Interview : J'ai participé au Burning Man dans le désert du Nevada !


Burning Man : une expérience unique et hors normes ! Faire la fête de jour comme de nuit, assister à des performances artistiques, vivre en plein milieu du désert dans un décors des plus insensé et extravagant ... Benoit, un burner a accepté de répondre à nos questions.
Interview : J'ai participé au Burning Man dans le désert du Nevada !
Benoit a 31 ans, il est originaire de Toulouse et vit aux Etats-Unis depuis 5 ans. Son métier : œnologue, il fait du vin dans l’état de Washington.

Sa phrase fétiche : « Having Fun ! »

Il a participé deux fois aux Burning Man et pour Capcampus il a accepté de revenir sur cet événement spectaculaire qu’est le Burning Man.

Capcampus

Quand êtes-vous allé au Burning Man ?

Benoit :

En 2006 avec ma copine et son groupe d’amis, dans un camp (le camp mystic). Et l’année dernière avec mon petit frère.

Capcampus

Comment décririez-vous le Burning Man ?

Benoit :

On dit toujours que c'est indescriptible, qu'il faut le voir, et je crois que c'est vrai.

Je dirai qu'on voit des gens qui se lâchent pour une semaine et vivent sans les frustrations quotidiennes de la société américaine qui connaît une présence policière assez importante et répressive.

C'est un festival au milieu du désert, avec des conditions climatiques assez dures : il fait très chaud, puis très froid, il y a des tempêtes de poussière assez régulières et même de la boue s'il pleut...

Chacun crée le festival… Le festival dépend des participants, pas d'argent sauf pour acheter des glaçons ou du café !

Il y a beaucoup d'échanges et beaucoup de musique surtout électronique, avec les meilleurs DJs du monde (y compris français) !

La ville ne s'arrête jamais : de jour comme de nuit !


Premières impressions...

Premières impressions...

Capcampus

Qu'est-ce qu'on ressent la première fois que l'on arrive au Burning Man ?

Benoit :

Cela dépend beaucoup du jour de votre arrivée. Si vous arrivez tôt, style lundi, vous voyez la ville se construire, mais si vous arrivez après le mercredi, comme dans mon cas, c’est assez difficile à décrire…

Tout est assez déjanté, on est dans le désert, il fait chaud, tout le monde est friendly (sympa)… On voit des structures incroyables, des gens nus, des gens déguisés.


Capcampus

La première année, vous avez participé à la construction d’un camp, en quoi cela consistait-il ?

Benoit :

J'ai participé à toute la préparation d’un camp de 120 personnes. De l’élaboration du budget à la construction du camp en passant par la création d’ « art car », une voiture mutante.

Le principal élément du camp était un dôme doré. Il y avait aussi une cuisine, une salle de massage, une tente de costumes, un coin vaisselle, une douche, un bar et une zone ombragée.



Ambiance !

Ambiance !

Capcampus

C'est quoi l'ambiance sur place ?

Benoit :

Festive, amicale et musicale mais à l'Américaine.

On est tous amis, on s'aime tous, mais il n’y a pas de vrai relation qui se crée. Et cela reste "propre". Il n’y a pas d’agressivité, pas de bagarres et pas de cannettes, mégots ou autres déchets par terre. Les drogues ne sont pas trop visibles.

Capcampus

Qui peut se rendre à Burning Man ?

Benoit :

Tout le monde, vraiment tout le monde sauf les mineurs non accompagnés.

Capcampus

Quel état d'esprit faut-il avoir pour aller au Burning Man ?

Benoit :

Ouvert. Et savoir respecter certaines règles de base.

Capcampus

Pouvez-vous en citer trois ?

Benoit :

- Leave no trace = ramasser tous ses déchets

- Seule les «art car» (voitures customisées, char…) sont autorisées à se déplacer dans l’enceinte du festival.

- Respect des lois de l'Etat du Nevada



L'expérience la plus fun ?

L'expérience la plus fun ?

Capcampus

Qu'est-ce qu'un Burner ?

Benoit :

Une personne qui a été à BM (Burning Man)

Capcampus

Y'a-t-il d'autres mots de vocabulaire spécifique au Burning Man ?

Benoit :

- Playa =le désert

- White Out = la tempête de sable

- Black Rock City = la ville éphémère du festival BM

Capcampus

Qu'est-ce qui vous a le plus marqué là-bas ?

Benoit :

Deep end ! Un camp de musique avec DJ 24h/24h où beaucoup de monde se rassemblent pour le coucher du soleil (voir vidéo sur youtube)

Capcampus

Qu'est-ce qui vous a le plus impressionné ?

Benoit :

Le samedi soir pour le burn (quand on brûle le man). Tout le monde se rassemble autour du Man et l’on peut voir tous les « art car » (véhicule mutant).

Capcampus

L'expérience la plus fun à laquelle vous ayez assisté ?

Benoit :

Encore Deep end !



Conseils

Conseils

Capcampus

Que faut-il absolument apporter au Burning Man ?

Benoit :

De l'eau, on boit beaucoup beaucoup d'eau.

Capcampus

Niveau budget, il faut compter combien pour se rendre au Burning Man ?

Benoit :

Environs 200 euros l'entrée pour le Burning Man qui dure une semaine. Ensuite il faut compter la nourriture et l’eau pour une semaine. Sans oublier le trajet.

Capcampus

Connaissez-vous d'autres endroits, comme celui-là ?

Benoit :

Non, impossible

Capcampus

Un conseil à nos lecteurs qui voudraient se rendre au Burning Man ?

Benoit :

Allez-y !!!!!!


 Publié le 26 octobre 2008

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Tendance

Tendance

Séjour étudiant et voyage étudiant : découvrez ici les tendances pour les étudiants et jeunes branchés avec par exemple les escapades funbreak, les virées à ibiza, les week end techno, les mouvements flash mob, metro party, ou encore la kazantip...

A LIRE ÉGALEMENT

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
FERMER