innovation.

En 2005, l'ESSEC a ouvert un campus en Asie, l'ESSEC Asie Pacifique, stratégiquement situé à Singapour. Ce campus représente pour l'ESSEC l'opportunité de participer à la croissance de l'Asie et d'apporter son expertise dans cette région en pleine expansion. www.essec.fr ou www.essec.edu/asia

A propos de l'Institut de l'Innovation et de l'Entrepreneuriat Social (ESSEC IIES)

ESSEC IIES - Institut de l'Innovation et de l'Entrepreneuriat Social- Fidèle à sa tradition à la fois humaniste et entrepreneuriale, l'ESSEC a été la première grande école française de management à créer, en 2002, un pôle d'expertise sur l'entrepreneuriat social. En 2009 est créé l'Institut de l'Innovation et de l'Entrepreneuriat Social qui porte aujourd'hui le Pôle Egalité des chances. Les programmes Pourquoi pas moi ?, POLLEN, PHARES et CAP ESSEC y sont animés, grâce au soutien des pouvoirs publics et des entreprises partenaires, parmi lesquelles figurent la Fondation Deloitte, le groupe PPR et Accenture, partenaires des 10 ans de Pourquoi pas moi ?.

http://iies.essec.edu et http://egalite-des-chances.essec.edu/

A propos d'Accenture

Accenture est une entreprise internationale de conseil en management, technologies et externalisation. Combinant son expérience, son expertise, ses capacités de recherche et d'innovation, développées et mises en œuvre auprès des plus grandes organisations du monde sur l'ensemble des métiers et secteurs d'activités, Accenture aide ses clients - entreprises et administrations - à renforcer leur performance. Avec 257.000 employés intervenant dans plus de 120 pays, Accenture a généré un chiffre d'affaires de 27,9 milliards de dollars au cours de l'année fiscale clôturée le 31 août 2012.

Site Internet : www.accenture.com.fr

À propos de Deloitte

Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais (« private company limited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. Pour en savoir plus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulter www.deloitte.com/about. En France, Deloitte SA est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés.

Deloitte fournit des services professionnels dans les domaines de l'audit, de la fiscalité, du consulting et du financial advisory à ses clients des secteurs public et privé, quel que soit leur domaine d'activité. Fort d'un réseau de firmes membres dans plus de 150 pays, Deloitte allie des compétences de niveau international à un service de grande qualité afin d'aider ses clients à répondre à leurs enjeux les plus complexes. Nos 193 000 professionnels sont animés par un même objectif, faire de Deloitte la référence en matière d'excellence de service.

En France, Deloitte mobilise un ensemble de compétences diversifiées pour répondre aux enjeux de ses clients, de toutes tailles et de tous secteurs - des grandes entreprises multinationales aux microentreprises locales, en passant par les entreprises moyennes. Fort de l'expertise de ses 6 800 collaborateurs et associés, Deloitte en France est un acteur de référence en audit et risk services, consulting, financial advisory, juridique & fiscal et expertise comptable, dans le cadre d'une offre pluridisciplinaire et de principes d'action en phase avec les exigences de notre environnement.

A propos de PPR

PPR est l'un des leaders mondiaux de l'habillement et des accessoires sur les segments du Luxe et du Sport&Lifestyle, à travers des marques puissantes et complémentaires qui jouissent toutes d'un potentiel considérable de croissance.

Le Pôle Luxe comprend Gucci, Bottega Veneta, Yves Saint Laurent, Alexander McQueen, Balenciaga, Brioni, Stella McCartney, Sergio Rossi, Boucheron, Girard-Perregaux et Jean Richard. Le Pôle Sport&Lifestyle est constitué de Puma, Volcom, Cobra, Electric et Tretorn.

PPR s'engage depuis longtemps en faveur de la diversité et a ainsi été l'un des premiers signataires de la Charte de la Diversité. Le programme Une grande école : pourquoi pas moi ?, dont le Groupe est partenaire depuis plusieurs années, s'inscrit dans la lignée de cet engagement.

Plus d'informations sur : www.ppr.com


FERMER