Rechercher une Offre d'emploi

Etudiants en santé, connaissez vous ERNESTI?

ERNESTI met en relation des personnes en perte d'autonomie et des étudiants en santé pour démocratiser les gardes de nuit à domicile et favoriser les liens intergénérationnels.

Publié le 14 février 2021

Ernesti multiplie par trois son nombre de «Chouettes», dépasse les 15 000 nuits d'accompagnement et annonce une levée de fonds !


Ernesti démocratise les gardes de nuit à domicile, en mettant en relation des personnes âgées ou en perte d'autonomie avec des étudiants en santé, appelés les «Chouettes». Depuis le début de la crise sanitaire, la start-up est en pleine accélération. De plus en plus de familles font appel à la plateforme pour assurer à leurs proches une présence rassurante la nuit venue. Un système qui permet de limiter les séjours à l'hôpital (notamment en pleine crise sanitaire), de repousser le placement souvent douloureux des proches dans des institutions médicalisées et de favoriser les liens intergénérationnels. Pour accompagner son développement, Ernesti vient de boucler une levée de fonds de 310 000 euros auprès de Paris Business Angels et de Business Angels indépendants.

Une histoire de famille... pour lutter contre l'isolement.


Le projet Ernesti est avant tout une histoire de famille. La mère des deux co-fondateurs, médecin généraliste, recevait fréquemment des patients dont l'un des parents ne pouvait plus rester seul la nuit. Certains de ces patients annulaient leurs rendez-vous médicaux, faute d'avoir trouvé quelqu'un pour veiller sur leur proche. Face à ce constat, Séverine et Quentin Zakoian (des jumeaux) ont décidé d'agir concrètement. En 2017, ils créent une plateforme de mise en relation entre des étudiants en santé et des personnes en perte d'autonomie. L'objectif est triple. Pour les familles, c'est l'assurance d'avoir une personne fiable pour veiller sur leur proche à un coût raisonnable (52€/nuit après déduction fiscale). Pour les accompagnés, c'est une présence rassurante à leur domicile quand ils en ont besoin. Pour les étudiants, c'est une occasion de vivre une expérience enrichissante, valorisante pour leur CV et rémunératrice (50€/nuit).



Un objectif : répondre aux demandes croissantes sur tout le territoire.



Depuis le début de la crise sanitaire, les familles, inquiètes pour leurs parents les plus fragiles et isolés, se tournent de plus en plus vers des services à domicile. Avec aujourd'hui 5 500 étudiants en santé inscrits sur la plateforme, et plus de 15 000 nuits réalisées, Ernesti se mobilise pour faire bénéficier de son service au plus grand nombre. La start-up annonce pour cela avoir signé deux partenariats avec les caisses de retraite complémentaire AG2R Agirc-Arrco et Malakoff Humanis Agirc-Arrco. Une collaboration qui permet la prise en charge des nuits, pour démocratiser encore davantage l'accès à leur service. Également, la start-up annonce avoir bouclé une première levée de fonds d'un montant de 310 000€ auprès de Paris Business Angels et de Business Angels indépendants, comme Michaël Amar (Alma Résidences Seniors), Amélie Faure (Serena), Antoine Chatelain (Wecasa) ou encore Marc Batty (Dataiku).


«Cette levée de fonds va nous permettre d'accélérer le développement technologique de notre plateforme, et de développer notre présence au niveau national et notamment dans les zones rurales. Pour cela, nous allons doubler notre réseau de «Chouettes d'ici la fin de l'année.» précise Quentin Zakoian, CEO et co-fondateur d'Ernesti.



FERMER