Comparaison des facultés de médecine


Réaction de l'UPMC suite à la parution récente d'un classement
Comparaison des facultés de médecine
Nous publions dans son intégralité le communiqué de l'UPMC (UPMC - Université Pierre et Marie Curie) en date du 26 Octobre 2006 à propos des notions de classement des facultés de médecine:

Le Monde de l'Education en date du mercredi 14 Octobre (supplément du quotidien) a consacré une page entière au classement des facultés de médecine en reprenant un article mis en ligne le 13 Octobre sur le site web de La Presse Médicale signé de Didier Rabineau (ancien vice-doyen de Paris 5) et de Jean-François Dhainaut (ancien Doyen puis président de Paris 5, et actuel directeur de l'AERES - Agence d'Evaluation de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur).

Le Monde a illustré son article par une figure classant les facultés de médecine tirée d'un des tableaux de l'article de la Presse Médicale, le classement étant basé sur le pourcentage d'étudiants placé par chaque UFR dans les 1000 premiers à l'Examen National Classant (ECN) en 2006, 2007 et 2008. S'appuyant sur ces données, les auteurs des articles du Monde et de la Presse Médicale affirmaient l'absence de lien entre le rapport enseignant/étudiant de chaque faculté de médecine et la qualité de la formation médicale évaluée sur le rang de classement à l'ECN (alors que ce lien existait bel et bien avec l'activité de recherche médicale).

Devant le caractère très surprenant de ce classement et l'absence de lien entre le nombre d'enseignants et la qualité de la formation médicale, une double vérification a été effectuée par les services de la Faculté de médecine Pierre et Marie Curie à partir des fichiers originaux du CNCI (Comité National de
l'Internat). Cette vérification a invalidé le classement du Monde et de la Presse Médicale et a montré une relation très significative au plan statistique entre le nombre d'enseignants par UFR et par étudiant et la qualité de la formation médicale et de la recherche.

Suite à cette vérification, Jean-Charles Pomerol, président de l'UPMC (Paris 6), Serge Uzan et Jean-Jacques Rouby, respectivement doyen et du vice-doyen de la faculté de médecine Pierre et Marie Curie, ont adressé conjointement une demande auprès du comité de rédaction de la Presse Médicale visant :

  • 1) à obtenir le retrait de l'article mis en ligne sur le site web de la Presse Médicale et sur le site web du Medline (site international d'accès aux publications médicales référencées) ;
  • 2) à informer le journal Le Monde que les données qui lui ont été fournies étaient fausses de manière à corriger le plus rapidement et le plus complètement possible le préjudice généré pour les facultés de médecine "déclassées" (Paris-Ouest, UPMC, Denis Diderot, Lyon, Nice, Toulouse, etc.). Cette demande a été acceptée le jeudi 22 Octobre par le comité de rédaction de la Presse Médicale.

Le même jour, une dépêche (aef.info, dépêche n°121714) de l'AEF, Agence de presse spécialisée, a été publiée confirmant ces données corrigées et comportant une déclaration de Jean-François Dhainault affirmant qu'"une erreur s'est glissée dans le pourcentage d'étudiants d'une promotion classés dans les 1000 premiers : les résultats aux ECN de 2008 ont été comptés deux fois en lieu et place des résultats 2007. En conséquence, la moyenne pour 2006, 2007 et 2008 des résultats aux ECN est fausse". Cette déclaration d’un des auteurs de l’étude incriminée confirme pleinement l'erreur et justifie le retrait de l'article de la Presse Médicale.

Sur le fond, la Faculté de médecine Pierre et Marie Curie (Paris 6) considère que "classer" les facultés de médecine à partir du pourcentage de la promotion dans les 1000 premiers est une méthode inadéquate et que ne pas prendre en compte les résultats de l'ECN depuis 2004 (date du premier ECN) est une source de biais. Le laboratoire de recherche en pédagogie médicale de la Faculté de médecine Pierre et Marie Curie a mis au point une méthode plus complète de comparaison qui prend en compte aussi le pourcentage de la promotion en fin de classement. Plutôt que le terme "Classement" des facultés de médecine", il semble préférable d'utiliser le terme "Comparaison des facultés de médecine" et de considérer que ce n’est qu’un des éléments d’appréciation de l’activité des facultés de médecine. Dans les jours qui viennent, les résultats des ECN pour l'ensemble des facultés de médecine depuis 2004 (incluant 2009) seront mis en ligne sur le site web de l'UPMC en utilisant cette classification.

 


  • 1- la première colonne identifie la Faculté de Médecine à partir du numéro d’identification utilisé dans les fichiers du CNCI (plusieurs numéros pour une même Faculté indiquent le regroupement de plusieurs UFR lors d’une fusion. Pour Paris 6 par exemple, les numéros 2754 et 2755 identifient les anciennes UFR Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine).
  • 2- La première colonne pour une année indique le nombre d’étudiants ayant passé l’ECN
  • 3- La deuxième colonne pour une année indique le nombre d’étudiants classés dans les 1000 premiers
  • 4- La troisième colonne pour une année (en bleu) indique le rapport entre les 2
  • 5- La onzième colonne du tableau est la moyenne sur 3 ans du rapport entre les 2
  • 6- La douzième colonne du tableau indique le pourcentage moyen d’étudiants classés dans les 1000 premiers
  • 7- La treizième colonne du tableau indique le pourcentage moyen d’étudiants classés dans les 1000 premiers selon le Monde de l’Education en date du 13 Octobre d’après les données fournies par la Presse Médicale
En savoir plus Publié le 27 octobre 2009

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Médecine

Médecine

Vous voulez faire médecine ?? Certains sites vous proposent des aides pour mieux préparer le concours, découvrez les sur Capcampus.

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Rechercher sur capcampus

FERMER