Rechercher une Offre d'emploi

SNCF expose ses métiers à l'Ecole Centrale de Nantes

Les métiers ingénieurs et cadres comme vous ne les avez jamais vus

Publié le 04 décembre 2012
SNCF expose ses métiers à l'Ecole Centrale de Nantes

Dans le cadre de son partenariat avec l’Ecole Centrale de Nantes, SNCF fait le voyage jusqu'au campus de Centrale Nantes le 5 décembre 2012 pour présenter la diversité de ses métiers devant près de 500 élèves ingénieurs.

Pour 2013, 10 000 recrutements sont en effet prévus pour l’ensemble du Groupe SNCF dont environ 1000 cadres (jeunes diplômés et cadres expérimentés) dans l’objectif d’accompagner d’importants départs en retraite et la croissance des activités du groupe. Avec des trafics en augmentation et des programmes de modernisation du réseau très ambitieux, les métiers de l’ingénieur sont en pole position des recrutements de ce millier de cadres (jeunes diplômés et expérimentés), dont environ deux tiers seront ingénieurs BAC+5 scientifiques.

Plusieurs interventions des cadres et cadres dirigeants de l’entreprise - dont des ingénieurs centraliens de Nantes - sont prévues dans le cadre d’une session d’échanges intitulée :

 

« Nos métiers ingénieurs et cadres comme vous ne les avez jamais vus"

Intervenants : Xavier COHADON : Directeur, SNCF Pays de la Loire - Yohann POSTEL : Responsable de l'unité Performance Système Train - Centre d'Ingénierie du Matériel (ECN 1997) – Laurent BOUTIN : Directeur d’établissement Infrapôle Nord Européen (ECN 1994) – Romain DAVID : Dirigeant adjoint d’une unité d’escale (ECN 2004).

 

« Intégrer une grande entreprise telle que la SNCF peut s’avérer un choix judicieux pour un jeune ingénieur : le niveau de responsabilité est rapide, la grande diversité des métiers exercés et l’excellence technique fait référence dans le monde. Outil industriel de haute performance, le ferroviaire est un domaine en pleine mutation promis à un fort développement dans les décennies à venir » explique Laurent BOUTIN.

 

C’est le constat que partagent d’autres ingénieurs diplômés de l’Ecole Centrale de Nantes à propos de SNCF, le premier recruteur en France qui embauche entre 250 et 350 cadres chaque année.

 

Yohann POSTEL, Responsable de l'unité Performance Système Train (SYS3) au Centre national d’Ingénierie du Matériel

L'option retenue en fin de cursus à Centrale Nantes m'a donné la possibilité d'intégrer facilement le secteur automobile et plus particulièrement le domaine moteur à combustion interne. La formation généraliste et la culture technique apportées par l'école m'ont permis tout au long de mon parcours dans le secteur automobile de prendre le recul nécessaire par rapport à mon travail pour comprendre les implications de ce que je faisais sur le système "véhicule" (développement d'une approche système) indispensable pour le développement de système complexe tel que l'automobile et le train.

La formation généraliste m'a aussi permis de comprendre les différents métiers (électronique de puissance, électronique de commande, logiciel, contrôle commande, mécatronique) notamment en tant que chef de projet et d'être en mesure d'orienter les choix pour trouver les meilleurs compromis pour les besoins du client

Enfin, dans le cadre de mon changement de carrière (de l'automobile vers la SNCF), la formation Centralienne associée à mon expérience dans l'automobile m'ont permis de convaincre que j'étais capable de m'adapter à un nouveau challenge (nouveau produit, nouvelles compétences techniques à gérer).

La SNCF se prépare activement à l'arrivée de la concurrence, avec notamment une ouverture vers l'international. Transport "éco-mobile », il a une belle histoire, et un grand avenir devant lui. C’est un domaine qui offre de nombreux challenges, qu'ils soient techniques ou organisationnels.

La SNCF donne la possibilité d'avoir plusieurs choix possibles pour son parcours professionnel, de pouvoir bouger géographiquement et professionnellement. Pour ce dernier point, l'entreprise est très ouverte à des mobilités significatives.

 

Un autre centralien témoigne d’un parcours original : Stéphane Marquetty, Chef de Département Méthodes de Gestion, SNCF Voyages, Direction Gestion Finance

« La formation Centralienne offre aux ingénieurs une compétence essentielle : le sens de l'analyse, du recul et de la méthode. Ces compétences s'appliquent à tous les cœurs de métiers, et en avoir pleinement conscience permet de s'adapter et d'aborder un éventail très large de sujets, aussi complexes soient-ils. La SNCF offre une formidable opportunité en termes de spectres de métiers. Il est possible de construire un parcours professionnel riche et diversifié tout en répondant aux besoins de l'entreprise. Mon parcours au sein de l’entreprise en témoigne. Il se caractérise par deux tendances en termes d'activités : d’abord techniques (direction de l’ingénierie, direction de la Sûreté, direction des Gares et de l’Escale, Audit) puis activités financières : chef de pôles, pilotage du suivi budgétaire de centres de production, expert pour le suivi des modèles de gestion, actuaire…

Avant la SNCF, j’ai été successivement ingénieur projet au Ministère de la Défense et ingénieur études informatique chez PSA Peugeot Citroën. »


FERMER