Rechercher un emploi en Alternance

Renault s' engage pour la professionnalisation et la formation de 600 jeunes sans qualification

Renault a prorogé l’accord-cadre national avec le ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi

Publié le 06 avril 2010
Renault s' engage pour la professionnalisation et la formation de 600 jeunes sans qualification

Le 6 avril 2010, Renault a prorogé l'accord-cadre national avec le ministère de l'Economie, de l'Industrie et de l'Emploi qui vise à former des jeunes demandeurs d'emploi sans qualification, des bassins d'emplois proches des principales usines de Renault. Depuis sa signature initiale en 1992, cet accord a bénéficié à plus de 3 300 jeunes qui ont pour la plupart obtenu un C.A.P. et un emploi stable. Entre 2010 et 2012, Renault intégrera au moins 600 jeunes.


UN DISPOSITIF D'INSERTION PROFESSIONNELLE QUI A FAIT SES PREUVES


L'accord signé entre Renault et le ministère de l'emploi en 1992, et reconduit depuis, a été conçu pour permettre à des jeunes faiblement qualifiés d'obtenir un diplôme et d'accéder à un emploi.
Repérés par les missions locales(1), des jeunes qui rencontrent des difficultés d'insertion professionnelle sont ainsi accueillis environ deux ans dans l'usine Renault de leur bassin d'emploi (Douai, Flins, Le Mans, Cléon, Sandouville ou Maubeuge), accompagnés par des salariés tuteurs
volontaires et formés en alternance. Après un stage de 3 à 4 mois pour apprendre les comportements de base de la vie professionnelle, ils sont intégrés aux équipes de production et formés en alternance pendant 19 à 24 mois. Au terme de leur contrat d'alternance, une aide à
l'insertion leur est apportée par Renault, les structures publiques de l'emploi et des entreprises de travail temporaire.


En 18 ans, ce dispositif a apporté des résultats probants, qui montrent l'efficacité des dispositifs d'alternance en milieu professionnel :

  • 3300 jeunes, pour la plupart de moins de 26 ans, en ont bénéficié, dont un tiers de femmes ;
  • plus de 90% ont décroché un diplôme à vocation interprofessionnelle (le plus souvent, le CAP « Conducteur de Systèmes Industriels »), qui leur permet de postuler chez Renault ou dans une autre entreprise de leur bassin d'emploi ;
  • 70% ont trouvé un emploi durable dans les mois suivant l'obtention de leur CAP.


Convaincu par ce dispositif, Renault a décidé de prolonger son accord, pour la cinquième fois, avec le Ministère de l'Economie, de l'Industrie et de l'Emploi, et s'engage à accueillir en alternance 600 jeunes demandeurs d'emplois entre 2010 et 2012. Le précédent engagement, qui couvrait la période 2005-2009, portait également sur 600 jeunes et a été largement dépassé : près de 850 ont
été diplômés.

RENAULT : UNE POLITIQUE RH EN FAVEUR DE LA PROFESSIONALISATION DES JEUNES


En 2009, Renault, en France, a accueilli environ 830 jeunes en contrat d'alternance et 2000 stagiaires, de tous niveaux et dans tous ses métiers. Cette politique de professionnalisation intensive répond à un double objectif : contribuer à préparer les compétences dont Renault aura besoin et développer l'employabilité des jeunes dans les bassins d'emploi où l'entreprise est implantée.

Cette politique s'appuie sur des actions régulières de sensibilisation auprès des élèves, des étudiants et du corps enseignant et sur des partenariats avec le système éducatif .
Fort de la conviction que la diversité des compétences et des profils est un atout pour la performance de l'entreprise, Renault espère ainsi, en particulier, favoriser l'égalité des chances et faciliter l'accès des jeunes filles aux métiers de l'automobile, qui sont traditionnellement plutôt masculins.


Gérard Leclercq, Directeur des ressources humaines Groupe « L'insertion des jeunes sans qualification est un défi majeur de nos sociétés modernes. Les entreprises ont un rôle à jouer et ont une responsabilité sociale vis-à-vis des bassins d'emplois où elles sont implantées. Au nom de Renault, je suis fier de signer le cinquième avenant à cet accord, qui permettra à 600 nouveaux jeunes de bénéficier de ce dispositif d'ici à 2012 et de retrouver le chemin de l'insertion professionnelle. »


(1) La mission locale est un espace d'intervention au service des jeunes. Chaque jeune accueilli bénéficie d'un suivi personnalisé dans le cadre de ses démarches. Les structures d'accueil doivent apporter des réponses aux questions d'emploi, de formation mais aussi sur le logement ou la santé.


FERMER