La LMDE prend acte des annonces positives de la Ministre de l'Enseignement Supérieur


et appelle à un plan d’urgence pour la santé des jeunes
La LMDE prend acte des annonces positives de la Ministre de l'Enseignement Supérieur

La Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, s’est engagée, lors de son intervention jeudi 18 avril au 83ème congrès de l’UNEF, à ouvrir « une trentaine de centres de santé universitaire d’ici la fin 2014 ». La Mutuelle Des Etudiants – LMDE prend acte de cet engagement attendu par les étudiants depuis plusieurs années. Pourtant, cette mesure ne saurait à elle seule répondre aux enjeux de leur accès à la santé.

 

 

Pour la santé des jeunes, il y a urgence !

 

La dernière Enquête Nationale sur la Santé des Etudiants (ENSE3) de la LMDE, parue en 2012, a mis en lumière des difficultés croissantes d’accès aux soins que rencontrent les étudiants. 19% des étudiants ne sont ainsi, faute de moyens, couverts par aucune complémentaire santé, pourtant indispensable à l’heure où la Sécurité sociale ne rembourse qu’un euro sur deux. Conséquence de l’aggravation de la précarité étudiante, se sont aujourd’hui 34% d’entre eux qui renoncent à se soigner, alors qu’ils n’étaient que 23% en 2005. Les principales barrières à cet accès aux soins sont financières et géographiques.

 

Face à ce constat alarmant, régulièrement rappelé par la Ministre de la Santé, et notamment à l’occasion du congrès de la Mutualité Française en octobre dernier, il est nécessaire d’agir dès à présent pour la santé des jeunes. La LMDE salue donc la volonté, réaffirmée par Mme Fioraso, d’accompagner les services universitaires de médecine préventive et de promotion de la santé (SUMPPS) dans leur transformation en centres de santé pouvant assurer des consultations dans plusieurs spécialités médicales, respectant le tarif opposable, pratiquant le tiers payant et coordonnant des actions de prévention sur les campus avec les mutuelles étudiantes. Cette annonce doit s’accompagner de moyens financiers supplémentaires pour permettre à tous les SUMPPS de remplir efficacement leurs missions.

 

 

En maintenant : un plan d’urgence pour la santé des étudiants

 

Toutefois, la priorité donnée à la jeunesse par François Hollande ne saurait, en matière de santé, se limiter à l’ouverture d’une trentaine de centres de santé universitaire d’ici fin 2014. L’ouverture de centres de santé doit se généraliser sur l’ensemble des campus universitaires de France et être la première pierre d’une action d’ampleur en faveur de l’accès à la santé des étudiants.

 

C’est pourquoi la LMDE appelle à un plan d’urgence pour la santé des étudiants, qui complète la mise en place des centres de santé par :

-          un chèque santé national de 200 € pour que tous les étudiants puissent acquérir une complémentaire santé,

-          l’exonération des étudiants de la TSCA, véritable taxe sur la santé des jeunes,

-          l’accès de droit au tarif opposable de la Sécurité sociale pour tous les moins de 28 ans,

-          l’exonération des franchises médicales et participations forfaitaires pour les moins de 28 ans,

-          un financement à la hauteur de ses besoins du régime étudiant de Sécurité sociale, assurant les indispensables missions de prévention.

 

Ces mesures devront enfin être complétées dans le cadre de la future loi de santé publique annoncée pour 2013. La LMDE revendique qu’y soit inclus un volet à destination des jeunes.

En savoir plus Publié le 23 avril 2013

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Mutuelles pour les étudiants : petit annuaire pratique des mutuelles étudiants

Mutuelles pour les étudiants : petit annuaire pratique des mutuelles étudiants

Mutuelles Etudiantes : petit guide pratique des mutuelles étudiantes. Annuaire des agences et nouveauté et innovation dans le domaine des mutuelles à destination des étudiants

A LIRE ÉGALEMENT

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
FERMER