Bronzer sans brûler

L'été est là. Et depuis le temps qu'on l'attendait, il y a des chances pour que l'on en profite dangereusement.

Publié le 28 juin 2006

Enfin l'été. Après presque six mois de temps cafardeux et de teint de laitier (pour les plus chanceux, les autres se contentaient d'un teint terne), les premiers rayons de ce cher soleil ont mis fin à une grande frustration. Quoiqu'il en soit, ce n'est pas une raison pour aller lézarder inconsciemment. D'autant plus que, les exams finis, il n'y aura pas grand-chose pour vous retenir. Si ce n'est le désir de préserver votre santé... Alors pour avoir un joli teint hâlé, tout en se protégeant au maximum, suivez ces quelques conseils.

Ne vous exposez pas entre 11 et 15 heures. C'est la règle d'or. Que vous soyez protégé ou pas, les UV sont extrêmement nocifs pendant cette période de la journée. Alors restez sous les parasols, ou mieux, faîtes une sieste au frais, à l'intérieur.

Couvrez votre tête lors de l'exposition. Profitez le la tendance et du retour en force des bobs, casquettes (et autres couvre-chef), pour préserver votre santé. Vous éviterez plus facilement l'insolation, à condition d'éviter la visière.

Badigeonnez-vous de crème solaire adaptée. Et par ce terme, on exclut bien sûr les accélérateurs de bronzage style Monoï pur, et autre fabrication artisanale (du jus de citron et de l'huile d'olive ! non mais ça va pas ???). Choisissez toujours une crème dite « photostable », protégeant des UVA et des UVB, et si possible, waterproof. L'idéal serait de toujours appliquer une crème d'un indice compris entre 20 et 40, en commençant par les indices les plus élevés lors des premiers jours d'exposition. Lorsque votre peau est progressivement habituée au soleil, et qu'elle est déjà un petit peu bronzée, vous pouvez diminuer légèrement l'indice de protection (sans jamais descendre au dessous de 15), et uniquement si les conditions vous le permettent (climat, altitude, intensité des rayons UV, type de peau ...). Enfin, en toute logique, plus votre peau est claire (et souvent plus vous avez de grains de beauté), et plus vous devez utiliser un indice élevé, ceci pendant toute la période d'exposition. Vous devez remettre de l'écran solaire régulièrement (environ toutes les deux heures) et automatiquement après chaque bain.

Renseignez-vous auprès de votre médecin. Pendant la prise de certains médicaments, les séances de bronzette sont à proscrire absolument.

Ne donnez plus de crédit aux idées reçues. 1- Ce n'est pas parce que vous ne ressentez pas de sensation de chaleur, que votre peau n'est pas en train de brûler. En effet, les Ultras Violets ne procure aucun « effet chauffant », on ne les sent donc pas, et ils sont d'autant plus dangereux car aucun indicateur (si ce n'est la couleur pourpre de votre peau), ne vous prévient du coup de soleil. 2- Ce n'est pas parce que vous avez mis de la crème que vous pouvez vous exposer indéfiniment (c'est une protection minimale à avoir, pas une armure anti-cancers de la peau). Portez régulièrement des vêtements légers, pour vous protéger plus efficacement. 3- Ne croyez pas les appellations « écran total ». Il n'existe aucun écran total contre le soleil, au mieux, des protections élevées mais jamais infaillibles.

Mettez toutes les chances de votre côté. Il existe désormais des comprimés en pharmacie ou parapharmacie, qui préparent votre peau au soleil. Si leur efficacité n'a pas encore été prouvée, ils ne sont, en tout cas, pas nocifs. Les produits à bas de carotène augmenteraient la protection naturelle de la peau, et lui donneraient un teint hâlé plus rapidement (on pourrait donc réduire le temps d'exposition). Aussi, les substances à bas de vitamine E agissent contre le vieillissement prématuré de la peau. Leurs effets peuvent donc être complémentaires, mais il est cependant nécessaire de les utiliser en complément de toutes les précautions précédentes, et non pas insolemment.

Et pour connaître l'indice UV du jour, ou tout simplement en savoir un peu plus sur les vertus et dangers du soleil, rendez-vous sur Infosoleil.com
FERMER