Accidents de la vie courante : comment lutter contre la 3ème cause de mortalité en France ?


L’Observatoire Mavie® lance un appel à tous les Français.
Accidents de la vie courante : comment lutter contre la 3ème cause de mortalité en France ?

L'Observatoire Mavie® lance un appel à tous les Français et les invite à participer à la plus grande étude jamais menée sur les accidents de la vie courante !

Lancé en novembre 2014, l'Observatoire Mavie® a pour objectif de récolter le maximum d'informations sur les circonstances des accidents de la vie courante : chutes, accidents survenus au domicile, pendant le sport ou les loisirs, ou encore à l'école !

3ème cause de mortalité en France, 20 000 personnes meurent chaque année du fait d'un accident de ce type, c'est-à-dire 5 fois plus que le nombre de personnes tuées sur nos routes : il s'agit d'un réel problème de santé publique qui pourrait être plus efficacement pris en compte par une meilleure connaissance de ces accidents.
C'est aujourd'hui aux Français de répondre à l'appel de l'Observatoire Mavie® en donnant quelques minutes de leur temps sur le site :

  • www.observatoire-mavie.com


Les accidents de la vie courante, en quelques chiffres :

  • 20 000 décès / an
  • 11 millions d'accidentés / an
  • 5 millions de recours aux urgences / an, dont 5 000 enfants chaque jour


Calyxis, Pôle d'expertise du risque, en partenariat avec l'INSERM, Institut national de la santé et de la recherche médicale, fondait il y a quelques mois l'Observatoire Mavie®.


Cette étude, menée sur 5 ans, a besoin de l'aide et du soutien de 100 000 Français pour être menée à bien.
Déjà 10 000 Français se sont inscrits, il faut continuer en ce sens !

Qui peut s'inscrire à l'observatoire Mavie® ?

TOUS les Français sont appelés à participer à l'étude, célibataire, père ou mère de famille, personnes âgées ou jeunes étudiants, cette grande étude est ouverte à tous !

Comment s'inscrire ?

Chacun peut inscrire son foyer en ligne sur le site www.observatoire-mavie.com.

Est-ce que cela prend du temps ?

Le questionnaire d'inscription prend une quinzaine de minutes car l'observatoire a besoin de connaitre bien les habitudes, le mode de vie des foyers et des individus inscrits.
Par la suite, les inscrits sont sollicités 3 fois par an pour connaitre les éventuels accidents survenus pendant le trimestre.
C'est aussi simple que cela ! En quelques clics, les Français peuvent aujourd'hui participer à améliorer la lutte contre ce type d'accidents.
Un petit geste de prévention qui peut sauver des vies !


En savoir plus Publié le 30 janvier 2015

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Attention !

Attention !

Parce que la santé est ce qu'on a de plus important, il ne faut surtout pas la négliger. Quelques trucs à avoir à l'œil...

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Rechercher sur capcampus

FERMER